Le sport après un arrêt cardiaque, une bonne idée

Dernière mise à jour 20/04/18 | Audio
Loading the player ...
Faire du sport après un arrêt cardiaque peut sauver votre vie.

(TEXTE Aude Raimondi)

Reprendre le sport après un arrêt cardiaque, une bonne ou mauvaise idée? Après un infarctus, de nombreuses personnes sont réticentes à l’idée de soumettre leur coeur et leur corps à un effort physique. Il est vrai que dans de rares cas, une stimulation excessive peut être problématique. Mais de manière générale, les médecins recommandent une reprise de l’activité physique. Une étude suédoise stipule même qu’une augmentation de la pratique sportive diminuerait de 50 à 60% le risque de mortalité dans les quatre ans qui suivent l’arrêt cardiaque. Faire du sport sur le long terme apporterait donc de réels bénéfices.

Certaines activités physiques sont cependant plus recommandées que d’autres. Après un arrêt cardiaque, il faudrait éviter les sports de puissance, comme par exemple le bodybuilding. Ceux-ci provoquent une forte élévation de la pression artérielle et risquent de briser les plaques de cholestérol présentes dans les artères. Ces dépôts forment alors un caillot qui peut conduire à l’infarctus. En revanche, les médecins recommandent de pratiquer des sports d’endurance comme la marche rapide, la course à pied, le vélo, le rameur ou encore la natation. L’important étant toujours de garder une certaine mesure et d’éviter les efforts particulièrement excessifs.

_______

La réaction d'Etienne Pruvot, médecin cadre au service de cardiologie du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), recueillie par Bastien Confino.

Consultez le dossier sur le coeur de RTS Découverte

Consulter le dossier de RTS Découverte sur le sang et la circulation sanguine

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Altitude

La montagne qui rend malade

Chaque année, des milliers de gens se rendent en altitude de par le monde. Que ce soient des alpinistes de haut niveau ou de simples touristes, ils sont...
Lire la suite
Dopage

Le dopage: dangereux et amoral

En compétition, mieux vaut être premier que dernier. Pourtant, tous les moyens pour y arriver ne sont pas bons, et certains, tel que le dopage, sont parfois...
Lire la suite
Arthrose

Arthrose: comme un clou dans le genou

L’arthrose touche environ 1 million de personnes en Suisse. On a longtemps considéré que l’arthrose était un phénomène naturel, une fatalité du vieillissement....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
tennis_cout_benefice

Tennis: quel rapport coûts/bénéfices pour le corps et l’esprit?

En Suisse, le tennis est devenu très populaire suite aux succès de Stanislas Wawrinka et Roger Federer. Quels avantages et quels inconvénients y a-t-il à la pratique de ce sport? Les réponses du Dr Vincent Bürki (V.B.) et de François Vatin (F.V.), respectivement médecin du sport et ostéopathe à la Clinique Hirlsanden La Colline de Genève.

Tennis: quel rapport coûts/bénéfices pour le corps et l’esprit?

En Suisse, le tennis est devenu très populaire suite aux succès de Stanislas Wawrinka et Roger Federer. Quels avantages et quels inconvénients y a-t-il à la pratique de ce sport? Les réponses du Dr Vincent Bürki (V.B.) et de François Vatin (F.V.), respectivement médecin du sport et ostéopathe à la Clinique Hirlsanden La Colline de Genève.
Videos sur le meme sujet

Prévention: une opportunité de santé pour tous

La prévention dans le domaine de la santé consiste à prévenir la survenue de maladies, à améliorer la qualité de vie au quotidien et à informer la population pour qu’elle devienne critique face à la publicité, pour qu’elle puisse choisir librement de ses comportements. C’est tout ce qu’on peut mettre à profit pour améliorer la santé maintenant et dans le futur.