Santé psychique, tous vulnérables

Dernière mise à jour 10/05/17 | Vidéo
On parle beaucoup de santé physique… mais qu’en est-il de notre santé mentale? Nous sommes tous susceptibles de développer un jour ou l’autre un épisode douloureux. En Suisse, une personne sur trois fera un burn out, une personne sur 10 est touchée par une dépression.

Mais parler de santé mentale c’est aussi la déstigmatiser. Assumer le fait que nous sommes tous fragiles et vulnérables. Porter un regard plus juste et bienveillant sur notre psyché. Être conscient que l’on peut guérir ou se rétablir, que rien n’est figé. Pour cela, il faudra trouver un équilibre, être attentif à ce qui ne va pas, parler de ses souffrances et oser demander de l’aide, comme on le ferait pour un mal de dos ou une douleur abdominale. Enfin parler du corps et du cerveau comme d’un tout, un système unifié.

___

Diffusé le 1er mai 2017

A LIRE AUSSI

Stress

Zoom sur le syndrome de stress post traumatique complexe

Anne Baecher se penche sur une souffrance psychique méconnue.
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Tics, TOC et Tourette: des troubles mystérieux

Tics, TOC et syndrome de Gilles de la Tourette: il existe des signes avant-coureurs. Comment les dépister dès l’enfance, comment les empoigner et les soigner...
Lire la suite
Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
luminotherapie_remplacer_antidepresseurs

La luminothérapie pour remplacer les antidépresseurs?

«C’est une saison qui me déprime!» On estime que 2 à 4% de la population seraient touchés par la dépression saisonnière. Si la luminothérapie est souvent indiquée dans ces cas spécifiques, elle pourrait aussi avoir une action capitale sur des troubles plus profonds. Explications.
PS37_mieux_gerer_anxiete

Mieux gérer son anxiété

Tachycardie, transpiration, «boule au ventre»: les premières manifestations de l’anxiété sont le plus souvent physiques (on parle d’angoisse). En cause: l’activation de nos systèmes d’alarme internes et leur flot d’hormones nous disposant à affronter l’épreuve. C’est ainsi que sous l’impulsion d’un esprit tourmenté et craignant le pire, cortisol et adrénaline (entre autres) incitent le cœur à battre plus vite, décuplent la vigilance, aiguisent les fonctions cognitives et adaptatives.

Stimuler le nerf vague pour lutter contre l’inflammation

Plus long nerf du corps, le nerf vague est au cœur de la communication entre le cerveau et nos organes internes. Le stimuler serait bénéfique pour notre santé, notamment pour lutter contre l’inflammation.
Videos sur le meme sujet

Psilocybine et méditation font bon ménage contre la dépression

Adrien Zerbini se penche sur une recherche originale pour lutter contre la dépression.

Gros plan sur lʹanxiété chez les jeunes

Selon les chiffres de lʹOrganisation mondiale de la santé (OMS), il y a une augmentation des états anxieux chez les jeunes.

Le point sur les crises dʹangoisse

Une peur intense, sans raison apparente, une sensation de danger face auquel la personne est démunie.
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_burnout

Burn-out

Le burn-out se caractérise par un état d’épuisement généralisé, à la fois physique, psychique et émotionnel, dû à une longue période de stress, le plus souvent au travail.

Anxiété

Anxiété

L'anxiété est un sentiment de tension interne. Normale dans certaines situations, elle peut aussi révéler des maladies ou devenir gênante au quotidien.

Personne seule

Dépression

La dépression peut se manifester par une tristesse, un manque de plaisir et d'énergie, mais aussi par des changements dans le sommeil, l'appétit ou le poids.

Symptômes sur le meme sujet
La tristesse

Dépression

Je pleure souvent / je n’ai pas le moral / je suis déprimé(e)

Angoisse

Je suis angoissé(e)