Gluten: différencier «intolérance» et allergie

Dernière mise à jour 02/05/12 | Le saviez-vouz
Mie de pain
De plus en plus de personnes disent souffrir d’intolérance au gluten. Pourquoi un tel phénomène? Explications du Dr Christophe Deluze, spécialiste en maladies rhumatismales, allergologie et immunologie à Genève.

L’augmentation du nombre de cas de maladie cœliaque (intolérance au gluten) s’explique en partie par un meilleur dépistage, même si le diagnostic reste difficile à poser. Autre facteur: les blés sélectionnés par l’industrie agro-alimentaire sont plus riches en gluten, car il rend la pâte plus élastique et le pain plus moelleux qu’il y a 150 ans.

Mais, à côté de cette réalité et des facteurs objectifs, le Dr Deluze relève aussi des facteurs plus subjectifs. «Beaucoup de gens se disent aujourd’hui intolérants ou allergiques au gluten, parce qu’ils méconnaissant les vrais symptômes et conséquences de ce trouble. Et certains praticiens de médecines alternatives prônent l’exclusion du gluten du régime dans tous les cas, sans s’assurer au préalable que leurs patients souffrent de la maladie. Il est en effet certain qu’on se sent mieux en éliminant le gluten de son alimentation, car cette protéine est difficile à digérer. De même, éliminer le pain, un aliment contenant des levures, permet de réduire les problèmes de ballonnements chez tout le monde. Mais un sentiment de digestion plus facile ne signifie pas que la personne souffrait d’une réaction anormale au gluten!»

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Anémie
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Des biomarqueurs prouvent la réalité d’une sensibilité au gluten

De plus en plus de gens disent souffrir lorsqu’ils mangent du gluten. Des chercheurs américains auraient trouvé un marqueur qui expliquerait les causes biologiques de cette sensibilité.

Le gluten et ses maladies

Le «gluten free» est un mode de régime alimentaire en vogue, et pourtant peu de gens souffrent réellement d’une maladie liée à l’ingestion de gluten. En effet, la maladie cœliaque, anciennement appelée «intolérance au gluten», ne touche que 1% de la population. Mais sa consommation peut également entraîner d’autres troubles.

Régime sans gluten: bon pour la santé?

Qu’ont en commun Novak Djokovic, Jennifer Aniston ou encore Victoria Beckham? Ces trois célébrités ont toutes opté pour une alimentation sans gluten. Mais ce choix est-il réellement meilleur pour la santé? Qu’en pensent les scientifiques? On fait le point sur les bienfaits réels ou supposés d’un régime sans gluten.
Videos sur le meme sujet

Ma bouche et ses milliards d'habitants

Les journées de microbiologie se déroulent les 14 et 15 septembre 2016 à l'Université de Genève (Unige).

Fruits et légumes trop pauvres en micronutriments: attention carences!

Nous mangeons toujours plus et sommes de moins en moins nourris.

Intoxications accidentelles

Les intoxications accidentelles sont nombreuses, malgré tous les messages de prévention. En Suisse, plus de 15’000 accidents par année sont dus aux médicaments, aux produits ménagers ou aux plantes.