Glaucome

Dernière mise à jour 25/08/11 | Maladie
Un zoom sur un oeil

Le glaucome est une atteinte du nerf optique. Il est dû à un excès de pression dans l'œil et sa fréquence augmente avec l'âge (après 40 ans). Le risque majeur est de devenir aveugle.

Brève description

Le glaucome est une dégénérescence ou une dégradation progressive du nerf optique dont la cause principale est une pression excessive à l’intérieur de l’œil. Cette pression augmente progressivement, car les canaux de drainage ne suffisent plus à évacuer le fluide (humeur aqueuse) de l’intérieur vers l’extérieur de l’œil. Sans traitement, cela conduit à la cécité.

La forme la plus courante est le glaucome primitif chronique à angle ouvert (GPAO). Celui-ci évolue lentement et les deux yeux sont en général touchés simultanément.

Une forme plus rare est le glaucome primitif à angle fermé, parfois appelé aussi glaucome aigu. Il peut être soudain ou progressif, unilatéral ou bilatéral. Quand il se manifeste par une crise, celle-ci ne concerne généralement pas les deux yeux en même temps.

Symptômes

Le glaucome primitif chronique à angle ouvert reste sans symptômes et passe donc inaperçu jusqu’à un stade très avancé de la maladie, d’où l’importance d’un dépistage tous les 2 à 3 ans à partir de 40 ans. En effet le glaucome n’est perçu par les patients que lorsque le champ visuel se réduit massivement, ce qui se manifeste par une vision comme au travers de jumelles. Aucun signe extérieur n’indique la présence de cette maladie.

Le glaucome aigu (glaucome primitif à angle fermé), peut se manifester de façon brutale. Il provoque alors de fortes douleurs oculaires (touchant généralement un œil), la vision de halos blancs ou colorés autour des sources de lumière, parfois des nausées, voire même exceptionnellement des douleurs abdominales. L’œil atteint est alors souvent rouge.

Causes

La cause la plus courante est une pression trop élevée à l’intérieur de l’œil. Elle comprime le nerf optique et détruit progressivement les fibres qui le constituent.

Des troubles circulatoires et des mécanismes induisant la mort des cellules de la tête du nerf optique sont également impliqués dans la perte de la vision.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de survenue d’un glaucome sont :

  • l’âge (supérieur à 40 ans)
  • l’origine africaine ou des Caraïbes (risque quatre fois plus élevé)
  • des antécédents familiaux de glaucome
  • la myopie
  • l’hypermétropie
  • le diabète.

Bien que les formes classiques de glaucome apparaissent généralement après l’âge de 40 ans, il existe des formes de glaucome d’origine génétique (souvent congénitales), des formes infantiles ou juvéniles, et des formes survenant chez l’adulte jeune.

Un glaucome peut aussi survenir à la suite d’un traumatisme de l’œil ou en rapport avec une uvéite (glaucome secondaire). Dans ce cas, il sera plus fréquemment unilatéral (ne concernant que l’œil qui a été blessé.

Traitement

Le traitement est prescrit par l’ophtalmologue et doit être débuté sans tarder. Il vise à réduire la pression dans l’œil et à freiner la dégénérescence du nerf optique.

Dans le cas du glaucome primitif chronique à angle ouvert, le traitement sera médicamenteux (collyres oculaires à instiller quotidiennement). Il pourra aussi faire appel au laser ou à la chirurgie.

Dans le cas du glaucome primitif à angle fermé, le traitement médicamenteux n’interviendra qu’en cas de crise (glaucome aigu). Lors de la crise, le traitement fera aussi appel au laser. Plus rarement, une opération pourra aussi être nécessaire.

Traitement médicamenteux

Il s’agit de collyres (gouttes) à mettre tous les jours, pendant toute la vie.

Traitementchirurgical

Il existe trois types d’opérations, dont une au laser. Elles permettent d’améliorer l’écoulement de l’humeur aqueuse vers l’extérieur de l’œil.

Bien que les résultats de l’opération soient généralement très bons au début, après 3 à 5 ans, seules 70% des personnes opérées auront encore une pression intraoculaire suffisamment basse grâce à l’intervention. Pour les autres, il faudra envisager une nouvelle intervention.

