Lymphome non hodgkinien

Dernière mise à jour 22/03/12 | Maladie
Globules blancs

PARTENAIRES

Chaque année en Suisse, près de 1450 personnes développent un lymphome non hodgkinien, ce qui correspond à environ 4% de toutes les maladies cancéreuses. 48% des patients ont 70 ans et plus au moment du diagnostic. 54% des personnes touchées sont des hommes, 46% des femmes.

Introduction

Un texte de la

Les lymphomes sont des maladies cancéreuses qui se forment aux dépens des lymphocytes, des globules blancs spéciaux du sang. Les lymphocytes se forment dans les organes lymphatiques, par exemple dans les ganglions lymphatiques, dans la moelle osseuse ou dans la rate.

En médecine, on distingue deux principaux groupes de lymphomes: le lymphome hodgkinien et le lymphome non hodgkinien. Les lymphomes non hodgkiniens sont eux-mêmes divisés en un grand nombre de maladies différentes, qui se distinguent nettement par leur évolution et leur traitement.

Illustration: Système lymphatique dans le corps humain
schéma corps humain

Gonflement des ganglions lymphatiques

Un lymphome non hodgkinien peut être à l’origine de troubles très divers. Les gonflements des ganglions lymphatiques ou ce que l’on appelle les «symptômes généraux» tels que fièvre, sueurs nocturnes et perte de poids, sont des symptômes typiques. Pour environ la moitié des patients, la formation des globules normaux du sang est perturbée, ce qui entraîne par exemple une anémie ou une plus grande disposition aux maladies infectieuses.
Les cellules cancéreuses peuvent atteindre la quasi-totalité des organes – en particulier le tube digestif ou la peau – et provoquer les symptômes correspondants.

Diagnostic et traitement

Si un lymphome non hodgkinien est suspecté, un ganglion lymphatique est prélevé sous anesthésie locale et examiné. D’autres examens sont nécessaires pour connaître le stade de la maladie, par exemple une échographie de l’abdomen, des radiographies de la cage thoracique ou le prélèvement de moelle osseuse.
Le traitement mis en place dépend de la forme de lymphome non hodgkinien dont il s’agit et du stade de la maladie. La radiothérapie et la chimiothérapie – ou une combinaison des deux – sont des traitements possibles.

Glossaire

Lymphome non hodgkinien: Forme de lymphome malin, contrairement au lymphome de Hodgkin; il existe toute une série de lymphomes non hodgkiniens, qui évoluent et se traitent de manière fort différente.

Organes lymphatiques: Tissus et organes où se forment les lymphocytes et qu’ils colonisent; la moelle osseuse, les ganglions lymphatiques et la rate en font partie.

Ganglions lymphatiques: Organes lymphatiques faisant partie du système lymphatique; plus ou moins de la taille d’un haricot, ils sont disposés le long des vaisseaux lymphatiques.

Moelle osseuse: Tissu situé dans beaucoup d’os: les diverses cellules du sang sont fabriquées dans la moelle (globules blancs et rouges, plaquettes).

Anémie: Maladie touchant la qualité ou la quantité des globules rouges dans le sang (cf. «hémoglobine»).

Anesthésie locale: Analgésie et paralysie locales sans narcose, donc sans perte de conscience.

Radiothérapie: Traitement de maladies, essentiellement cancéreuses, par rayonnement ionisant; on distingue la radiothérapie externe (par un appareil qui produit le rayonnement) de la radiothérapie interne, qui consiste à introduire la substance radioactive dans l’organisme (cf. «brachythérapie»).

Chimiothérapie: Traitement des maladies infectieuses et cancéreuses avec des médicaments qui tuent les agents pathogènes ou les cellules cancéreuses; ce terme désigne le plus souvent le traitement des maladies cancéreuses par cytostatiques; selon l’objectif recherché, on parle de chimiothérapie curative, palliative, adjuvante ou néo-adjuvante.

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sur le lymphome non hodgkinien sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles).

Article original: http://www.liguecancer.ch/fr/a_propos_du_cancer/types_de_cancer/lymphome_non_hodgkinien/

A LIRE AUSSI

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.
Lire la suite

Zona

Le zona est une maladie virale qui peut atteindre toute personne ayant eu la varicelle dans le passé. Il s’agit d’une réactivation du virus de la varicelle...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911