Le parasite responsable du paludisme sous la loupe

Dernière mise à jour 15/11/19 | Audio
Loading the player ...
Une équipe internationale a, pour la première fois, étudié de manière systématique le génome du parasite du genre Plasmodium tout au long de son cycle de vie.

Cet agent pathogène cause le paludisme, une maladie qui continue de faire des ravages dans les zones tropicales.

Les détails sur cette recherche et ses perspectives pour la santé avec Magali Roques, biologiste à l'Institut de biologie cellulaire de l'Université de Berne, interrogée par Anne Baecher.

Le communiqué de l'Université de Berne

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé

Sédentarité: la chaise qui tue

La sédentarité, c’est dangereux. Or notre société nous pousse à bouger de moins en moins. D’après les spécialistes, les autorités et le grand public ne...
Lire la suite
Altitude

La montagne qui rend malade

Chaque année, des milliers de gens se rendent en altitude de par le monde. Que ce soient des alpinistes de haut niveau ou de simples touristes, ils sont...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Epidémie mondiale de Covid-19: le point sur les données scientifiques

Planète Santé vous propose un résumé express des points importants abordés chaque jour par le virologue allemand Christian Drosten* sur la radio allemande Norddeutscher Rundfunk (NDR).
que_savons_coronavirus

Que savons-nous ou pas (encore) des coronavirus?

«SARSCoV2»: pour la troisième fois en moins de vingt ans, les coronavirus s’imposent en tête des flux médiatiques et des préoccupations sanitaires nationales et internationales. Ils viennent ainsi réveiller les inquiétudes plus générales, liées aux virus émergents inconnus ou partiellement connus qui touchent de manière récurrente l’espèce humaine.
Le virus NCoV est mortel mais peu contagieux

Le virus NCoV est mortel mais peu contagieux

Ce nouveau coronavirus a fait ses premiers malades en France. Découvert il y a un an, il a fait une vingtaine de morts dans le monde. Mais il est pour l’heure bien plus lent à se propager que celui qui avait tué 800 personnes en 2003.
Videos sur le meme sujet

Les enfants face au coronavirus

Les enfants infectés par le SARS-CoV-2 ont une charge virale aussi importante que les adultes mais sont de plus faibles vecteurs de transmission du virus.

Ma santé confinée: un peu de tai-chi

Que ce soit au niveau du corps ou de la tête, le confinement ne doit pas se traduire par une dégradation de la santé.

Le coronavirus cloné à Berne

Une réplique synthétique du SARS-CoV-2 vient dʹêtre élaborée.