Rester jeune grâce au web social

Dernière mise à jour 20/01/14 | Article
Rester jeune grâce au web social
Des applications informatiques aideront bientôt les personnes âgées à sortir de leur isolement et à bouger davantage.

Septembre 2017. Après son petit-déjeuner, Pierre, 83 ans, laisse errer son regard par la fenêtre de la cuisine. Dehors, la nuit s’attarde. Les brumes matinales annoncent l’hiver. Déjà. Tout à coup, le smartphone affiche un message de son amie Sylvia: «Allume ton ordi, et prépare-toi à sortir. Je ne t’en dis pas plus. La destination est une surprise :-) ».

Pierre et Sylvia participent tous deux à un programme thérapeutique et ludique basé sur le web social. Son fonctionnement est simple. Par le biais d’une plateforme informatique baptisée Mobility motivator, les joueurs se lancent des petits défis physiques (marcher, faire des exercices) et cognitifs (répondre à des quizz, continuer des suites logiques, etc.). Objectif: bouger davantage et sortir de l’isolement social qui touche les personnes âgées.

Vieillissement de la population

Retour en 2013. D’ici environ quinze ans, le nombre d’octogénaires en Suisse aura augmenté de 80%. On comptera 95 000 à 120000 personnes de plus de 65 ans (environ 70000 aujourd’hui). Et avec le vieillissement de la population, les maladies chroniques devraient doubler voire tripler d’ici 2050.

Pour atténuer la surcharge à venir des systèmes de santé, plusieurs stratégies complémentaires sont possibles: autonomiser le patient, prévenir les affections chroniques et retarder au maximum l’arrivée des complications invalidantes. Les deux derniers axes ont pour objectif de vieillir en bonne santé. «C’est l’ambition du consortium Mobility Motivator, dont les HUG sont un partenaire important, avec l’Union européenne et la Confédération» (lire encadré), explique le Pr Christian Lovis, médecinchef du service des sciences de l’information médicale.

Horizon 2016

L’application Mobility motivator, dont la finalisation est prévue à l’horizon 2016, est constituée de deux éléments. La première, une interface audio-vidéo, facilite les échanges à distance entre deux joueurs. La seconde, la plateforme de jeux proprement dite, propose des activités adaptées au profil des participants et qui répondent aux objectifs fixés par les soignants. «L’application réagit en fonction des réponses et détecte les éventuelles erreurs. De plus, un médecin peut évaluer les performances de chacun», précise le Pr Lovis.

Sur les plans technique et humain, le défi est énorme. «Il faut, par exemple, mesurer des déplacements en mètres dans un appartement; sans couvrir les murs de détecteurs de mouvements et sans être invasif dans la vie privée. Tout doit fonctionner avec les objets de la vie quotidienne. En l’occurrence, les smartphones, les ordinateurs et les tablettes de tout un chacun. Ou encore le frigidaire ou la machine à café», souligne le médecin-chef du service des sciences de l’information médicale.

Le frigo intelligent

Mobility motivator est un projet soutenu par le programme de recherche Ambient Assisted Living (AAL) partiellement financé par l’UE et le Secrétariat d’Etat à la formation, la recherche et l’innovation. L’objectif est de promouvoir les technologies qui assistent les gens dans l’accomplissement de leurs tâches quotidiennes. «Le frigo intelligent est l’exemple le plus souvent cité. Il connaît la date de péremption de tous vos aliments. Sait quand manque un produit et rédige la liste de vos commissions», illustre le Pr Christian Lovis. Le thème actuel du programme AAL s’intéresse au vieillissement de la population. Il vise à améliorer les conditions d’existence, l’autonomie et la vie sociale des personnes âgées dans leur environnement habituel, comme le domicile ou le lieu de travail.

Pulsations – Septembre-Octobre 2013

Article original: http://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/sept-oct2013.pdf

A LIRE AUSSI

Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Troubles bipolaires
masques

Médicaments pour le traitement des troubles bipolaires

Ces médicaments psychotropes sont utilisés pour traiter les fluctuations extrêmes de l’humeur telles...
Lire la suite
Borderline
reflet d'un visage dans un miroir

Critères diagnostiques du trouble de la personnalité borderline?

Neuf critères diagnostiques sont utilisés pour diagnostiquer le trouble de la personnalité. Ils vous...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Traitement de l’addiction: sortir de l’ornière

Le traitement de l’addiction constitue une prise en charge globale qui engage les valeurs du patient, sa vie et sa place dans la société.
Videos sur le meme sujet

Hypercommunication: toujours connecté, danger pour la santé

Le monde dans lequel nous vivions est hyper connecté. Cette hyper connectivité peut faire peur, d'autant qu'elle évolue très vite. Elle peut aussi contribuer à l'épuisement et au burn-out. L'Antidote vous livre l'avis d'un psychologue sur cette question qui nous concerne tous.

Cyber-addictions: trop d'écrans nuisent à la santé

Certaines personnes passent trop de temps devant leurs écrans d'ordinateur, de télévision ou console de jeu. Lorsqu'elles ne contrôlent plus leur consommation, on les appelle des cyberdépendants. Ces addictions cachent souvent un malaise familial ou social sous-jacent. L'antidote fait le point sur les cyber-addictions.