Slow up: envie de bouger

Dernière mise à jour 17/11/11 | Vidéo
Bouger est bon pour la santé et améliore la qualité de vie. Pourtant, le mouvement n'est pas toujours évident à inclure dans nos emplois du temps chargés.

Si certaines personnes bougent avec plaisir, pour d'autres, c'est plus difficile. 37% de la population suisse est sédentaire et ne pratique aucune activité physique.

Il semble que ce soit dans la nature de l'homme de faire des réserves caloriques et de dépenser le moins d'énergie possible... une stratégie utile en période de disettes. Mais voilà, aujourd'hui on vit dans une société ou ces comportements font mal : la sédentarité et le surpoids sont responsables de nombreuses maladies, alors que la pratique régulière de l'exercice physique améliore la qualité de vie.

C'est pour faire la promotion du mouvement qu'est apparue ici, sur les rives du lac de Morat en 2000 la première slow up de Suisse avec sa trentaine de kilomètres de route fermés au trafic motorisé. Et de plus en plus d'endroits s'y mettent... avec succès d'ailleurs.

Gilles Crettenand est coordinateur en Promotion de la santé et centre alimentation et mouvement auprès de la LVPP à Sion répond aux questions de l'antidote.

A LIRE AUSSI

Dopage

Dopage au quotidien: une béquille chimique

De plus en plus de gens prennent des médicaments ou des substances pour tenir le coup au travail ou pour améliorer leurs performances.
Lire la suite
Bouger pour sa santé

Activité physique: bouger à tout âge

En un demi-siècle, le mode de vie dans les pays industrialisés a considérablement changé. Le dur labeur physique pour tous a fait la place à une vie plus...
Lire la suite
Dopage

Le dopage: dangereux et amoral

En compétition, mieux vaut être premier que dernier. Pourtant, tous les moyens pour y arriver ne sont pas bons, et certains, tel que le dopage, sont parfois...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevention_mode d'emploi

Prévention, mode d’emploi

L’idée de la prévention est, en fonction de l’âge, de repérer ce qui nous prédispose à une possible maladie. Puis, plus tard dans la vie, d'aller chercher les indices du développement éventuel de cette pathologie. Et, une fois qu’elle a pu être prise en charge et soignée, éviter qu’elle ne revienne. Les médecins parlent respectivement, pour ces trois étapes, de prévention primaire, secondaire et tertiaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un mode de vie sain permet d’éviter ou de retarder l’apparition des maladies non transmissibles (tels que cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires) dans plus de 50% des cas. Dans les faits, comment insuffler de la prévention dans sa vie? L’affaire est plus simple qu’il n’y paraît.
sport_seniors

Les bienfaits du sport chez les seniors

De plus en plus de retraités pratiquent une activité physique. Ils en retirent de nombreux bénéfices pour leur santé. Mais avant de reprendre l’entraînement, un passage chez son médecin est recommandé.

Des centenaires sont capables de véritables performances athlétiques

Une analyse de multiples records permet de découvrir que le corps humain est capable de performances insoupçonnées. Et ce, jusqu’à des âges très avancés. Explications.
Videos sur le meme sujet

La préparation mentale dans le sport

Les sportifs professionnels subissent de plus en plus de pression, notamment à cause de sa surmédiatisation et des sports très exigeants avec des performances de plus en plus intenses.

Être accro au sport

Le sport est bon pour la santé à condition, comme pour tout dans la vie, de ne pas en abuser.

4'800 kilomètres à vélo pour l'HESAV

Rencontre avec un nouveau professeur de la Haute école de santé Vaud: le physiothérapeute Kenny Guex.