La thérapie génique peut soigner certaines anémies

Dernière mise à jour 08/05/18 | Audio
Loading the player ...
La thérapie génique, qui suscite de grands espoirs chez les personnes atteintes de maladies génétiques, vient de remporter un nouveau succès.

Elle a permis de quasiment guérir des personnes atteintes d’une maladie héréditaire du sang: la bêta-thalassémie, une forme d’anémie.
Les explications d'Elisabeth Gordon.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Jeûne

L'intérêt de jeûner avant une opération chirurgicale

Cécile Guérin s'intéresse à la préparation avant une opération chirurgicale, notamment d’un point de vue nutritionnel.
Lire la suite
Anorexie

Anorexie et boulimie: des comportements alimentaires à très haut risque

Notre société fait la promotion de la minceur, parfois même de la maigreur. Cette tendance peut s'avérer dangereuse, puisqu'elle participe au développement...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène est fréquent chez les femmes qui, en raison de leurs règles, perdent régulièrement quelques microgrammes de cet élément indispensable.
Une femme âgée

Ne pas banaliser l’anémie des seniors

L’anémie est définie par la baisse de l’hémoglobine. Elle est fréquente chez le sujet âgé de plus de 65 ans vivant en communauté. Au-delà de 85 ans, elle dépasse 20%. L’anémie doit toujours être considérée comme pathologique et son dépistage devrait faire partie de toute évaluation gériatrique globale.
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se soigne bien.
Videos sur le meme sujet

Vers intestinaux et immunité

Depuis quelques années, les scientifiques ont compris l’importance de la flore intestinale dans notre santé.

Gros plan sur la drépanocytose

Adrien Zerbini vous propose un éclairage sur la maladie génétique la plus répandue dans le monde: la drépanocytose.