Sida, tuberculose, malaria: à quand des vaccins?

Dernière mise à jour 22/03/12 | Article
Vaccins dans le monde
Pourquoi n’existe-t-il pas de vaccins efficaces à 100% contre trois des maladies infectieuses épidémiques les plus meurtrières au monde?

Si nous ne disposons pas encore de vaccins contre ces maladies, c’est parce que le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), le parasite du paludisme (Plasmodium falciparum ou vivax) et la bactérie de la tuberculose (Mycobacterium tuberculosis) ont développé d’ingénieuses stratégies pour échapper aux mécanismes de défenses de l’hôte, et qui restent encore mal comprises.

Sida

Malgré les traitements anti-VIH (trithérapies), l’épidémie de sida continue de prendre de l’ampleur et tue trois millions de personnes par an. L’OMS estime que plus de 30 millions de personnes dans le monde sont aujourd'hui touchées. En dépit d’avancées spectaculaires dans la compréhension de l’infection et de la réponse immunitaire des individus infectés, les vaccins de 1re et 2e générations et les vaccins combinés testés jusqu’ici n’ont pas eu d’effet protecteur, ou trop faible.

Plusieurs raisons à cela:

  1. le VIH infecte précisément les globules blancs (lymphocytes T) qui participent à la défense contre les infections virales;
  2. pour que le lymphocyte T soit efficace contre une infection virale, il doit seulement être « activé » par le virus. Mais le VIH infecte le lymphocyte et se multiplie à l’intérieur;
  3. le sperme des personnes séropositives contient des lymphocytes infectés abritant le virus, qui échappe ainsi à l’action des  défenses naturelles de la muqueuse vaginale ou du col de l’utérus.

Tuberculose 

Un tiers de la population mondiale est porteuse du bacille de la tuberculose, qui entraîne chaque année environ deux millions de décès. Un vaccin, dit BCG (bacille de Calmette et Guérin), a été développé à l’Institut Pasteur de Paris au début du XXe siècle à partir d’une souche virulente de tuberculose bovine atténuée. Le BCG protège les enfants contre les formes graves de la tuberculose (méningite tuberculeuse), mais son efficacité diminue avec le temps et les jeunes adultes ne sont plus protégés contre la tuberculose pulmonaire, la source principale de la dissémination de la maladie. On invoque des souches trop atténuées ou la présence d’une immunité préexistante contre le BCG.

La mise au point de nouveaux vaccins est difficile car on connaît encore très mal les mécanismes de défense immunitaire contre la tuberculose. Les nouveaux vaccins doivent être au moins aussi sûrs et efficaces que le BCG. De larges essais cliniques doivent être conduits, mais il faudra encore attendre plusieurs années pour les voir remplacer le BCG.

Le paludisme

Le paludisme (ou malaria) tue un million d’individus par an, principalement des enfants d’Afrique subsaharienne. Les parasites transmis par la piqûre d’un moustique infecté passent de la peau dans le foie où ils prolifèrent rapidement, et de là dans les globules rouges. L’explosion des globules rouges infectés est responsable des accès de fièvre typiques de la maladie. L’infection, aiguë ou chronique, peut être contrôlée par le système immunitaire et éliminée, mais chez certains elle peut conduire à des anémies sévères et à des inflammations du cerveau (encéphalites), et à la mort. On connaît de mieux en mieux les mécanismes d’infection du parasite. Grâce à cela, deux candidats-vaccins testés au Mozambique et en Papouasie-Nouvelle-Guinée, où le paludisme est endémique, ont eu de bons résultats. Ces vaccins induisent des anticorps qui bloquent l’entrée du parasite dans le foie.

Retrouvez cet article sur lefaitmedical.ch

A LIRE AUSSI

Noyade
noyade_seche

La noyade sèche existe-t-elle?

Depuis le début du mois de mai, la Centrale Téléphonique des Médecins de Garde (CTMG) a reçu plus de...
Lire la suite
Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Voyages
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
moustique_ennemi_vacancier

Le moustique, ennemi n°1 du vacancier

Sous nos latitudes, le seul inconvénient des piqûres de moustiques est qu’elles entraînent des démangeaisons. Mais dans les pays tropicaux, des parasites ou des virus peuvent également être transmis lors de ces piqûres et entraîner des maladies. Si vous prévoyez de voyager dans l’un de ces pays, méfiez-vous donc des moustiques!
malaria_cauchemar_voyageur

La malaria, cauchemar du voyageur

Maladie fréquente en Afrique, Asie et Amérique du Sud, la malaria (ou paludisme) est un fléau pour la population locale mais également pour les touristes. C’est en effet l’infection qui occasionne le plus de décès chez les voyageurs! Quelques pistes pour s’en prémunir.
Videos sur le meme sujet

Le paludisme à la une

Adrien Zerbini vous donne rendez-vous en direct de la Place de la Palud, à Lausanne, à l'occasion d'une journée de sensibilisation au paludisme en lien avec le changement climatique.

Paludisme: protéger le moustique plutôt que l'homme

Une équipe internationale a lancé une recherche sur un nouveau type de vaccin contre la malaria.

Un vaccin contre Ebola bientôt utilisé en RDC

Le virus Ebola est de retour en zone urbaine en République démocratique du Congo.
Maladies sur le meme sujet
Nœud rouge (Sida)

VIH-Sida

Le sida est dû au VIH (virus de l'immunodéficience humaine). Il se transmet par contact direct avec du sang contaminé, lors de relations sexuelles ou directement de la mère à l'enfant.

Tuberculose

Tuberculose

La tuberculose est très inégalement répartie dans le monde. C'est actuellement encore une maladie infectieuse très répandue dans le monde et une des causes majeures de décès.