Dépression: la faute à la société?

Dernière mise à jour 28/05/15 | Article
Dépression: la faute à la société?
On attend de nous d’être efficaces, actifs, en forme et souriants. Une telle surenchère ne peut pas se faire sans quelques dommages collatéraux.

Le niveau d’exigence dans la société a pris l’ascenseur. Et dans le même temps, on est toujours plus seul pour affronter les épreuves de la vie, car les soutiens et repères traditionnels (famille, religion) ne sont plus ce qu’ils étaient. Aujourd’hui, les qualités qui sont cotées en bourse sont l’esprit d’initiative, un talent pour la communication, une résistance à toute épreuve et un don pour le bonheur. Des aptitudes pour lesquelles la société ne donne bien sûr aucun mode d’emploi.

L’individu est pourtant évalué en fonction de ces nouvelles normes. D’où un énorme potentiel de disqualification. Les sociologues dépeignent la dépression comme la tragédie de l’insuffisance: manque d’énergie, de plaisir, d’attention, de répondant, d’initiative… Cette pression sociale à l’épanouissement personnel à tout prix est bien entendu critiquée. D’aucuns estiment que la dépression constitue une mise en question salutaire d’un modèle voué au culte de la performance.

Le sens de la dépression

Au niveau individuel, nombre de personnes, dont d’anciens dépressifs, voient dans la dépression une étape de vie. Selon eux, elle constitue une pause obligée qui pousse l’individu à se retrouver, à donner un nouveau sens à sa vie et à changer son rapport au monde. Reste qu’une telle transition ne se fait pas sans mal et ne finit pas toujours par un happy end. Elle implique parfois des deuils et des renoncements, synonymes de souffrances morales parfois redoutables. Au bout du compte, certains vont ressortir renforcés de cette pénible expérience, tandis que d’autres resteront fragilisés longtemps.

Question d’interprétation

Deuil, séparation, perte d’une fonction, d’un statut, d’un idéal: il semble que le sens donné aux événements négatifs soit plus important que leur fréquence ou leur gravité objective. On sait que vivre un événement traumatisant engendre des sentiments d’injustice, de culpabilité, de dévalorisation et d’impuissance. Cette expérience douloureuse précède souvent l’épisode dépressif et constitue un facteur déclenchant majeur.

_________

  

    

Extrait de :

J’ai envie de comprendre… la dépression (éd. 2012), de Suzy Soumaille en collaboration avec Guido Bondolfi et Gilles Bertschy

            

    

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Hernie discale
Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Neuf hernies discales sur dix se soignent sans chirurgie

Quand faut-il alors s’alarmer si on souffre d'une hernie discale? Et surtout, quels sont les risques...
Lire la suite
BPCO
Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

Toux chronique de l’adulte: mieux vaut consulter

La toux chronique, qui dure depuis plus de huit semaines, fait partie des motifs de consultation les...
Lire la suite

J'ai envie de comprendre... La dépression

Un livre de S. Soumaille, avec les Drs G. Bondolfi et G. Bertschy.

Articles sur le meme sujet
Santé_au_masculin

Les hommes ont une moins bonne santé que les femmes

En moyenne, la population masculine est plus vulnérable en termes de santé, et son espérance de vie, bien qu’elle tende à augmenter en Suisse, reste plus courte que celle des femmes. Pourquoi?

Des clés pour gérer son stress

Le stress fait partie de notre existence. Pour composer avec lui et éviter qu’il ne fasse des ravages, des stratégies existent.
Le cabinet du praticien, refuge de la détresse existentielle?

Le cabinet du praticien, refuge de la détresse existentielle?

«La médecine n’aurait jamais existé si l’on n’avait pas un jour séparé la maladie du malheur.»
Régis Debray
Videos sur le meme sujet

Détresse existentielle: la société peut aider

Notre vision de la vie peut changer, parfois jusqu'à devenir plus noir que les ténèbres. La détresse existentielle est un mal actuel dans notre société, et de l'aide existe pour y faire face. Sandrine Astori nous aide à y voir plus clair.

Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent

La dépression du post-partum et la dépression chez l'enfant et l'adolescent sont encore trop souvent méconnues. Explications dans cette vidéo.

L'image corporelle : quand le corps change

A différents âges de la vie (puberté, grossesse, ménopause, vieillesse), l'image corporelle évolue. Toute maladie, accident ou traitement est également susceptible de perturber la façon de percevoir son corps et d'entrainer une mauvaise estime de soi.
Maladies sur le meme sujet
Personne seule

Dépression

La dépression peut se manifester par une tristesse, un manque de plaisir et d'énergie, mais aussi par des changements dans le sommeil, l'appétit ou le poids.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)