Slow up: envie de bouger

Dernière mise à jour 17/11/11 | Vidéo
Bouger est bon pour la santé et améliore la qualité de vie. Pourtant, le mouvement n'est pas toujours évident à inclure dans nos emplois du temps chargés.

Si certaines personnes bougent avec plaisir, pour d'autres, c'est plus difficile. 37% de la population suisse est sédentaire et ne pratique aucune activité physique.

Il semble que ce soit dans la nature de l'homme de faire des réserves caloriques et de dépenser le moins d'énergie possible... une stratégie utile en période de disettes. Mais voilà, aujourd'hui on vit dans une société ou ces comportements font mal : la sédentarité et le surpoids sont responsables de nombreuses maladies, alors que la pratique régulière de l'exercice physique améliore la qualité de vie.

C'est pour faire la promotion du mouvement qu'est apparue ici, sur les rives du lac de Morat en 2000 la première slow up de Suisse avec sa trentaine de kilomètres de route fermés au trafic motorisé. Et de plus en plus d'endroits s'y mettent... avec succès d'ailleurs.

Gilles Crettenand est coordinateur en Promotion de la santé et centre alimentation et mouvement auprès de la LVPP à Sion répond aux questions de l'antidote.

A LIRE AUSSI

Dopage

Le dopage: dangereux et amoral

En compétition, mieux vaut être premier que dernier. Pourtant, tous les moyens pour y arriver ne sont pas bons, et certains, tel que le dopage, sont parfois...
Lire la suite
Dopage

Dopage au quotidien: une béquille chimique

De plus en plus de gens prennent des médicaments ou des substances pour tenir le coup au travail ou pour améliorer leurs performances.
Lire la suite
Altitude

La montagne qui rend malade

Chaque année, des milliers de gens se rendent en altitude de par le monde. Que ce soient des alpinistes de haut niveau ou de simples touristes, ils sont...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
meilleur_medicament_activite

Pas de meilleur médicament que l’activité physique

Effet antidouleur, baisse du cholestérol, renforcement du squelette, diminution du risque de cancer, élixir pour doper moral et mémoire: l’activité physique semble bien être le médicament le plus puissant qui soit.
coeur_prevenir_fatigue

Ecouter son cœur pour prévenir la fatigue

Le développement de capteurs bon marché et d’applications dévolues a démocratisé le recours à l’analyse de la variabilité de la fréquence cardiaque. Si ses promesses sont grandes, la méthode présente des limites.
 alimentation_sport_alliee

Alimentation et sport: comment faire de la première une alliée pour le second?

Boissons énergétiques, barres en tout genre, cocktails survitaminés, poudres pour solutions protéinées: l’arsenal diététique envahit les salles de sport. Notre corps en a-t-il vraiment besoin? Décryptage avec le Pr Bengt Kayser, directeur de l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne.
Videos sur le meme sujet

Vieillir musclé

Le muscle perd près de 50% de sa masse musculaire entre 30 et 80 ans. Cependant, il est possible de combattre cette fonte musculaire en pratiquant des exercices physiques réguliers et adaptés, permettant de regagner du muscle, même après 80 ans.

Vieillir musclé

Le muscle perd près de 50% de sa masse musculaire entre 30 et 80 ans.

L’Amérique à vélo: l’incroyable défi d’une ex-sédentaire

Le sport, ça vous gagne. Tout le monde le sait! La sédentarité demeure toutefois un problème en Suisse: 25% de la population ne fait pas assez d’activité physique et les conséquences sur la santé sont multiples.