Des nanoparticules d’or pour détruire les virus

Dernière mise à jour 19/12/17 | Audio
Loading the player ...
Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé des nanoparticules d’or capables d'attirer les virus et de les détruire en utilisant la pression.

Francesco Stellacci, à la tête du Laboratoire des nanomatériaux supramoléculaires et interfaces (SuNMiL) à l’EPFL, voudrait créer un traitement antiviral pour lutter contre les virus inconnus, comme on le fait avec les antibiotiques à large spectre contre les bactéries. Il est aujourd'hui au micro de Bastien Confino.

Des nanoparticules d'or capables de détruire les virus (Actu EPFL)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche anticancer

Du fil d’araignée pour lutter contre le cancer

S’inspirer de la soie d’araignée pour cibler des traitements contre le cancer, c’est l’idée suivie par des chercheurs des Universités de Genève et de Fribourg...
Lire la suite
Technologie

Le futur de la mesure de la pression artérielle

Bastien Confino s'intéresse à un système qui permet de mesurer la pression artérielle en continu.
Lire la suite
Recherche anticancer

La théranostique à l'assaut du cancer

Stéphane Délétroz vous propose de découvrir une nouvelle manière de lutter contre le cancer.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_pharmacogenomique

La pharmacogénomique au secours des douleurs chroniques

En partie à cause de différences génétiques qui influencent la réponse individuelle à une substance, chaque patient répond différemment à l’administration d’un médicament.
Le regard

L’orientation sexuelle? Elle est dans la prunelle!

Découverte américaine: la mesure de la dilatation de votre pupille – dans certaines circonstances bien particulière – permet de savoir où vous vous situez dans le vaste éventail de la sexualité humaine.
Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Jadis on lisait les lignes de la main. Demain on mirera une goutte de sang. Avec sans doute une plus grande précision.
Videos sur le meme sujet

Transplantation de mémoire réussie… entre deux escargots

Des chercheurs américains ont réussi à transplanter de la mémoire d’un individu à un autre.

Une nouvelle piste dans la recherche sur les douleurs neuropathiques

Comment venir à bout des douleurs neuropathiques?

Nouvel espoir pour les paraplégiques

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont étudié des rats paraplégiques à qui on a donné une thérapie pour retrouver l'usage de leurs pattes.