Hâle rapide et pas sans danger

Dernière mise à jour 08/09/15 | Article
Hâle rapide et pas sans danger
Gélules, douches et crèmes autobronzantes, cabines UV préparent-elles la peau au soleil? L’avis d’un dermatologue.

Sensibles à la lumière et à la chaleur du soleil, on attend tous le retour de la belle saison avec impatience. Et les industriels l’ont bien compris, à constater la large panoplie de produits et techniques promettant un bronzage rapide et sans danger. Mais peut-on véritablement préparer sa peau au soleil et ainsi éviter ses effets nocifs? La réponse de Bernard Noël, spécialiste en dermatologie au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), est concise:«Non. Les autobronzants, pilules ou séances en cabines UV ne permettent ni d’éviter les coups de soleil ni de protéger des cancers de la peau.» Voici pourquoi.

Les autobronzants

Ces produits –quel que soit leur mode d’application (crèmes, douches) – agissent en colorant les parties superficielles de la peau. Si le teint devient hâlé, le bronzage obtenu par ce biais n’est pas suffisamment profond pour faire barrage aux rayons UV dommageables pour la peau. Le danger de ces autobronzants réside justement dans le fait de se sentir, à tort, protégé et de s’exposer au soleil sans précaution.

Les gélules autobronzantes

Elles sont généralement composées d’antioxydants tels que le lycopène (un pigment qui donne sa couleur à la tomate) et le bêta-carotène (celui de la carotte). Si ces substances peuvent, dans une moindre mesure, protéger la peau du vieillissement et provoquer un effet bonne mine, elles ne sont toutefois pas un bouclier contre les effets nocifs du soleil. Elles n’empêchent donc pas d’attraper des brûlures. Pour les mêmes raisons, les cures de jus de carotte ne sont pas plus utiles.

Les séances d'UV

Le bronzage obtenu par ce biais permettrait d’avoir une peau plus résistante avant l’été. Certes, la peau se dote d’une barrière protectrice, mais au prix d’une exposition intense et peu maîtrisée aux ultraviolets artificiels. Or, en 2009, le Centre international de recherche sur le cancer a classé les UV artificiels comme agents cancérogènes certains pour l’homme.

Prudence particulière

Certains médicaments sont dits «photo-sensibilisants»; ils rendent donc notre peau plus sensible au soleil. C’est le cas de plantes (comme le millepertuis), de diurétiques, d’antibiotiques et de médicaments contre l’acné. Référez-vous au préalable à la notice d’emballage.

Chez les femmes enceintes, des taches brunes (le masque de grossesse) peuvent apparaître si elles ne protègent pas leur peau.

Après une séance d’épilation au laser ou à la lampe flash, mieux vaut éviter le soleil. Des taches brunes peuvent apparaître sur une peau qui a été sensibilisée par les rayons.

L’ombre est de rigueur avec certaines maladies (comme le lupus érythémateux) ou lors d’une allergie au soleil.

«La seule façon de se prémunir des dangers du soleil est de privilégier une exposition progressive, en évitant les heures où les rayons UV sont les plus puissants (de 11 à 15 heures) tout en respectant son type de peau. Les peaux claires étant les plus sensibles», conclut le médecin. Les conseils classiques sont de rigueur: ombre, port de vêtements lors d’expositions prolongées, crème solaire, baume anti-UV sur les lèvres, lunettes de soleil et couvre-chef.

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Noyade
noyade_seche

La noyade sèche existe-t-elle?

Depuis le début du mois de mai, la Centrale Téléphonique des Médecins de Garde (CTMG) a reçu plus de...
Lire la suite
Voyages
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Le mythe des crèmes solaires

Sur la santé, quantité de mythes traînent, plus ou moins déjantés, envoûtants ou dangereux. Mais là, ce qui frappe, c’est à quel point le mythe est supporté par des instances sérieuses, les organisations scientifiques et souvent les médecins eux-mêmes.
canicule_enfant

Canicule: protégeons les enfants!

Coups de chaleur et déshydratation guettent les nourrissons et les enfants en bas âge durant les périodes de canicule. Prenons soin d'eux en redoublant d'attention à leur égard!

Protéger les enfants du soleil, une nécessité

Les coups de soleil pris pendant l’enfance ont un impact important sur la probabilité de développer un cancer de la peau à l'âge adulte. Mieux vaut prévenir que guérir.
Videos sur le meme sujet

Le comment du pourquoi: les coups de soleil

Pourquoi attrape-t-on des coups de soleil?

Cancer de la peau, j'aurai ta peau

Les cancers de la peau frappent 15’000 personnes par année en Suisse. Parmi ces cancers, le mélanome est le plus rare et le plus dangereux.

Crèmes solaires : faux messages et vrais cancers

Nous avons tort de croire que les crèmes solaires protègent du mélanome.