Le monde vu par nos amies les bêtes

Dernière mise à jour 01/02/21 | Article
BV_yeux_animaux
Comment les animaux voient-ils le monde? En voilà une bonne question! Christine Watté, vétérinaire ophtalmologue au Tierspital de Berne, et Jean-Marc Matter, ancien professeur en biologie moléculaire à l’Université de Genève, tentent de percer le mystère…

Médor le chien voit-il la vie en couleur? Mistigri le chat voit-il les souris lorsque la nuit tombe? Comme chez l’être humain, la vue permet aux animaux de s’orienter, d’éviter les dangers et de chasser. La façon de percevoir le monde dépend de la manière dont l’œil est construit (son anatomie), de nos besoins et de notre position dans l’espace. Imagine, un Chihuahua ne voit pas du tout la même chose que toi qui es debout, ni qu’un oiseau qui vole très haut dans le ciel.

L’être humain, un œil à tout faire

Grâce à nos yeux, situés devant le crâne, nous percevons les formes, les contrastes, les couleurs, les mouvements. Nous sommes capables d’estimer la distance (ou profondeur de champ) entre les objets. Notre champ de vision est à peu près le même entre l’œil droit et l’œil gauche. Comme les primates, les grands singes et certains oiseaux, nous avons, au centre de la rétine, une zone de grande acuité visuelle – la fovéa – qui permet de voir les détails. Nous distinguons le bleu, le vert et le rouge et pouvons reconstituer toutes les couleurs du spectre lumineux grâce à notre cerveau!

Le chat, une superstar de la vision

Le chat dispose, dans sa rétine, d’un très grand nombre de cellules photoréceptrices pour capter la lumière. Ses yeux ont la particularité de briller dans la nuit mais aussi d’être très sensibles à la lumière. Comme les biches et les chiens, le chat possède en plus, derrière la rétine, un miroir très brillant qui réfléchit deux fois les rayons lumineux. C’est grâce à lui qu’il peut voir dans la pénombre. Ses pupilles se rétrécissent en plein jour et se dilatent quand il fait sombre. On pense qu’il peut voir le bleu et le vert. Le chat utilise ses autres sens pour percevoir son environnement et suivre ses instincts. Grâce à ses moustaches et aux poils fins – très sensibles au passage de l’air – de ses oreilles, il sent les mouvements autour de lui, même les yeux fermés. Alors même s’il perd la vue, le chat s’adapte et sait se débrouiller!

Le chien, ce daltonien

Grâce à ses yeux situés sur le côté, le chien a une bonne vision périphérique. Il voit moins loin que nous et ne distingue que le bleu et le vert. Son œil est par contre sensible aux contours et aux contrastes même s’il y a peu de lumière, en raison du miroir qui tapisse sa rétine. Lorsqu’un chien regarde la télé, il voit toutes les images qui se succèdent séparément, alors que nous ne percevons pas cet enchaînement. C’est particulier!

Le cheval et sa vision panoramique

Grâce à ses grands yeux situés de chaque côté de la tête, le cheval a une vision panoramique. Il voit à 360 degrés. Par contre, comme tous les grands animaux, il perçoit mal les détails dans une image. Mais il détecte très bien les mouvements. Il sent quand on s’approche de lui par-derrière ou sur le côté.

Les oiseaux, rois de la couleur

La plupart des oiseaux (sauf la chouette et le hibou) voient le bleu, le vert, le rouge et même les ultraviolets ! La vision des couleurs leur permet de se reconnaître, de chasser et de se reproduire. Ils ont une fovéa au centre de la rétine, d’où leur acuité visuelle. Certains, comme les rapaces, en ont même deux et voient ainsi le monde sous deux angles différents. Les oiseaux sont doués pour percevoir les mouvements avec une grande rapidité. Autant de facultés utiles pour repérer en vol et chasser mouches et petits rongeurs.

Les animaux marins, un univers monochrome

Qui a dit que l’Océan était bleu? En tout cas pas les animaux marins! Dauphins, phoques et baleines verraient le monde en rouge… Ils perçoivent les différentes nuances, ainsi que les contours et les contrastes. Les poissons de fond de mer ne détectent aucune couleur. Ils évoluent dans très peu de lumière et sont surtout sensibles aux mouvements.

_____

Paru dans BienVu!, le magazine de la Fondation Asile des aveugles, Décembre 2020.

Article repris du site  BienVu!

A LIRE AUSSI

Asthme
La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

La toux sèche: un signal d’alarme émis par le corps

L’automne et l’hiver venant, nous allons à nouveau être secoués par des quintes de toux. Un rhume, une...
Lire la suite
Arthrose
Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Genou douloureux: ses causes et ses traitements

Avoir mal aux genoux est fréquent. Cette articulation est en effet particulièrement sujette aux traumatismes,...
Lire la suite
Calculs rénaux et biliaires
Quand faire pipi pose problème

Quand faire pipi pose problème

Vous ressentez des brûlures ou des douleurs en urinant? Vous faites une pause pipi toutes les 10 minutes?...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
vivre_avec_allergie

Vivre avec une allergie

Le diagnostic est tombé: vous souffrez d’une allergie et devez adapter votre vie en conséquence.

Morsures de serpents: ayez les bons réflexes

En balade en Suisse ou en vacances à l’étranger, il peut nous arriver de croiser la route d’un serpent. Quelles sont les espèces dangereuses et quelles mesures d’urgence s’imposent en cas de morsure? Réponses.
echinococcose_contaminer_potagers

L’échinococcose peut contaminer nos potagers

Transmise par les renards, l’échinococcose est une grave infection parasitaire. Autrefois confinée aux régions tempérées, la maladie ne cesse de progresser vers les pays du Nord.
Videos sur le meme sujet

Des micro-chenilles sur notre peau

Anne Baecher évoque un minuscule animal assez méconnu.

Acariens, ces compagnons du quotidien

Omniprésents sur les matelas, les tapis ou encore les rideaux, les acariens sont des arachnides microscopiques, invisibles à l'œil nu, qui se délectent des cellules mortes de la peau.

Les morsures de serpents cartographiées

Cinq millions de personnes sont mordues chaque année dans le monde par un serpent.