Communiquer avec une personne atteinte de démence

Dernière mise à jour 06/07/11 | Article
personne en consolant une autre
Communiquer avec une personne atteinte de démence n’est pas facile. Cela demande une adaptation constante aux capacités de votre interlocuteur.
HUG

Un article des Hôpitaux Universitaires de Genève

Qu'est-ce qu'une démence?

La démence est une affection qui entraîne une détérioration du fonctionnement intellectuel. Elle se caractérise par un déclin des facultés mentales, notamment des fonctions cognitives :

  • mémoire
  • attention
  • parole
  • orientation
  • capacité à reconnaître des personnes
  • planification d’activités
  • organisation de la vie courante.

Ces symptômes s’accompagnent d’une modification du comportement et de l’humeur :

  • agitation
  • angoisse
  • dépression (parfois hallucinations).

Il s’agit d’un processus irréversible qui conduit progressivement à une perte d’autonomie.

Parmi les différents types de démence, la maladie d’Alzheimer est la plus fréquente.

Comment communiquer avec votre proche?

Communiquer avec une personne atteinte de démence n’est pas facile. Cela demande une adaptation constante aux capacités de votre interlocuteur.

Quelques règles simples
  • saluez-la, présentez-vous et parlez clairement
  • assurez-vous de son confort
  • prévoyez et prenez du temps
  • mettez-vous en face, à la même hauteur, pour attirer son regard
  • installez-vous dans un lieu calme et éclairé
  • pensez à ses lunettes, prothèses auditives et dentaires
  • servez-vous des mots et aussi des gestes
  • ne donnez qu’une information à la fois
  • posez des questions simples dont la réponse est oui ou non.
Savoir écouter
  • faites-lui répéter une fois, pas davantage, en cas d’incompréhension
  • reconnaissez ses sentiments et émotions et dites-le («je vous sens triste»)
  • ne la jugez pas et n’exigez pas qu’elle abandonne ses convictions
  • établissez, au besoin, un contact physique avec la main à un endroit neutre du corps, comme le bras, sans le serrer
  • valorisez l’échange et remerciez.

La communication passe par la tendresse, le toucher, la disponibilité, une attitude chaleureuse et réceptive.

Évitez de
  • contredire
  • critiquer
  • gronder
  • punir
  • infantiliser en geste et en parole
  • placer la barre trop haut
  • multiplier les messages durant l’entretien.
Gérer l’agressivité

Il faut du temps pour comprendre que l’agressivité est due à la maladie et qu’elle n’a rien de personnel. Vous aurez besoin de patience pour découvrir pourquoi votre proche réagit parfois si violemment.

Faire preuve d’empathie 

Se mettre à la place de l’autre permet de réduire la fréquence et l’impact des comportements agressifs.

Rappelez-vous que vous faites de votre mieux!

Comprendre l'autre

La maladie d’Alzheimer est exigeante car elle demande beaucoup d’attention de la part des proches. Il faut réapprendre à connaître celui ou celle que l’on connaissait et accepter de ne pas être reconnu complètement.

La démence affecte aussi les facultés du langage : les malades ne parviennent plus à exprimer leurs besoins et ils sont mal compris. Les comportements dépressifs ou violents sont parfois la conséquence de cette incapacité à communiquer.

Stimuler les sens

Dans un stade avancé de la maladie, quand la parole ou d’autres fonctions disparaissent, les perceptions sensorielles restent intactes. Stimulez l’odorat et le toucher avec des massages aux huiles parfumées, le toucher avec des objets divers comme des peluches, du bois.

ezembed

Source

Brochure d'information destinée aux proches, publication des Hôpitaux Universitaires de Genève

Article original: http://www.hug-ge.ch/_library/pdf/Actualite_sante/broch_demences_alzheimer.pdf

A LIRE AUSSI

Libido
libido_femme_frequent

Problèmes de libido chez la femme: un trouble sexuel fréquent mais mal connu

Alors que la médecine actuelle reconnaît l’importance du désir sexuel féminin, ses troubles sont souvent...
Lire la suite
Borderline
Enfant triste

Comment apparaît le trouble de la personnalité borderline?

Ces dernières décennies, des recherches approfondies ont été consacrées aux origines du trouble de la...
Lire la suite
Anxiété et crise psychique
crise_psychotique

La crise psychotique, un épisode dont on peut se relever

Face à des stress majeurs, certaines personnes perdent momentanément le contact avec la réalité. Une...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Puls_soigner_memoire

Stimuler ses neurones tout au long de la vie

La revue scientifique The Lancet a émis des recommandations, qui devraient être suivies tout au long de la vie, pour stimuler ses neurones et prévenir ainsi des maladies telles qu’Alzheimer ou les démences.
Puls_soigner_memoire

Mémoire et santé psychique, quels liens?

Les réponses du Pr Julius Popp, chef du service de psychiatrie gériatrique des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG).
detecter_troubles_cognitifs

Détecter les troubles cognitifs pour mieux les prévenir

Détecter très tôt les troubles cognitifs chez les personnes âgées permet de mieux les traiter et d’éviter leurs complications.
Videos sur le meme sujet

Alzheimer, pas si destructrice pour les neurones

Stéphane Délétroz se penche sur une étude franco-canadienne qui remet en cause une donnée fondamentale de la maladie d’Alzheimer.

Comprendre la maladie d'Alzheimer: avis aux volontaires!

Le 21 septembre est la Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer.

Dans la tête d'une personne souffrant de TOC, d'hyperactivité ou d'Alzheimer

La réalité virtuelle permet dorénavant de "se mettre" dans la tête d'une personne souffrant du Trouble obsessionnel-compulsif (TOC), d'hyperactivité ou de la maladie d’Alzheimer.
Maladies sur le meme sujet
maladie d'alzheimer: deux personnes se tiennent la main

Maladie d'Alzheimer

La maladie d'Alzheimer est une dégénérescence du cerveau qui atteint surtout les personnes âgées, et qui a de nombreuses répercussions sur la vie quotidienne.

Symptômes sur le meme sujet
Pense-bête

Perte mémoire

J’ai (il a) des pertes de mémoire