Stimuler les émotions positives des personnes avec une schizophrénie

Dernière mise à jour 01/03/16 | Audio
Loading the player ...
Anne Baecher présente le "Positive emotions program for schizophrénia" (PEPS), un programme qui a pour but de remuscler la motivation et les émotions positives et agréables chez des personnes souffrant de schizophrénie.

Les détails de cette approche avec Jérôme Favrod, professeur HES à la Haute école de la santé La Source, à Lausanne, et infirmier spécialiste au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), et les témoignages de Gilles et Jules, deux patients qui ont participé à ce programme.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Stress

Zoom sur le syndrome de stress post traumatique complexe

Anne Baecher se penche sur une souffrance psychique méconnue.
Lire la suite
Douleurs chroniques

Gros plan sur la proctalgie fugace

Bastien Confino évoque une pathologie un peu particulière et méconnue bien que touchant 3% de la population: la proctalgie fugace.
Lire la suite
Borderline

Gros plan sur le trouble de la personnalité borderline

Adrien Zerbini se penche sur un trouble de la personnalité assez mystérieux: le trouble de la personnalité borderline.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Supp_La Côte_hypersensibilité

Hypersensibilité: quand les émotions nous submergent

On les décrit comme des éponges émotionnelles, des personnes qui ressentent tout intensément, et souvent à leurs dépens. Les hypersensibles éprouvent parfois une réelle souffrance intérieure, des difficultés quotidiennes… mais ils possèdent aussi une créativité foisonnante. L’hypersensibilité doit d’abord être comprise pour être mieux vécue.
PMS_chambre_fermee

Chambre fermée: une mesure de contrainte vraiment utile?

Plongée au cœur d’un dispositif particulièrement réglementé, avec le Dr Alexandre Wullschleger, médecin adjoint au Service de psychiatrie adulte du Département de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève.
PMS_interview_contrainte

«Les mesures de contrainte doivent toujours être notre dernier recours»

Le recours à la contrainte dépend beaucoup aujourd’hui des cultures et des établissements de soins. Une intense réflexion est en cours pour en diminuer l’usage et réduire son impact auprès des patients. Interview du Dr Alexandre Wullschleger, médecin adjoint au Service de psychiatrie adulte du Département de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur lʹisolement thérapeutique en psychiatrie

Bastien Confino se penche sur une pratique parfois utilisée dans les services psychiatriques de Suisse: l'isolement ou l'enfermement thérapeutique.

Rencontre avec Donald Glowinski, un spécialiste des compétences émotionnelles

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

La musique d'orchestre, c'est bon pour la tête

Stéphane Délétroz présente le projet EMODEMOS qui cherche à mesurer lʹimpact de la musique classique sur le cerveau de jeunes issus de quartiers défavorisés.
Maladies sur le meme sujet

Schizophrénie

On utilise parfois le terme de «psychose», qui s’applique à un ensemble de maladies psychiatriques dans le cadre desquelles apparaissent des symptômes psychotiques tels que des hallucinations, des idées délirantes ou une désorganisation de la pensée: la schizophrénie n’est cependant qu’un cas particulier de psychose. Dans le langage courant, on confond régulièrement la schizophrénie avec le dédoublement de la personnalité, qui est une entité complètement différente.