De plus, il faut parfois continuer à mettre des gouttes oculaires même après une intervention chirurgicale.

Evolution et complications possibles

Evolution du glaucome primitif à angle ouvert

Sans traitement, le glaucome conduit d’abord à une réduction du champ visuel (vision comme avec des «œillères» ou au travers de jumelles) puis, progressivement, à une cécité irréversible, ceci en l’espace de 20 à 30 ans.

En revanche, lorsqu’il débute suffisamment tôt, le traitement (application quotidienne de gouttes et/ou opération) permet de conserver une vision suffisante pendant de nombreuses années.

Evolution du glaucome primitif à angle fermé

Si cette forme se manifeste par une crise de glaucome aigu et en l’absence de soins immédiats, la perte irréversible du champ visuel, mais aussi de la vision centrale, peut survenir en quelques heures. Dans les cas évoluant à bas bruit, l’évolution sera insidieuse, similaire à celle du glaucome à angle ouvert.

Complications liées aux traitements

Les collyres (gouttes) ont tendance à irriter l’œil. Ils peuvent également être mal supportés par les personnes qui souffrent d’asthme ou provoquer des troubles du rythme cardiaque. Parfois, une coloration des cils ou une modification du duvet de la paupière peuvent se produire.

Chez les porteurs de verres de contact, les gouttes doivent être instillées de préférence au moins 20 minutes avant la pose des lentilles le matin et après les avoir enlevées le soir. En effet, les collyres peuvent dégrader les lentilles et aussi s’accumuler dans celles-ci, ce qui modifie la manière dont le médicament pénètre dans les yeux.

Comme toute opération, les interventions sur l’œil comportent un risque infectieux, ce qui, tout à fait exceptionnellement, peut conduire à la perte totale de la vision.

Prévention

Les symptômes du glaucome étant perceptibles seulement lorsqu’une certaine dégradation du nerf optique est déjà présente, le dépistage est très important.

Pour toutes les personnes à partir de 40 ans, un dépistage tous les deux à trois ans auprès d’un ophtalmologue est donc vivement recommandé.

Pour les personnes qui présentent un facteur de risque (origine africaine ou des Caraïbes, antécédents familiaux de glaucome, myopie, hypermétropie, diabète), le dépistage doit avoir lieu plus fréquemment. C’est l’ophtalmologue qui définira le rythme des contrôles au cas par

Quand contacter le médecin ?

Informations utiles au médecin

Le médecin s'intéressera notamment à :

  • l'existence d'antécédents familiaux
  • l'existence d'une myopie ou d'une hypermétropie
  • l'existence d'un diabète
  • l'existence d'une modification du champ visuel
  • la présence de douleurs oculaires (touchant généralement un œil)
  • la vision de halos blancs ou colorés autour des sources de lumière
  • la présence d'autres signes associés (par exemple nausées)

Examens

Les trois examens usuels de dépistage et de suivi du glaucome sont la mesure de la tension oculaire, l’examen au biomicroscope du nerf optique (examen du fond de l’œil) et la mesure automatisée du champ visuel (avec un appareil spécialement conçu pour cela).

En cas de nécessité, d’autres examens plus élaborés pourront être effectués.

Références

A LIRE AUSSI

Urétrite (homme)

L'urétrite est une inflammation de l'urètre avec un écoulement anormal par le pénis. C'est la manifestation la plus fréquente d’une infection sexuellement...
Lire la suite

Balanite

La balanite est une inflammation de l’extrémité de la verge, et plus précisément du gland.
Lire la suite

Zona

Le zona est une maladie virale qui peut atteindre toute personne ayant eu la varicelle dans le passé. Il s’agit d’une réactivation du virus de la varicelle...
Lire la suite

Qu'est-ce que c'est ?

Des médecins ont rédigé pour vous des réponses aux questions que vous vous posez à propos des maladies les plus fréquentes.

Attention: ces informations ne remplacent pas une consultation chez le médecin.

Numéros d'urgence

Ambulance

144

 

Centre anti-poison

145

 

Service de secours-Ambulance

112

Service de secours-Ambulance
(SAMU)

15

Service de secours-Ambulance

911