Les bactéries influencent-elles le comportement?

Dernière mise à jour 23/05/13 | Article
Les bactéries influencent-elles le comportement?
La question n’est pas incongrue. On sait que l’intestin est entouré d’un gigantesque réseau de neurones relié au cerveau (le système nerveux entérique SNE). Il est donc logique de se demander si le microbiote peut avoir une influence sur le comportement.

Une équipe de chercheurs de l’INRA, l’institut français de recherche agronomique, a démontré que chez les rongeurs la réponse est oui. L’expérience est simple: d’un côté un groupe de rats nés et élevés dans un milieu stérile, donc avec un tube digestif exempt de bactéries. De l’autre des animaux ayant grandit à l’air libre qui ont donc développé un microbiote normal. Placés dans des situations identiques, les deux groupes n’ont pas réagi de la même manière. Les premiers ont adopté un comportement à risque alors que ceux avec un microbiote normal ont été beaucoup plus prudents. Comme si les bactéries les avaient protégés contre une trop grande prise de risque face au danger.

Plus étonnant encore: les chercheurs ont interverti le microbiote de deux groupes de rongeurs. Les rats d’une lignée docile sont devenus plus agressifs quand on leur a transplanté les bactéries de la lignée agressive.

Et l’expérience a fonctionné aussi dans le sens inverse: la lignée agressive s’est adoucie avec les bactéries des rats dociles. Si on ne sait pas encore expliquer par quels mécanismes le microbiote intestinal peut moduler le comportement, ces observations posent la question de l’influence des bactéries sur le caractère.

Une autre équipe de chercheurs, canadienne cette fois, a montré une réduction de l’anxiété chez des souris après un mois d’alimentation avec un seul type de bactérie. Les chercheurs ont montré des effets sur le système nerveux central des souris et une modification des récepteurs GABA. Ces récepteurs sont justement la cible des médicaments anxiolytiques comme les benzodiazépines.

C’est donc un tout nouveau territoire de recherche qui s’ouvre: comprendre comment la micro-flore intestinale agit sur le système nerveux et le cerveau.

Comment les 100 mille milliards de bactéries hébergées dans l’intestin dialoguent avec les cellules de l’organisme. A terme, les scientifiques espèrent trouver dans ces observations chez l’animal de nouvelles approches des maladies mentales chez l’homme.

Stress et flore intestinale

Des études chez les rongeurs ont mis en évidence une réponse différenciée au stress et une prédisposition à l’anxiété liées au microbiote. Dans une étude datant de 2004, les souris stériles se sont montrées plus vulnérables que celles chez qui la colonisation bactérienne était normale. Le niveau d’anxiété et la qualité de réponse au stress ont pu être corrigés grâce à l’introduction de Lactobacilles et de Bifidobacterium. Très récemment, une autre étude a montré que ces mêmes bactéries avaient un impact positif sur l’état dépressif des souris, en agissant sur le niveau de tryptophane, un précurseur de la sérotonine. Des résultats intéressants, mais à prendre avec du recul, prévient le Pr Sansonetti: «D’une part, la souris est menteuse. D’autre part, il nous manque encore beaucoup de connaissances sur le microbiote pour pouvoir extrapoler ces résultats à l’homme.»

          
Pour en savoir plus
Bactéries et microbiote

  

Hors-série kiosque du magazine romand de la santé Planète Santé.

  

Pour plus d'informations cliquez-ici!

A LIRE AUSSI

Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Troubles bipolaires
masques

Médicaments pour le traitement des troubles bipolaires

Ces médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter les fluctuations extrêmes de l’humeur telles...
Lire la suite
Borderline
reflet d'un visage dans un miroir

Critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?

Neuf critères diagnostiques sont utilisés pour diagnostiquer le trouble de la personnalité. Ils vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Des clés pour gérer son stress

Le stress fait partie de notre existence. Pour composer avec lui et éviter qu’il ne fasse des ravages, des stratégies existent.

A l’écoute des requérants

Le nombre de personnes migrantes prises en charge pour un stress posttraumatique est en constante augmentation depuis 2012.
Videos sur le meme sujet

Le travail: est-ce vraiment la santé?

On travaille beaucoup en Suisse... en moyenne 1800 heures chaque année si l'on est employé à plein temps. Mais est-on heureux de travailler autant ? Le travail permet-il de se sentir bien et d'être en bonne santé ou au contraire est-il plutôt source de mal-être et de maladies ? Réponses dans l'émission l'Antidote.

Stress au travail: se battre, s’enfuir ou s’épuiser

L'Antidote se penche sur les effets du stress au travail sur la santé et sur les mesures que peuvent prendre les employés et les entreprises pour lutter contre ce fléau.