L’avion-ambulance, des soins intensifs dans les airs

Dernière mise à jour 28/10/15 | Article
L’avion-ambulance, des soins intensifs dans les airs
Confrontés à une situation d’urgence médicale, les résidents suisses expatriés peuvent faire appel à la Rega. La garde aérienne suisse assure près de 800 rapatriements par année.

Près de 800 fois par an, l'un des trois avions-ambulance de la Rega décolle de Zurich afin de voler au secours d’une personne malade ou accidentée quelque part dans le monde pour la ramener en Suisse. Les destinations sont variées: «Nous nous adaptons aux habitudes de vacances des Suisses, confie le médecin-chef André Keisker. L'été, nous volons beaucoup autour de la Méditerranée, l'hiver comporte davantage de vols longue distance en Asie du Sud-Est, en Afrique ou en Amérique du Sud.»

Le rapatriement du patient ne va pas de soi, c’est plutôt l'aboutissement d'un processus. Une fois contactée, la Rega évalue en effet la gravité de la situation médicale et la qualité des infrastructures disponibles sur place. Elle contacte les médecins locaux en charge du patient. En conjuguant les différents paramètres, on comprend par exemple qu'une jambe cassée en Italie se soignera sur place alors qu'elle constitue un danger important au milieu du Sahara. L'avion-ambulance est une alternative parmi d’autres: si l'état du patient le permet, un vol de ligne, accompagné ou non par un médecin ou un infirmier de la Rega, sera envisagé. Ce type d’opérations est organisé plus de 300 fois par an.

Un équipement de pointe Dans les airs, «nous disposons du même équipement qu'une unité de soins intensifs: moniteurs, défibrillateur, respirateur, poursuit le spécialiste. En effet, nous devons parfois assurer en vol des soins lourds. Nos appareils sont plus petits car chaque kilo compte dans un avion. Mais ils sont aussi plus robustes, du fait que nous sommes amenés à transporter le matériel à l'extérieur quand nous allons chercher le patient à l'hôpital.»

Renouvellement en cours

En service depuis 2002, les trois avions Challenger CL-604 de la Rega seront remplacés en 2018 par trois appareils de la même famille et du même constructeur : des Challenger 650 du Canadien Bombardier. L'équipement médical – adapté plusieurs fois depuis sa mise en service – différera peu des appareils actuels . Les équipements de pilotage, par contre, subiront de nets changements pour répondre aux nouvelles réglementations.

L'équipage médical est constitué d’un médecin et d'un infirmier de la Rega au minimum. Ces derniers ne manquent pas de travail durant un vol, explique encore André Keisker. L'espace dans lequel évoluent les spécialistes est réduit, mais ils ont l’avantage d’avoir tout à portée de main. Parmi les contraintes spécifiques à ce type de transport, la pression qui règne dans la cabine et qui correspond à une altitude de 2500 mètres. Une donnée importante si on a gonflé l’abdomen du patient pour une opération. Le volume du gaz encore contenu dans son corps va en effet varier avec l’altitude.

Données techniques

Envergure: 19,61 m

Longueur hors-tout: 20,86 m

Hauteur: 6,40 m

Poids max. au décollage: 21 863 kg

Vitesse de croisière: 850 km/h

1) L'appareil

La Rega possède trois Challenger CL-604, un modèle d’avion du Canadien Bombardier. C'est un appareil d'affaires de taille intermédiaire. Long de 21 mètres, il a une autonomie de plus de 6 000 kilomètres et une vitesse de croisière de 850 km/h.

2) Les moniteurs

Comme à l'hôpital, des appareils permettent de suivre le pouls du patient, sa pression sanguine et le taux d'oxygène dans le sang. Ils sont plus petits et plus robustes que leurs homologues hospitaliers.

3) Les pousses-seringue

Ces pompes à perfusion permettent de délivrer les produits nécessaires au patient (contre la douleur par exemple, pour soutenir sa circulation sanguine ou stabiliser son métabolisme), en continu s'il le faut.

4) Les respirateurs

Ces appareils permettent d'apporter de l'oxygène à une personne qui aurait besoin d'une assistance respiratoire. L'avion dispose d'une réserve de plus de 16 000 litres d'oxygène.

5) Le Matériel médical

De nombreux tiroirs contiennent du matériel médical : médicaments, seringues, solution pour perfusions, etc. Ils sont situés sous les brancards sur lesquels les malades sont installés.

6) La cabine

C'est là que sont transportés les malades. Ils peuvent être jusqu'à quatre en position couchée, dont deux en soins intensifs.

7) Les autres équipements

Si nécessaire, l'avion-ambulance peut embarquer un appareil de circulation extracorporelle ou un incubateur permettant de transporter un nouveau-né.

A LIRE AUSSI

Natation
Natation

La natation est un sport doux mais très exigeant

Nager a de réels bénéfices pour la santé, mais il faut commencer sans forcer. Précisions.
Lire la suite
Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
sport_seniors

Les bienfaits du sport chez les seniors

De plus en plus de retraités pratiquent une activité physique. Ils en retirent de nombreux bénéfices...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

De retour de voyage, une fièvre n’est pas anodine

Les tracas de santé au retour de destinations exotiques sont à prendre au sérieux et une fièvre doit vous faire consulter.
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un accident survenant pendant ces périodes de repos. Dans une telle situation, l’employé peut-il récupérer les jours de congé compromis? Et à l’inverse, peut-on prendre des vacances si l’on est en arrêt pour incapacité de travail?
malade_vacances

Malade en vacances: que faire?

Fièvre, morsures, diarrhée, «rash» cutané… en plus de gâcher vos vacances, ces désagréments peuvent parfois indiquer l’existence d’un problème de santé potentiellement grave nécessitant une consultation médicale d’urgence. Comment réagir et surtout, quand s’inquiéter? Les réponses avec le livre "J’ai envie de comprendre… Ma santé en voyage", de Pascaline Minet, en collaboration avec les docteurs Blaise Genton et Laurence Rochat du Centre de vaccination et médecine des voyages de la Policlinique médicale universitaire à Lausanne.
Videos sur le meme sujet

Santé en vacances: partir tranquille

Le plaisir de partir loin de chez soi est parfois entaché de tracas de santé. Un séjour prévu agréable peut s'avérer être un cauchemar. L'antidote fait le point sur les problèmes que l'on peut rencontrer et les manières de les éviter.

Soins à l'étranger: prudence et bon sens

Les Suisses sont toujours plus nombreux à se rendre à l'étranger pour y subir des soins médicaux. Le point sur cette pratique avec l'antidote.
Maladies sur le meme sujet
moustique qui transmet le paludisme

Paludisme

Appelé aussi malaria, le paludisme est une infection causée par un parasite microscopique (Plasmodium) transmis par la piqûre de la femelle d'une race de moustique.