Les secrets du microbiote

Dernière mise à jour 29/08/18 | Article
secrets_du_microbiote
Découvrez les mystères du microbiote sur le stand des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et de l’Université de Genève (UNIGE). Un domaine de recherche foisonnant, qui promet de nombreuses avancées médicales.

Au salon Planète Santé live

du 4 au 7 octobre 2018
Palexpo, Genève

  • Observez votre microbiote buccal
  • Comment se construit et évolue votre microbiote?
  • Découvrez les avancées de la recherche
    (Stand HUG/UNIGE)

Qui n’a encore jamais entendu parler du microbiote? Ce nom un peu compliqué désigne la flore bactérienne qui se cache à l’intérieur de notre organisme. Les bactéries nous colonisent véritablement, nichées par dizaines de milliards dans différents endroits de notre corps: la bouche, le ventre, les zones génitales, la peau, les poumons, etc. Perçues le plus souvent comme des organismes nocifs, à l’origine de maladies parfois redoutables, elles ont en réalité bien d’autres pouvoirs. N’en déplaise aux plus hygiénistes d’entre nous, nous vivons donc en communauté, voire carrément en symbiose avec elles.

Cette cohabitation n’est pas un fait nouveau pour les scientifiques, mais les progrès immenses de la microbiologie réalisés ces dix dernières années leur ont permis de voir toutes ces interactions sous un jour nouveau. En effet, grâce au séquençage du métagénome bactérien (l’ensemble de l’ADN d’une communauté microbienne complexe), on a désormais une vision beaucoup plus globale et précise de ce qui s’apparente à un vrai écosystème. Ces technologies à haut débit, utilisées pour le séquençage, ont permis de mieux identifier cette population et de prendre conscience de son importance. Extrêmement rapides et de moins en moins coûteuses, elles sont à même de traiter la quantité d’informations générées par le séquençage du métagénome, qui augmente de manière exponentielle.

Qu’est-ce que le microbiote exactement?

Le microbiote se compose d’environ un million d’espèces différentes, dont environ 13’000 portent un nom scientifique. Des chiffres à donner le tournis et, pourtant, le catalogue n’est pas exhaustif puisque les chercheurs ne cessent d’en découvrir de nouvelles. La complexité et la variabilité de cette flore chez un même individu sont telles qu’on considère aujourd’hui le microbiote comme un organe à part entière. Sa composition et son importance diffèrent selon les parties du corps, sachant que la sphère gastro- intestinale abrite la majorité de ces micro-organismes.

A quoi sert-il ?

Le microbiote joue dans notre organisme un rôle homéostatique –maintien de notre équilibre physiologique entre les limites des valeurs normales–, en étant le garant de notre bonne santé. Un déséquilibre de ce milieu peut en effet conduire à la prédisposition ou au développement de maladies inflammatoires de l’intestin notamment, mais pas seulement. Il contribue activement au maintien du bon fonctionnement de notre immunité en constituant une barrière contre les agents pathogènes externes, en d’autres termes une protection contre les «mauvaises bactéries». Il régule aussi le niveau d’inflammation dans notre organisme pour que les réponses immunitaires soient adéquates.

Le microbiote remplit aussi d’autres fonctions, indispensables à notre digestion. Les bactéries de la sphère gastro-intestinale dégradent des sucres végétaux complexes (les fibres), un processus qu’on ne peut réaliser sans leur aide. Elles synthétisent les vitamines et produisent des acides gras impliqués dans le contrôle de la satiété, d’où les nombreuses recherches portant sur le lien entre le microbiote et l’obésité.

D’autres maladies, plus éloignées de la sphère intestinale, pourraient être liées à la nature même du microbiote des individus. Aujourd’hui, les chercheurs explorent les liens entre microbiote et maladies cardio- vasculaires, neurologiques (sclérose en plaques, maladie de Parkinson), mais aussi les allergies, l’asthme ou encore les troubles du développement tels que l’autisme. Les perspectives de compréhension sont potentiellement énormes, mais à ce jour, on n’est pas en mesure d’établir des liens de causalité entre le microbiote et ces maladies. Nul doute que la recherche progressera et que le futur donnera de nouveaux éclairages sur ces pathologies avec des espoirs de nouveaux traitements. En attendant, vous pouvez déjà découvrir au salon le monde merveilleux et méconnu des bactéries, sur le stand des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et de l’Université de Genève (UNIGE).

Le microbiote à l’honneur

Venez découvrir les mystères du microbiote au salon Planète Santé live sur le stand des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et de l’Université de Genève (UNIGE). L’occasion d’observer directement votre microbiote buccal et de comprendre, au travers d’animations ludiques, comment il se construit et évolue tout au long de la vie. En compagnie de spécialistes, abordez les avancées de la recherche et les premières applications cliniques. Vous pourrez par ailleurs plonger, grâce à la réalité virtuelle, dans une salle d’opération high-tech ou vous glisser dans la peau d’un chirurgien, en testant un robot chirurgical Da Vinci de dernière génération.

________

Paru dans Planète Santé magazine N° 30 – Août 2018

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Maux de ventre

Les maladies liées à la flore intestinale

La flore intestinale – le microbiote – contribue à nous maintenir en bonne santé. A condition toutefois que les différentes populations bactériennes qui la composent vivent en bon équilibre. Si cet ordonnancement est rompu, diverses maladies peuvent se développer. Quelques exemples.
microbiote_cutane_sauver_peau

Microbiote cutané: des milliards de microbes pour sauver votre peau

Les recherches sur les microbes qui peuplent notre épiderme sont moins avancées que celles sur le microbiote intestinal, mais les bactéries cutanées semblent tout aussi importantes à notre équilibre.
PULS_microbiote

Microbiote(s): vers de nouveaux espoirs thérapeutiques

Les récentes découvertes sur le microbiote –l’ensemble des bactéries vivant dans l’organisme– ont ouvert de nombreuses perspectives. Et si, en modifiant cette flore, on parvenait à prévenir et mieux soigner certaines maladies? Les experts des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et de l’Université de Genève (UNIGE) se font l’écho d’un domaine de recherche en plein essor.
Videos sur le meme sujet

La transplantation fécale pourrait réduire les symptômes du spectre de lʹautisme

Soigner lʹintestin en le débarrassant de certaines bactéries pour les remplacer par dʹautres pourrait soigner certains troubles psychiques, comme lʹautisme.

Le lien entre microbiote et immunothérapie

Le microbiote, la flore intestinale, n'en finit pas de faire parler de lui.

Microbiote vaginal, la révolution rose

Une flore vaginale équilibrée est un vrai rempart face aux maladies sexuellement transmissibles. Mais attention, certains gestes quotidiens risquent de dégrader sa qualité.