L'adolescence: ce n'est pas une maladie

Dernière mise à jour 06/10/11 | Vidéo
adolescents
Comment bien traverser la période de l'adolescence ? Réponses avec le Professeur Pierre-André Michaud.

L'adolescence est l'une des grandes étapes de la vie. Durant cette période charnière entre l'enfance et l'âge adulte, tout se transforme. Le corps change, mais le cerveau aussi subit des modifications drastiques. Il devient plus mature, ce qui permet à la jeune personne de mieux se connaitre et de construire une vie sociale plus riche. Avec le professeur Pierre-André Michaud, médecin chef de l'Unité multidisciplinaire pour la santé des adolescents du CHUV.

Loading the player ...

Source

L'antidote est l'émission de prévention et de promotion de la santé sur canal9. En partenariat avec:

Service de la santé publique du canton du Valais
Canal9
Promotion Santé Valais
Addiction Valais

Vidéo originale: http://www.canal9.ch/television-valaisanne/emissions/antidote/08-03-2010/l-adolescence-ce-n-est-pas-une-maladie.html

A LIRE AUSSI

Haut potentiel

Enfant à haut potentiel: aider sans discriminer

Certains enfants intriguent par leur façon de voir les choses ou par leurs capacités cognitives supérieures à la moyenne. Des tests d'aptitudes permettent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

L’alimentation, une question sensible à l’adolescence

Depuis 10 ans, on constate qu’un nombre grandissant de jeunes souffrent de troubles du comportement alimentaire. Quels sont-ils et pourquoi apparaissent-ils à cette période de la vie? Le point avec la Dresse Françoise Narring, responsable de l’Unité santé jeunes aux Hôpitaux universitaires de Genève.

Pourquoi les adolescents sont-ils des couche-tard?

Les jeunes ne dorment pas assez. Cette privation de sommeil, en partie due à des causes biologiques, est encore accentuée par l’usage des médias sociaux. C’est ce que confirme une enquête menée par des chercheurs de l’Université de Genève.

La toute première fois détermine-t-elle toutes les autres?

«La toute première relation sexuelle ne doit pas être idéalisée ou nous angoisser car elle ne détermine pas forcément la vie sexuelle future», explique le Dr Christian Rollini, psychiatre, psychothérapeute et spécialiste en sexologie à Lausanne. Précisions.
Videos sur le meme sujet

Prise de risque: chercher ses limites

On voit de plus en plus de vidéos sur Youtube ou Facebook qui montrent des comportements à risque. Deux experts nous expliquent pourquoi les jeunes sont attirés par les risques et pourquoi ils ne pensent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Ils donnent aussi des pistes pour éviter que ces comportements prennent de mauvaises tournures.

Obésité: kilos d’ados

L’épidémie d’obésité et d’excès de poids dans son ensemble, touche 20% des enfants et adolescents. 5% des enfants sont obèses.