Comment éliminer les acariens

Dernière mise à jour 19/07/11 | Article
pulvérisation d'insecticide
Les acariens sont des insectes microscopiques qui recherchent les lieux chauds et humides, et peuvent devenir un vrai problème pour les personnes allergiques. Quelques conseils.
CHUV

Un article du Service d'immunologie et d'allergie du CHUV

L'allergie aux acariens se manifeste le plus souvent sous forme de rhinite (inflammation de la muqueuse nasale avec obstruction nasale, écoulement, éternuements et démangeaisons) ou d'asthme.

Les acariens sont des animaux microscopiques, non visibles à l'oeil nu (0.1 à 0.5 mm) de la famille des araignées. Ils se trouvent dans les habitations. Leur présence ne traduit pas un manque d'hygiène ou de propreté, ils ne piquent pas et ne transmettent pas de maladie.

images d'un acarien

Les acariens préfèrent la chaleur, l'humidité et l'obscurité (comme le lit). Ils se nourrissent de squames de peau que chaque individu perd quotidiennement (la quantité de 0.5 à 1.5 mg de squames que l'individu perd par jour permet de nourrir plusieurs milliers d'acariens pour plusieurs mois). Le climat optimal pour la prolifération des acariens est une température d'environ 25° (17 à 32°) ainsi qu'une humidité de 75% (55 à 80%). Leur durée de vie est habituellement de 2 à 4 mois. Si l'humidité diminue en-dessous de 55%, les acariens meurent. C'est la raison pour laquelle les acariens meurent en automne dans les régions avec un climat sec et froid, comme c'est le cas en haute altitude. Bien que la plupart des acariens meurent au début de la période de chauffage (peu d'humidité), c'est alors que la quantité d'excréments accumulée est maximale. Les selles se dessèchent et se transforment en poussière. L'allergie aux acariens n'est pas seulement due aux acariens eux-mêmes (morts ou vivants), mais aussi aux selles qu'ils produisent (en moyenne plus de 20 selles par jour).

Les acariens trouvent un environnement optimal (microclimat) dans la literie où le contact est le plus étroit entre l'homme et l'acarien.

Afin de diminuer au maximum la quantité d'acariens à domicile, responsables des symptômes d'allergie, le traitement principal consiste en leur éviction:

Literie

  • Oreiller, duvet, couverture, en matière synthétique et/ou coton qui peuvent être lavés à 60° tous les 2 mois. (NB: le lavage à sec nécessaire pour les duvets en plumes ou couvertures en laine est peu efficace pour détruire les acariens).
  • Le drap, la fourre de duvet et de l'oreiller devraient être lavés une fois par semaine (NB: si un changement de duvet n'est pas envisagé, il existe aussi la possibilité d'acheter des housses anti-acariens pour duvet et oreiller).

Matelas

  • Envelopper le matelas d'une housse anti-acariens. Ces housses (lavables à 60°) sont imperméables aux acariens et à leurs particules de selles, mais pas à la vapeur d'eau (NB: elles doivent être renouvelées environ tous les 10 ans). Elles ne sont malheureusement plus remboursées par les caisses-maladie (assurance de base), mais on peut, si l'on a une assurance complémentaire, essayer de se les faire rembourser par sa caisse-maladie.

Chambre à coucher

  • Simplifier l'aménagement de la chambre à coucher: enlever les "nids à poussière": peluches, rideaux épais, meubles rembourrés, livres (si les bibliothèques sont ouvertes). Enlever si possible la moquette et les tapis. (NB: aspiration et nettoyage par vapeur et shampooing ne sont pas suffisants, car les acariens se fixent aux tissus par leurs crochets et ventouses. Il faut les tuer pour les éliminer !).
  • Aérer régulièrement la chambre à coucher (si possible au minimum une heure par jour). Diminuer au maximum la température (19°).
  • Nettoyer régulièrement la chambre à coucher, enlever la poussière avec un chiffon mouillé, passer l'aspirateur (travail à faire effectuer de préférence par une personne non allergique).

Article original: http://www.chuv.ch/ial/ial_home/ial_clinique/ial_clin_patient/ial_clin_pat_mal_allergiques/ial_pat_mal_allerg_allerg_respiratoires/ial-ial-info-pat-mal-allerg-allerg-respir-allergie-acariens/ial-info-pat-mal-allerg-respir-mesures-eviction.htm

A LIRE AUSSI

Douleurs musculaires
Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Le claquage fait mal mais guérit bien avec du repos

Un claquage est un traumatisme rarement grave, mais il ne faut pas pour autant le prendre à la légère,...
Lire la suite
Piqûres d'insectes
Une guêpe

Combattre les allergies aux piqûres de guêpes et d’abeilles

Les piqûres de guêpes et d’abeilles restent potentiellement mortelles mais les traitements à notre disposition...
Lire la suite
Douleurs du genou
On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

On peut soigner des ligaments du genou déchirés sans opérer

Après deux opérations au genou, l’Américaine championne de ski Lindsey Vonn a fait un come-back époustouflant....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
allergies_vivre_animaux

Allergies: vivre (quand même) avec des animaux?

Les animaux à poils sont une cause majeure de manifestations allergiques. L’idéal est de renoncer à en accueillir chez soi ou de s’en séparer. Une solution radicale qui, dans les faits, est rarement acceptée.
traquer_acariens

Traquer les acariens

Les acariens sont connus pour être difficiles à déloger. Plusieurs mesures d’éviction contre ces hôtes indésirables ont fait leurs preuves mais le plan d’éradication n’évitera pas toujours le recours à des médicaments.
desensibilisation_arme_allergie

La désensibilisation, une arme efficace pour combattre l’allergie

Le rhume des foins fait souffrir les personnes allergiques à l’arrivée du printemps. Pourtant, ce n’est pas une fatalité.
Videos sur le meme sujet

Faune sauvage et tuberculose

A quelques semaines de l’ouverture de la chasse, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire appelle à la vigilance: le risque d’introduction de la tuberculose par la faune sauvage reste élevé.

Les étonnantes capacités du flair des chiens

Stéphane Délétroz se penche sur les capacités olfactives étonnantes du meilleur ami de l'homme.

La leptospirose, maladie des rats

Les rats, on aime ou on déteste.