EMDR : la thérapie qui chasse les démons

Dernière mise à jour 26/09/12 | Vidéo
EMDR est l’acronyme de “Eye Movement desensitization and reprocessing”.

En français: désensibilisation et retraitement par le mouvement des yeux. Cette méthode thérapeutique a depuis quelques années révolutionné la conception et la pratique de la psychothérapie grâce à sa rapidité et son efficacité. L’EMDR a tout d’abord été utilisée pour effacer des chocs post traumatiques. Mais aujourd’hui, on l’utilise pour traiter toutes sortes de traumatismes psychiques, comme les abus sexuels, les phobies, les dépressions.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Borderline

Qu'est-ce qu'être borderline?

Borderline est un trouble qui définit la personnalité dans la façon d'interagir avec son environnement (professionnel, social, familial…).
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Tics, TOC et Tourette: des troubles mystérieux

Tics, TOC et syndrome de Gilles de la Tourette: il existe des signes avant-coureurs. Comment les dépister dès l’enfance, comment les empoigner et les soigner...
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Dans la tête d'une personne souffrant de TOC, d'hyperactivité ou d'Alzheimer

La réalité virtuelle permet dorénavant de "se mettre" dans la tête d'une personne souffrant du Trouble obsessionnel-compulsif (TOC), d'hyperactivité ou...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
demeces_greffe_neurones

Démences: l’espoir des greffes de neurones

Pour lutter contre les ravages des démences, la recherche scientifique s’acharne. Parmi les pistes de recherche, les thérapies cellulaires, qui suscitent un réel espoir.
isolement_solitude_coeur

L'isolement et la solitude nuisent aussi à votre cœur

L'isolement social et la solitude doivent aussi être considérés désormais comme des facteurs de risque cardiovasculaire.
Videos sur le meme sujet

Comment lire et interpréter les émotions sur les visages?

Interpréter les émotions exprimées par les visages qui nous entourent, nous le faisons sans cesse... Mais le faisons-nous correctement?