Le blues moléculaire des réverbères

Dernière mise à jour 07/08/12 | Article
Réverbères au jour tombant
La lumière solaire est-elle de nature à influencer positivement notre humeur ? D’instinct, on serait tenté de répondre oui. Nous avons tous fait l’expérience du moral au beau fixe lors des jours de grand soleil. Mais les autres lumières? A commencer par celles artificielles auxquelles nous sommes exposés, souvent contre notre gré, quand le soleil a disparu? Jouent-elles de manière négative sur notre mental? Une étude américaine aborde ce sujet et pourrait bien expliquer les raisons de notre mouron.

«Le soleil noir de la mélancolie». Quoi qu’en dise Aragon et Ferrat, le poète n’a pas toujours raison et ne voit pas impérativement plus haut que l’horizon. Mais il arrive qu’il ressente (et traduise en mots) des vibrations qui nous échappent avant qu’on ne lise ses vers. A quoi songeait donc Gérard de Nerval (1808-1855) quand lui vint ce somptueux oxymore? A une éclipse solaire, dit-on. C’est possible, tant les éclipses peuvent troubler les corps et les âmes qu’ils abritent. Vrai ou faux, son hymne à la désespérance1 fait la part belle à la lumière et à son absence. De ce point de vue, on observera que cet homme à l’âme romantique – et  donc bien tourmentée – se nommait Labrunie à la ville.

On observera aussi qu’il fut aidé par le Dr Blanche (1796-1852) qui saisit que l’écriture pouvait, chez lui, être thérapeutique. On observera enfin qu’on le retrouva une nuit de janvier 1855, pendu aux barreaux d'une grille qui fermait un égout parisien de la rue de la Vieille-Lanterne. Et Baudelaire, (1821-1867) qui s’y connaissait question dépression, écrivit que son geste avait pour but de « délier son âme dans la rue la plus noire qu’il pût trouver».

A notre époque, où la dépression est devenue une pathologie qui dépasse les seuls cercles des poètes (cercles généralement disparus), tous ces éléments peuvent être rapprochés d’une publication originale diffusée depuis le site de la revue Molecular Psychiatry. Dans cette recherche, trois chercheurs (T . A. Bedrosian, Z. M. Weil et  R. J. Nelson)  du département des neurosciences de l’Ohio State University ont étudié les effets de l'exposition chronique à une lumière artificielle de nuit (Light At Night ou LAN).  Il s’agissait là d’une lumière de 5 lux et l’étude portait sur le comportement et la dépression chez des hamsters femelles.

Ces chercheurs se sont aussi intéressés à la réversibilité des effets une, deux ou quatre semaines après l’arrêt de l’exposition à la LAN. Et ils ont tout particulièrement exploré les mécanismes d'action de certaines molécules (des cytokines pro-inflammatoires) dans une région particulière du cerveau (l'hippocampe). Et ce, en raison du double rôle de ces molécules dans la plasticité des synapses cérébrales et dans celui de la dépression nerveuse. En utilisant une série de techniques de biologie moléculaire, ils ont identifié une plus grande expression du gène qui produit une cytokine bien particulière : le facteur de nécrose tumorale (TNF). Et cette identification a été faite dans l’hippocampe, chez les hamsters exposés à la LAN. Or cette augmentation des niveaux de TNF s’avère réversible: lorsqu’on injecte aux hamsters un inhibiteur de TNF, on parvient à empêcher le développement de comportements de type dépressif.

En d’autres termes, les auteurs chercheurs estiment que des changements de l'environnement aussi importants que l'exposition récurrente à la LAN, notamment depuis un demi-siècle, devraient dorénavant être surveillés par des épidémiologistes et des spécialistes de santé publique. Il se pourrait bien qu’ils soient de très bons candidats comme facteurs possibles de risque de troubles majeurs de l'humeur.Les spécialistes de santé mentale et toutes celles et ceux qui travaillent en milieu psychiatrique ont déjà appris à connaître l’impact de certains crépuscules sur des malades présentant des tendances suicidaires. Reste à éclaircir ce domaine encore bien mystérieux. Reste aussi, dans l’attente, à relire et entendre les luths constellés de Charles Baudelaire et Gérard de Nerval, eux qui ont bien des fois traversé l’Achéron.

1 El desdichado

Je suis le Ténébreux, – le Veuf, – l'Inconsolé,
Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie:
Ma seule Étoile est morte, – et mon luth constellé
Porte le Soleil noir de la Mélancolie.
Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m'as consolé,
Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,
La fleur qui plaisait tant à mon cœur désolé,
Et la treille où le Pampre à la Rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phébus?... Lusignan ou Biron?
Mon front est rouge encore du baiser de la Reine;
J'ai rêvé dans la Grotte où nage la sirène...
Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron:
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la Fée.

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Santé_au_masculin

Les hommes ont une moins bonne santé que les femmes

En moyenne, la population masculine est plus vulnérable en termes de santé, et son espérance de vie, bien qu’elle tende à augmenter en Suisse, reste plus courte que celle des femmes. Pourquoi?

Des clés pour gérer son stress

Le stress fait partie de notre existence. Pour composer avec lui et éviter qu’il ne fasse des ravages, des stratégies existent.
Le cabinet du praticien, refuge de la détresse existentielle?

Le cabinet du praticien, refuge de la détresse existentielle?

«La médecine n’aurait jamais existé si l’on n’avait pas un jour séparé la maladie du malheur.»
Régis Debray
Videos sur le meme sujet

Détresse existentielle: la société peut aider

Notre vision de la vie peut changer, parfois jusqu'à devenir plus noir que les ténèbres. La détresse existentielle est un mal actuel dans notre société, et de l'aide existe pour y faire face. Sandrine Astori nous aide à y voir plus clair.

Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

La dépression du post-partum et la dépression chez l'enfant et l'adolescent sont encore trop souvent méconnues. Explications dans cette vidéo.
Maladies sur le meme sujet
Personne seule

Dépression

La dépression peut se manifester par une tristesse, un manque de plaisir et d'énergie, mais aussi par des changements dans le sommeil, l'appétit ou le poids.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)