Les maladies liées à la flore intestinale

Dernière mise à jour 30/05/12 | Article
Maux de ventre
La flore intestinale – le microbiote – contribue à nous maintenir en bonne santé. A condition toutefois que les différentes populations bactériennes qui la composent vivent en bon équilibre. Si cet ordonnancement est rompu, diverses maladies peuvent se développer. Quelques exemples.

Obésité

Il ne fait plus de doute aujourd’hui que les bactéries intestinales sont l’une des causes de l’obésité. Elles contribuent au stockage des graisses et influencent les dépenses d’énergie.

Diabète de type 2

Cette maladie étant associée à l’obésité, il n’est pas surprenant que le microbiote intervienne, indirectement, dans son développement. Après l’ingestion de repas riches en graisses, des substances contenues dans la paroi de certaines bactéries (les lipopolysaccharides ou LPS) passent dans le sang et déclenchent une réaction inflammatoire, une hyperglycémie et une résistance à l’insuline. Autant de facteurs qui favorisent le diabète de type 2.

Diabète de type 1

C’est sans doute parce qu’elle influence le fonctionnement du système immunitaire que la flore intestinale joue un rôle dans l’apparition du diabète de type 1, une maladie auto-immune, (due à un dérèglement des défenses naturelles). Signe qu’en la matière, le microbiote a un effet protecteur, des expériences ont montré que des souris non obèses et aux défenses immunitaires affaiblies n’avaient pas de diabète de type 1, mais qu’elles développaient plus facilement la maladie lorsqu’elles avaient été privées de leur flore intestinale.

Maladies inflammatoires chroniques intestinales

La flore intestinale protège contre ces maladies. Preuve en est que des enfants exposés très jeunes à des antibiotiques (qui détruisent certaines des bactéries du microbiote) ont plus de risques de développer la maladie de Crohn (inflammation qui peut concerner tout le tube digestif). Quant à la colite ulcéreuse (qui atteint le sternum et parfois le colon), elle semble liée au déséquilibre du microbiote.

Cancer du côlon

Longtemps suspecté, le lien entre la flore intestinale et le cancer du côlon se confirme aujourd’hui. On a en effet constaté que les antibiotiques modifient la composition du microbiote, mais qu’ils affectent aussi l’expression de gènes qui favorisent la prolifération des cellules tapissant l’intérieur du côlon.

Maladies du foie

Le foie étant le premier organe exposé aux substances produites par la flore intestinale, il n’est pas étonnant que le microbiote soit impliqué dans certaines pathologies hépatiques. Il a été notamment mis en cause dans le développement de la stéatose hépatique non alcoolique,  une maladie qui se manifeste lorsque le foie contient trop de graisse et qui affecte notamment les personnes obèses.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Santé bucco-dentaire
dents_nous_parlent

Les dents nous parlent

Carie tenace, problème de gencives, abcès… les pathologies de la bouche peuvent annoncer ou révéler une...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_probiotiques_panacée

Probiotiques, une panacée?

En pharmacie comme au rayon «yaourt», les probiotiques ont le vent en poupe. Leur promesse? Chouchouter notre flore intestinale, qu’elle soit mal en point ou trop paresseuse. Sauf que tout est loin d’être aussi simple...
Illustre_microbiote_promesses_mystères

Le microbiote, un territoire plein de promesses et de mystères

Découvert grâce aux techniques de séquençage génétique dans les années 2000, le microbiote intestinal et les milliards d’organismes qui le composent, joue un rôle déterminant sur notre santé. La composition de cet univers jusqu’ici inconnu - ou presque - pourrait expliquer le développement de nombreuses maladies tandis que sa manipulation pourrait offrir de nouvelles options thérapeutiques. L’influence du microbiote intestinal sur notre organisme, en particulier sur notre cerveau, apparaît en effet majeure. Cette réputation de rôle-clé dans la santé est née de premières études scientifiques, comparant le comportement de souris nées artificiellement sans microbiote, avec celui d’animaux nés dans des conditions normales. Les premières se révèlent plus chétives et plus fragiles. Elles sont davantage sujettes à la maladie, au stress et à des troubles du développement. Néanmoins, les effets de l’absence de microbiote sur le comportement restent peu clairs.
LMD_microbiote_âge

Mon microbiote, mon âge et moi

Objet de toutes les attentions, le microbiote reste empreint de mystère. Mais la recherche avance. Parmi les découvertes sous les projecteurs: l'évolution du microbiote au cours de notre vie et son impact potentiel sur la survenue de maladies dégénératives, comme la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.
Videos sur le meme sujet

Un réseau de relations dans nos intestins

Des scientifiques français ont réussi à caractériser avec une précision sans précédent les réseaux dʹinteraction phages-bactéries du microbiote humain.

Une banque mondiale du microbiote

Une banque mondiale de bactéries issues de notre flore intestinale, une "arche de Noé" de microorganismes, cʹest le projet lancé par différentes fondations et instituts suisses et internationaux.

Comment jʹai hacké mes intestins

Atteinte dʹune pathologie rare des intestins, la journaliste et bloggeuse Dora Moutot explore Internet et le monde pour trouver des explications et des traitements à sa dysbiose du microbiote.