Les bienfaits et les méfaits du curling

Dernière mise à jour 05/01/16 | Article
Les bienfaits et les méfaits du curling
Le moment est arrivé de profiter des sports que nous offre l’hiver. Découvrez les avantages et inconvénients du curling.

L’équilibre

Avancer sur la glace avec une chaussure qui glisse et une qui ne glisse pas? Balayer tout en écoutant les instructions du skipper? Plus facile à dire qu’à faire! Le curling est excellent pour développer et renforcer son équilibre et sa proprioception (la conscience que nous avons de la position des parties de notre corps dans l’espace).

Le gainage

Pour «slider», soit lancer la pierre, il faut l’accompagner puis se stabiliser pour la laisser partir dans la direction souhaitée. Ce mouvement est excellent pour développer les muscles du tronc et bénéficier ainsi d’un bon gainage.

Bassin et fessiers

Il ne s’agit pas d’un miracle: à s’étendre en appui sur une jambe pour lancer la pierre, le curling renforce le bassin, les muscles fessiers et les muscles des cuisses de qui le pratique.

Le genou

La position dans laquelle on lance la pierre exerce une force sur le genou placé à l’avant. Pour autant, cet exercice est accessible même aux personnes qui ont connu une lésion au ménisque, en prenant soin de ne pas adopter une position du genou trop fléchie. Toutefois, si le genou avant est fléchi au maximum, on risque alors une surcharge du ménisque et, en cas de chute, une lésion de ce dernier.

Le curling, c’est cérébral

Curleur occasionnel lui-même, le Dr Stéphane Borloz, médecin du sport à la clinique Bois-Cerf, ne voit presque que des avantages à ce sport doux, accessible et ludique. «Surtout, c’est excellent pour la concentration, souligne-t-il. Quand vous balayez pour faire avancer la pierre, vous devez en même temps gérer votre équilibre, votre geste, votre déplacement et suivre les instructions du skipper. Vous n’avez vraiment pas le loisir de penser à autre chose. De même, le curling est intéressant au niveau tactique. A chaque coup, l’équipe discute, évalue la situation et adapte sa stratégie.» Et ces beaux plans théoriques sont à revoir une fois que l’on a, bon an mal an, placé sa pierre et que l’autre équipe a joué son coup. Pas un hasard si le curling fait fureur auprès des entreprises comme outil ludique de team-building (renforcement de la cohésion d’équipe).

Le balayage

Au curling, il faut bien balayer pour faciliter la glisse de la pierre. Ce balayage demande un mouvement très énergique pour être efficace.

Par ailleurs, la position de balayage n’est pas forcément la plus ergonomique qui soit. On recommande donc ne pas trop se courber et de bien serrer les abdominaux: les personnes souffrant du dos devraient veiller à leur mouvement et à ne pas en faire trop.

Bras, poignets, main

Les fractures des membres supérieurs guettent les pratiquants du curling en cas de chute. Surtout les balayeurs. Notons cependant que le risque d’accident est très faible, tant chez les amateurs que chez les compétiteurs.

A LIRE AUSSI

Bouger pour sa santé
Combien de calories pour une relation sexuelle?

Combien de calories pour une relation sexuelle?

Des chercheurs québécois ont voulu pouvoir répondre à cette question. Ils comparent l’activité sexuelle...
Lire la suite
Natation et baignade
Natation

La natation est un sport doux mais très exigeant

Nager a de réels bénéfices pour la santé, mais il faut commencer sans forcer. Précisions.
Lire la suite
Randonnée
Promeneuse sur un rocher

Randonneurs, évitez les serpents!

La randonnée est très appréciée en Suisse, et cela se comprend facilement au vu des paysages uniques...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
prevention_mode d'emploi

Prévention, mode d’emploi

L’idée de la prévention est, en fonction de l’âge, de repérer ce qui nous prédispose à une possible maladie. Puis, plus tard dans la vie, d'aller chercher les indices du développement éventuel de cette pathologie. Et, une fois qu’elle a pu être prise en charge et soignée, éviter qu’elle ne revienne. Les médecins parlent respectivement, pour ces trois étapes, de prévention primaire, secondaire et tertiaire. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un mode de vie sain permet d’éviter ou de retarder l’apparition des maladies non transmissibles (tels que cancer, diabète, maladies cardio-vasculaires) dans plus de 50% des cas. Dans les faits, comment insuffler de la prévention dans sa vie? L’affaire est plus simple qu’il n’y paraît.
glisse_sans_accrocs

Pour une glisse sans accrocs

Sur les pistes, gare aux genoux des skieurs et aux poignets des snowboardeurs. Quant au casque, portez-le!
sport_seniors

Les bienfaits du sport chez les seniors

De plus en plus de retraités pratiquent une activité physique. Ils en retirent de nombreux bénéfices pour leur santé. Mais avant de reprendre l’entraînement, un passage chez son médecin est recommandé.
Videos sur le meme sujet

La préparation mentale dans le sport

Les sportifs professionnels subissent de plus en plus de pression, notamment à cause de sa surmédiatisation et des sports très exigeants avec des performances de plus en plus intenses.

Être accro au sport

Le sport est bon pour la santé à condition, comme pour tout dans la vie, de ne pas en abuser.

4'800 kilomètres à vélo pour l'HESAV

Rencontre avec un nouveau professeur de la Haute école de santé Vaud: le physiothérapeute Kenny Guex.
Maladies sur le meme sujet
morsures chiens

Morsure d'animal

Les morsures d'animaux peuvent être superficielles ou profondes. Elles peuvent se compliquer d'une infection, d'un tétanos ou de la rage et, s'il s'agit d'un serpent, d'une envenimation.

Entorse de la cheville

Une entorse est une lésion des ligaments de la cheville, le plus souvent suite à un mauvais mouvement du pied. A l'exception des entorses graves, la plupart guérissent sans complication.

Symptômes sur le meme sujet
Se faire mordre par quelqu'un

Morsure humaine

J'ai été mordu(e) par quelqu'un
cheville tordue

Entorse

Je me suis tordu la cheville
Chien aboyant avec ces crocs bien en vue

Morsure animale

J'ai été mordu(e) par un animal