La fatigue liée au cancer

Dernière mise à jour 26/04/12 | Article
Patiente fatiguée
La fatigue saine et souvent agréable que l’on ressent après le travail ou après une journée éprouvante, n’a rien à voir avec la fatigue chronique due à une maladie. Cette dernière est un des symptômes concomitants les plus fréquents et désagréables du cancer.

Un texte de la

La fatigue liée au cancer a généralement plusieurs causes: la maladie elle-même, les traitements ou les effets secondaires de ces derniers, tels que les douleurs, l’anémie, les difficultés à s’alimenter, les nausées, la perte d’appétit ou des troubles psychiques.

Les conséquences de la fatigue liée au cancer

La fatigue liée au cancer est un état d’épuisement durable qui ne s’améliore pas, pas même en dormant. Elle réduit la joie de vivre, gâche le quotidien et nuit aux relations avec son entourage et ses amis. La fatigue liée au cancer produit souvent les effets suivants:

  • vous n’arrivez à effectuer même des tâches physiques simples qu’au prix d’une grande fatigue;
  • vous n’avez pas d’énergie, vous vous sentez sans force;
  • vous avez des difficultés à vous concentrer, à effectuer un raisonnement compliqué, à lire un texte ou à suivre une longue discussion;
  • vous avez le sentiment d’avoir le vertige;
  • vous n’arrivez pas à dormir, bien que vous soyez fatigué;
  • vous êtes facilement irritable, nerveux, abattu, triste, souvent au bord des larmes, dépressif.

Comment gérer cette fatigue

Il faut connaître les causes de cette fatigue pour pouvoir la traiter de manière convenable. Il est donc important de parler de votre fatigue à votre équipe soignante. Les conseils suivants peuvent aussi constituer un début de solution.

  • Adaptez votre emploi du temps: effectuez les tâches les plus astreignantes lorsque vous êtes en meilleure forme, évitez les travaux moins importants et faites régulièrement de longues pauses.
  • Faites des promenades régulières à l’air frais.
  • Ne changez pas vos habitudes de sommeil: une courte sieste après le repas de midi vous fera du bien, mais de trop longues périodes de repos durant la journée peuvent troubler votre sommeil nocturne.
  • Parlez de votre fatigue à vos proches.
  • Acceptez l’aide qui vous est proposée.

Faites-vous conseiller:

La brochure «Fatigue, à nous deux»

  • présente les causes de la fatigue chronique en détail;
  • fournit de nombreux conseils pratiques;
  • vous aide à découvrir les possibilités les plus appropriées de mieux vivre votre fatigue.

Echangez avec d’autres personnes atteintes du cancer.

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sur plusieurs thérapies sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles): www.liguecancer.ch

Articles sur le meme sujet
GEN22_fatigue_gacher_quotidien

Fatigue: ne pas la laisser gâcher le quotidien

Très fréquente, la fatigue reste un phénomène souvent mal compris médicalement compris. Il ne faut pourtant pas hésiter à en parler avec son médecin quand elle dure et perturbe les activités du quotidien.
PS47_chasser_fatigue

Chasser la fatigue

Rien de plus normal que d’éprouver de la fatigue après un effort physique ou intellectuel intense. Mais que penser et surtout que faire lorsqu’elle peine à se dissiper et qu’elle prend le dessus? Éléments de réponse.
MV_assiette_ideale_fatigue_chronique

L’assiette idéale contre la fatigue chronique

Manger sainement permet de mieux résister à la fatigue et au stress. Les diététiciens s’accordent à dire qu’il existe une «assiette optimale», mais pas de recettes miracle – ni au sens propre ni au figuré. Explications.
Videos sur le meme sujet

Quand la fatigue devient chronique

Syndrome de fatigue chronique: un nom qui ne fait pas trop peur. A tort. Exténués, les malades ont des douleurs partout, comme s’ils avaient une grippe permanente. Caroline, Nella et Protazy racontent leur quotidien.
Maladies sur le meme sujet
Préparation d'une opération de la vésicule biliaire

Cancer de la vésicule et des voies biliaires

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 310 nouveaux cas de cancer de la vésicule ou des voies biliaires. Le cancer de la vésicule biliaire touche un peu plus souvent les femmes (53 %) que les hommes (47 %). Il survient presque exclusivement à un âge avancé : deux tiers des patients ont 70 ans et plus au moment du diagnostic.

Atteinte de la moelle

Myélome multiple (plasmocytome)

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 560 nouveaux cas de myélome multiple (plasmocytome), ce qui représente environ 1 % de toutes les maladies cancéreuses.

ultrason de la thyroïde

Cancer de la thyroïde

Chaque année en Suisse, près de 600 personnes développent un cancer de la thyroïde, ce qui correspond à presque 2% de toutes les maladies cancéreuses.