Stimuler les émotions positives des personnes avec une schizophrénie

Dernière mise à jour 01/03/16 | Audio
Loading the player ...
Anne Baecher présente le "Positive emotions program for schizophrénia" (PEPS), un programme qui a pour but de remuscler la motivation et les émotions positives et agréables chez des personnes souffrant de schizophrénie.

Les détails de cette approche avec Jérôme Favrod, professeur HES à la Haute école de la santé La Source, à Lausanne, et infirmier spécialiste au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), et les témoignages de Gilles et Jules, deux patients qui ont participé à ce programme.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Stress

Zoom sur le syndrome de stress post traumatique complexe

Anne Baecher se penche sur une souffrance psychique méconnue.
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Tics, TOC et Tourette: des troubles mystérieux

Tics, TOC et syndrome de Gilles de la Tourette: il existe des signes avant-coureurs. Comment les dépister dès l’enfance, comment les empoigner et les soigner...
Lire la suite
Aphasie

Troubles du langage oral: quand les mots ne viennent pas

Les enfants apprennent à parler naturellement, le cerveau est programmé pour qu’ils absorbent les mots et la grammaire d’une façon innée. Mais il arrive...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_art-therapie

Avancer grâce à l’art-thérapie

Grâce à la danse, la musique ou les arts plastiques, des patients hospitalisés ou en suivi ambulatoire parviennent à se décentrer de leur maladie et à prendre du recul.
PULS_mieux-vivre_confiance_soi

Nourrir la confiance en soi de son enfant

C’est très tôt dans l’enfance, puis au fil des expériences, que notre estime de soi et notre capacité à l’éprouver dans la vie se construisent. Comment aider son enfant dans ce chemin? Deux experts répondent.
solitude_perturbe_sante

La solitude impacte la santé physique et mentale

Etats dépressifs, problèmes cardiovasculaires, anxiété, font partie des troubles dont souffrent les personnes isolées. A l’inverse, une vie sociale riche serait un facteur protecteur pour la santé.
Videos sur le meme sujet

De la musique dans les soins psychiatriques

Bastien Confino s'intéresse à un projet original mené dans le canton de Vaud.

Neuroscience, musique et dopamine

Chair de poule, osmose, transe.

Le lien entre cannabis et schizophrénie se précise

Les scientifiques savent depuis quelques années que la consommation de cannabis augmente le risque de développer la schizophrénie.