Tout savoir sur les graisses

Dernière mise à jour 03/01/12 | Le saviez-vouz
Huile de friteuse
Toutes les graisses ne produisent pas le même effet. Certaines protègent contre les maladies cardiovasculaires, d’autres sont au contraire dangereuses pour les artères.

Les graisses sont aussi appelées lipides. Ce sont elles qui apportent le plus de calories. Mais peut-on s’en passer? Il n’en est pas question puisque les graisses apportent les acides gras essentiels (que le corps ne peut pas fabriquer lui-même) et certaines vitamines comme les vitamines A, D, E et K. Elles font partie de nos cellules et constituent la plus grande partie de notre cerveau et de la rétine. Enfin, elles participent à l’élaboration de plusieurs hormones essentielles à notre organisme  (hormones sexuelles, cortisol, etc.)

Même si les graisses font peur car elles sont riches en calories et sont jugées comme promotrices de surpoids, il n’est pas possible de s’en passer! On peut néanmoins distinguer entre graisses amies et ennemies.

Graisses amies

Les graisses constituent  un apport d’énergie important (9 kcal/g) qui représente la plus grande réserve énergétique de l’organisme. Certaines font baisser  le mauvais  cholestérol et luttent contre l’athérosclérose. Elles sont les constituants  essentiels des membranes  des cellules, et de leur noyau. Elles permettent de lutter contre le froid  (isolation thermique de l’organisme). Et sont une protection physique naturelle pour les organes internes (en cas de choc). Elles apportent aussi bien les acides gras essentiels (que l’organisme est incapable de synthétiser) que les vitamines liposolubles (solubles dans les graisses = vitamines A, D, E, K).

Certains organes d’importance majeure en sont riches, comme le cerveau ou la rétine. Elles jouent un rôle positif dans les réactions inflammatoires (action anti-inflammatoire des oméga-3). Et elles constituent  une partie de certaines hormones  indispensables (cortisol, hormones sexuelles).

Graisses ennemies

Les acides gras saturés ainsi que les acides gras trans font augmenter le taux de cholestérol. Les graisses favorisent  les maladies  cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral) et l’hypertension artérielle. Elles constituent  un facteur de risque pour le diabète.

En outre, par rapport à leur valeur calorique élevée, elles ont un pouvoir de satiété faible: la faim va réapparaître environ 2 heures après un hamburger-frites. Certaines sont donc mauvaises pour la santé et toutes sont mauvaises pour la ligne si elles sont consommées en quantité excessive.

La graisse donne aux aliments une onctuosité et une viscosité particulière qui entraînent un risque certain de surconsommation de ces aliments. Il est donc conseillé d’éviter un excès de graisses saturées (d’origine animale) et de faire attention  aux apports de graisses élevés car elles sont très facilement stockées dans le tissu adipeux dès qu’elles sont consommées en excès… et font prendre le risque d’une prise de poids progressive.

Extrait de «Alimentation et surpoids à l’adolescence, Manuel de prévention et ateliers pratiques»,  Dr Dominique Durrer et Yves Schutz, Médecine et Hygiène, 2010.

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Reflux gastro-œsophagien
toux_agissait_reflux

Toux: et s'il s'agissait d'un reflux?

Connu pour causer remontées acides et douleurs, le reflux gastro-œsophagien est également responsable...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol sanguin trop élevé afin de diminuer leur risque de subir un accident cardiaque (infarctus) ou vasculaire (AVC).
soin_coeur_naturels

Prendre soin de son cœur avec des produits naturels

Des substances naturelles sont souvent utilisées pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Tour d’horizon de ces ingrédients censés baisser le taux de cholestérol.
cholesterole_gare_idees_recues

Cholestérol: gare aux idées reçues

En Suisse, plus d’une personne sur dix possède un taux trop élevé de cholestérol. Or, beaucoup d’entre nous ne savent pas comment s’en prémunir et ignorent la gravité des complications qui peuvent survenir. Démêlons le vrai du faux.
Videos sur le meme sujet

Moins de cholestérol en Europe, plus en Asie

Les taux de cholestérol ont fortement diminué dans les pays occidentaux au cours des quarante dernières années.

Sclérose en plaque et cholestérol pour le Prix Leenaards

Le Prix Leenaards pour la recherche médicale translationnelle 2017 a été remis à trois chercheuses.

Cholestérol: l'accès aux données brutes des essais cliniques

Dans le cadre de l'opération de la RTS consacrée au cholestérol, Stéphane Délétroz s'intéresse à l'accès aux données brutes des essais cliniques.
Maladies sur le meme sujet

Hypercholestérolémie

Le cholestérol est une graisse indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Mais lorsque le taux de «mauvais» cholestérol est en excès dans le sang, c’est la santé qui est en péril. En effet, l'hypercholestérolémie augmente le risque de survenue de maladies cardiovasculaires, d’où l’intérêt de surveiller ses valeurs et d’adopter une hygiène de vie saine.