A quoi correspondent les indices des crèmes solaires?

Dernière mise à jour 24/05/12 | Le saviez-vouz
Crèmes solaires
A chaque crème solaire son indice: ce sont les fameux 15, 30, 50 que l'on peut lire sur les emballages. Mais à quoi correspondent réellement ces fameux indices? Réponse du Dr Frédérique-Anne Le Gal.

Lorsque l’on parle d’un indice «50», par exemple, cela signifie que dans des conditions de laboratoire, où il n’y a pas d’humidité, où le patient ne transpire pas, où il n’y a pas de frottement avec la serviette, avec une très importante quantité de crème (2mg/cm2), bref: dans des conditions idéales, un patient qui « brûlerait » normalement en cinq minutes, « brûlera » en cinquante fois cinq minutes. Dans la vie réelle, il faut diviser cela par trois.

Donc avec une crème à un indice de «30», une personne va pouvoir s’exposer dix fois plus longtemps au soleil sans brûler que si elle n’utilisait pas de crème du tout. Précisons encore que tout cela ne s’applique que pour les UVB, responsables de l’érythème solaire, soit le fameux «coup de soleil». Pour ce qui est des UVA, il n’existe pas de consensus sur la manière d’estimer la protection contre leurs effets.

Pour ce qui est du fait de réappliquer de la crème au cours de la journée, le Dr. Frédérique-Annes Le Gal, médecin adjoint, responsable de l’unité d’onco-dermatologie aux HUG, en relativise les effets. «Une crème solaire nous protège un certain laps de temps, en fonction de l'indice de protection et de la couleur de la peau. Mais, durant cette période, elle n’a pas totalement bloqué les rayons UV. Selon le type de peau, cette quantité d'UV reçue ne doit pas être augmentée, et il ne faudrait donc pas s'exposer plus longtemps. Par contre il est toujours nécessaire de réappliquer la crème après la baignade.»

«L’écran total n’existe pas!»

Depuis bientôt six ans, suite à une décision de la Commission Européenne, le terme «écran total» a été officiellement interdit. 

Comme nous le rappelle, le Dr Frédérique-Anne Le Gal, médecin adjoint, responsable de l’unité d’onco-dermatologie aux HUG: «l’écran total n’existe pas. Une crème solaire est un filtre qui va protéger de manière plus ou moins grande du rayonnement UV.» Une crème pourra donc atténuer les effets du soleil, mais son efficacité va décroître avec le temps, et dépendre de différents paramètres, telle que la quantité de crème appliquée, la chaleur, les frottements qui vont la faire partir, la sudation, l’eau, etc.

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Noyade
noyade_seche

La noyade sèche existe-t-elle?

Depuis le début du mois de mai, la Centrale Téléphonique des Médecins de Garde (CTMG) a reçu plus de...
Lire la suite
Natation et baignade
Natation

La natation est un sport doux mais très exigeant

Nager a de réels bénéfices pour la santé, mais il faut commencer sans forcer. Précisions.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
soleil_ami_ennemi

Le soleil, ami ou ennemi?

La réputation du soleil évolue au gré des connaissances scientifiques. Si les dangers d’une exposition excessive sont admis, on reconnaît aujourd’hui son influence positive sur la santé, notamment pour nos os, nos muscles et notre humeur. Du soleil, donc, mais pas n’importe comment.

Le mythe des crèmes solaires

Sur la santé, quantité de mythes traînent, plus ou moins déjantés, envoûtants ou dangereux. Mais là, ce qui frappe, c’est à quel point le mythe est supporté par des instances sérieuses, les organisations scientifiques et souvent les médecins eux-mêmes.
canicule_enfant

Canicule: protégeons les enfants!

Coups de chaleur et déshydratation guettent les nourrissons et les enfants en bas âge durant les périodes de canicule. Prenons soin d'eux en redoublant d'attention à leur égard!
Videos sur le meme sujet

Le comment du pourquoi: les coups de soleil

Pourquoi attrape-t-on des coups de soleil?

Cancer de la peau, j'aurai ta peau

Les cancers de la peau frappent 15’000 personnes par année en Suisse. Parmi ces cancers, le mélanome est le plus rare et le plus dangereux.

Crèmes solaires : faux messages et vrais cancers

Nous avons tort de croire que les crèmes solaires protègent du mélanome.