Sport, synonyme de plaisir mais aussi de douleur

Dernière mise à jour 09/04/14 | Article
Sport, synonyme de plaisir mais aussi de douleur
Jeux Olympiques, Coupe du Monde de Football… ces événements sportifs sont suivis par des millions de personnes. Cependant, derrière le sourire du vainqueur se cachent des heures d'entraînement et de souffrance à endurer.

Comme le dit le fameux adage américain, No pain, no gain («sans douleur, vous ne pouvez pas réussir dans le sport»): telle est la dure réalité des grands champions. En effet, une carrière professionnelle dans le monde du sport s'accompagne forcément de moments douloureux. Mais ces sensations douloureuses sont différentes selon le type d'exercices pratiqués.

Douleur causée par l'effort physique

Toute activité physique peut entraîner des douleurs au niveau des muscles et des articulations portantes (par exemple au genou). Ces douleurs peuvent être le résultat du stress engendré par la pratique d'un sport ou par l'importance de la charge exercée sur un muscle. Elles cessent cependant dès l'arrêt de l'activité physique. Ce type de douleur est toutefois généralement volontaire. Regardez les marathoniens: ils souffrent le martyr jusqu'à la ligne d'arrivée et, pourtant, ils refusent d'abandonner.

Comment expliquer une telle persévérance? La douleur causée par l'effort physique provoque dans le cerveau la sécrétion d'hormones qui ont une action euphorisante et antalgique sur l'athlète. Mais le risque est alors de développer une sorte de dépendance envers son activité dans le but de ressentir cet état de bien-être, ou de commencer à prendre des produits dopants pour augmenter son seuil de douleur.

Douleur due à un traumatisme

Les traumatismes provoquent des douleurs aiguës et des dégâts plus ou moins graves sur l'appareil musculo-squelettique (généralement sur un muscle, un ligament ou un os). L'application de glace sur la zone touchée permettra de diminuer la sensation de douleur et, dans certains cas, de réduire la taille d'un hématome. S'il s'agit d'une fracture ou d'une luxation, les médicaments antalgiques et analgésiques seront efficaces pour soulager la douleur. Mais, plus que la douleur, l'athlète craint généralement les conséquences qu'une blessure pourrait avoir sur sa carrière et son avenir professionnel.

Douleur chronique

Les douleurs chroniques touchent généralement les sportifs plus âgés. En effet, elles sont le résultat des longues années d'entraînement qui, au fil du temps, provoquent des troubles dégénératifs au niveau des tendons, des cartilages et des os. Chez les footballeurs, elles engendrent souvent des lésions des tendons du genou ainsi que de la cheville, tandis que chez les joueurs de tennis, ce sont les épaules et la colonne vertébrale qui souffrent le plus.

Des anti-inflammatoires et de la physiothérapie permettent de soulager la douleur. L'athlète n'arrête généralement pas l'entraînement car le plaisir procuré par la pratique de son sport rend la douleur acceptable. Toutefois, dans certains cas, le risque de dommages irréversibles est bien réel. Le médecin recommande alors l'arrêt de l'activité, une annonce toujours difficile à accepter pour un sportif professionnel.

Référence

Adapté de «Douleurs dans la pratique sportive», Dr Gérald Gremion, Swiss Medical Olympic Center, Département de l'appareil locomoteur, CHUV. In Revue Médicale Suisse 2014: 10: 243-4. En collaboration avec l'auteur.

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Douleurs au tendon d’Achille: quel traitement?

Une blessure au tendon d’Achille est un problème bien connu des sportifs, particulièrement des adeptes...
Lire la suite
Problèmes de peau
Dermatologie: cinq problèmes de peau

Dermatologie: cinq problèmes de peau

La peau est notre plus grand organe. Elle représente 10% de la totalité de notre corps, ce qui équivaut...
Lire la suite
Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
tennis_cout_benefice

Tennis: quel rapport coûts/bénéfices pour le corps et l’esprit?

En Suisse, le tennis est devenu très populaire suite aux succès de Stanislas Wawrinka et Roger Federer. Quels avantages et quels inconvénients y a-t-il à la pratique de ce sport? Les réponses du Dr Vincent Bürki (V.B.) et de François Vatin (F.V.), respectivement médecin du sport et ostéopathe à la Clinique Hirlsanden La Colline de Genève.

Tennis: quel rapport coûts/bénéfices pour le corps et l’esprit?

En Suisse, le tennis est devenu très populaire suite aux succès de Stanislas Wawrinka et Roger Federer. Quels avantages et quels inconvénients y a-t-il à la pratique de ce sport? Les réponses du Dr Vincent Bürki (V.B.) et de François Vatin (F.V.), respectivement médecin du sport et ostéopathe à la Clinique Hirlsanden La Colline de Genève.
coups_tete_sportifs

Les coups répétés à la tête abîment le cerveau des sportifs

Dans le rugby, le hockey sur glace ou le football, les chocs à la tête sont courants. Leur répétition sur la durée, qui aboutit parfois à une commotion cérébrale, peut avoir de graves conséquences.
Videos sur le meme sujet

La larvothérapie ou quand des asticots pansent les plaies

Gros plan sur la larvothérapie, l'utilisation de larves pour nettoyer des plaies chroniques.

La lumière bleue pour soigner les plaies chroniques

Utiliser la lumière bleue pour améliorer la cicatrisation, c'est une nouvelle solution de traitement des plaies chroniques développée par un projet européen.

Les fractures de l’os chez les enfants et les ados

Cécile Guérin s'intéresse aux fractures chez les enfants et les adolescents.
Maladies sur le meme sujet
syndrome douloureux régional complexe (SDRC)

Syndrome douloureux régional complexe

Le SDRC est un état douloureux qui survient le plus souvent après un traumatisme (fracture) ou une opération d’un membre. Il peut aussi survenir à la suite d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

morsures chiens

Morsure d'animal

Les morsures d'animaux peuvent être superficielles ou profondes. Elles peuvent se compliquer d'une infection, d'un tétanos ou de la rage et, s'il s'agit d'un serpent, d'une envenimation.

Lymphœdème

Lymphœdème

Le lymphoedème est un gonflement, le plus souvent du bras ou de la jambe. qui apparaît d’une manière insidieuse et a tendance à augmenter progressivement.

Symptômes sur le meme sujet
Se faire mordre par quelqu'un

Morsure humaine

J'ai été mordu(e) par quelqu'un
cheville tordue

Entorse

Je me suis tordu la cheville
Chien aboyant avec ces crocs bien en vue

Morsure animale

J'ai été mordu(e) par un animal