Prendre de la vitamine D peut prévenir les chutes et les fractures

Dernière mise à jour 08/01/13 | Article
Prendre de la vitamine D peut prévenir les chutes et les fractures
Les bénéfices de la vitamine D sur la santé des muscles et du squelette sont aujourd’hui prouvés. Il reste à déterminer au mieux le taux de vitamine D dans le sang et les dosages optimaux pour parvenir à renforcer les muscles et à éviter, paradoxalement, les risques de fractures.

Ces dernières années, la vitamine D a confirmé sa double action dans la prévention des fractures et celle des chutes chez les personnes âgées. Elle agit sur le métabolisme du calcium et renforce ainsi les os. Mais la vitamine D a aussi un effet direct sur la musculature et diminue le risque de chute. Il semble également qu’elle ait une influence positive sur le risque de plusieurs maladies chroniques liées à l'âge telles que cancer ou maladies cardiovasculaires. Cependant, il existe un risque inverse: une surdose de cette vitamine favoriserait les chutes. Il semble en effet que des doses extrêmement élevées perturbent le métabolisme et sont donc à déconseiller.

La vitamine D, star des publications

Depuis la démonstration en 1992 de la prévention des fractures par une supplémentation en calcium et en vitamine D, la recherche s’est attachée presque exclusivement à la santé musculosquelettique. En parallèle, un déficit en vitamine D a été mis en évidence dans la moitié de la population. A partir de 2007, de nombreuses études ont trouvé une association inverse entre des taux sanguins élevés de vitamine D et le risque de développer différentes pathologies. Si l’effet de mode et les nombreuses publications ont démontré des bénéfices, il semble que la vitamine D soit plus un marqueur de l’état de santé qu’un véritable facteur causal.

Prévention des chutes et des fractures

Les études ont montré que lorsque le taux de vitamine D dans le sang est bas, le risque de chute est plus élevé que lorsque le taux est optimal. Les différents résultats laissent suggérer que le taux optimal de vitamine D se situe entre 20 et 30 ng/ml. Il existe aussi probablement un taux «toxique» aux environs de 40-45 ng/ml au-dessus duquel le risque d’événements de santé ou de décès augmente. Enfin, il reste une zone grise entre 30 et 40 ng/ml où le risque de certains accidents pourrait être prévenu, mais le risque d’autres événements pourrait commencer à augmenter de façon faible. Il n’existe cependant pas assez de preuves pour proposer actuellement un taux cible supérieur à  35ng/ml, d’autant plus que des taux sanguins élevés sont probablement associés à un risque accru de chutes.

A noter pour finir que des études sont en cours pour évaluer l’effet de la vitamine D sur la santé de manière plus globale, notamment dans les problématiques oncologiques et cardiovasculaires. Mais contrairement aux chutes et aux fractures, il est encore trop tôt pour dire si la supplémentation en vitamine D pourrait vraiment avoir des effets positifs sur la santé globale.

Référence

Adapté de O. Lamy, B. Aubry-Rozier et D. Stoll, «Aspects thérapeutiques de la vitamine D: quels taux cibler avec quels traitements» in Revue médicale suisse, octobre 2012, 2066-71, en collaboration avec les auteurs. RMS-360

A LIRE AUSSI

Alzheimer et démences
alzheimer_prevention_fonctionne

Alzheimer: la prévention fonctionne

Deux urgences sont nécessaires face à la maladie d’Alzheimer: agir sur les facteurs de risque et opter...
Lire la suite
Bien vieillir
Qu'est-ce que la déshydratation?

Qu'est-ce que la déshydratation?

L'eau est le composant principal de l'organisme, et représente environ 60% du poids d'un être humain....
Lire la suite
Bien vieillir
Repas de personnes âgées

Troubles de la déglutition chez la personne âgée

Manger est l’un des seuls actes de notre vie quotidienne qui lie à la fois nécessité vitale et plaisir....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
pleine_forme_100_ans

Être en pleine forme à 100 ans passé n’est plus une utopie

Depuis 1950, le nombre de centenaires a été multiplié par 66. Et tout indique que leur forme physique s’améliore. L’exploit de Robert Marchand est donc moins exceptionnel qu’il n’y paraît. Explications.
soutien_psy_seniors

Le soutien psychologique des seniors à domicile, une nécessité

L’Observatoire suisse de la santé a récemment tiré la sonnette d’alarme à propos de l’augmentation des pathologies psychiques chez les aînés.
cinq_facteurs_rester_jeune

«Il existe cinq facteurs majeurs pour rester jeune le plus longtemps possible»

Le vieillissement est un processus biologique complexe. Le professeur Karl-Heinz Krause de l’Université de Genève nous en explique les contours.
Videos sur le meme sujet

115 ans, l'âge maximum des humains

L’espérance de vie des humains ne cesse d’augmenter et a gagné 6 ans depuis 1990.

Il n'y a pas d'âge pour les bienfaits du sport

Les mitochondries sont des parties des cellules qui brûlent les graisses ou les sucres pour les transformer en énergie.

Ce sera comment quand on aura 100 ans?

Les pronostics des démographes nous permettent d'anticiper et de faire face à cette situation. 36,9° a voulu savoir si la Suisse était prête à pourvoir à la longévité des baby-boomer qui vont bientôt arriver à la retraite.