Un colorant pour mieux comprendre certaines maladies

Dernière mise à jour 08/03/21 | Audio
Loading the player ...
La découverte dʹun colorant qui entre en contact avec certaines protéines de nos cellules va peut-être permettre de mieux comprendre certaines maladies.

Pour plus dʹinformations, Charlotte Aumeier, professeur assistante au département de biochimie de lʹUniversité de Genève répond aux questions de Stéphane Délétroz.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche anticancer

Des maths pour mieux soigner le cancer

Les mathématiques à lʹassaut des cellules cancéreuses, cʹest une approche assez inédite proposée par des chercheurs de lʹUniversité de Genève (Unige).
Lire la suite
Recherche anticancer

Le rôle de l'inflammation dans le cancer

Lʹinflammation est impliquée à plusieurs niveaux dans le cancer.
Lire la suite
Technologie

5G et santé: quels sont les dangers?

Les nouvelles antennes de téléphonie et leurs ondes puissantes inquiètent. Le principal problème avec la 5G: la multiplication des objets connectés, qui...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

«La médecine personnalisée, ce n’est pas le futur, mais le présent»

Nous ne sommes pas égaux face à un médicament donné. Grâce à la pharmacogénomique, on peut désormais prédire quels seront les effets d’un traitement sur chacun, en fonction de ses gènes et de son mode de vie. La Pre Caroline Samer, responsable de l’Unité de pharmacogénomique et de thérapies personnalisées aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), est une grande spécialiste de cette nouvelle discipline.
demeces_greffe_neurones

Démences: l’espoir des greffes de neurones

Pour lutter contre les ravages des démences, la recherche scientifique s’acharne. Parmi les pistes de recherche, les thérapies cellulaires, qui suscitent un réel espoir.
Gener_preuves_scientifique_débat

Les preuves scientifiques, l’éternel débat?

De nombreuses études prouvent le bien-fondé des médecines complémentaires, selon le Dr Marc Schlaeppi, médecin oncologue et responsable du Centre de médecine intégrative de l’Hôpital cantonal de St-Gall. Interview.
Videos sur le meme sujet

De mini cerveaux créés en laboratoire à des fins de recherche

À la haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève (HEPIA) un groupe de génie tissulaire cultive de mini cerveaux qui pourraient servir dans la recherche médicale et toxicologique.

Début des tests pour un hydrogel capable de recoller les tissus

Le temps de la recherche est souvent long, très long.

Les nanoparticules, le futur des médicaments

Le futur des médicaments est-il dans lʹinfiniment petit ?