EMDR : la thérapie qui chasse les démons

Dernière mise à jour 26/09/12 | Vidéo
EMDR est l’acronyme de “Eye Movement desensitization and reprocessing”.

En français: désensibilisation et retraitement par le mouvement des yeux. Cette méthode thérapeutique a depuis quelques années révolutionné la conception et la pratique de la psychothérapie grâce à sa rapidité et son efficacité. L’EMDR a tout d’abord été utilisée pour effacer des chocs post traumatiques. Mais aujourd’hui, on l’utilise pour traiter toutes sortes de traumatismes psychiques, comme les abus sexuels, les phobies, les dépressions.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Borderline

Qu'est-ce qu'être borderline?

Borderline est un trouble qui définit la personnalité dans la façon d'interagir avec son environnement (professionnel, social, familial…).
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Les T.O.C, la prison psychologique

L'ordre, la rigueur, le fait de vérifier si une tâche est bien accomplie, ces traits de caractère sont à priori plutôt considérés comme étant des qualités....
Lire la suite
Troubles obsessionnels compulsifs (TOC)

Dans la tête d'une personne souffrant de TOC, d'hyperactivité ou d'Alzheimer

La réalité virtuelle permet dorénavant de "se mettre" dans la tête d'une personne souffrant du Trouble obsessionnel-compulsif (TOC), d'hyperactivité ou...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Soins psychiatriques pour les migrants

Soins psychiatriques pour les migrants

Les requérants d’asile, vulnérables aux problèmes de santé mentale, nécessitent des soins spécialisés et en réseau.
liens_amoureux_heritage_enfance

Les liens amoureux, un héritage de l’enfance

Et si notre vie amoureuse était en grande partie conditionnée par la relation à notre mère durant la prime enfance? Cet héritage joue bel et bien un rôle déterminant dans les relations amoureuses et intimes à l’âge adulte. Éclairage.
Videos sur le meme sujet

La méditation pleine conscience chez les enfants

Adrien Zerbini s'intéresse à la méditation pleine conscience chez les enfants.

Quand la colère gronde, notre cerveau se met en alerte

En une fraction de seconde, l'humain remarque beaucoup plus rapidement une voix jugée menaçante qu’une voix normale ou joyeuse.