Rougeole: un vaccin mis à nu

Dernière mise à jour 08/10/13 | Vidéo
En 1980, l’Organisation Mondiale de la Santé évaluait à 2,6 millions le nombre d’enfants qui décédaient de la rougeole chaque année. Aujourd’hui, encore 150'000 enfants en meurent principalement en Afrique et en Asie.
  
* En choisissant le mode plein écran, vous pouvez désormais visionner les vidéos de l'Antidote en HD!

   

En Occident, c’est toutefois devenu une maladie relativement bénigne, qui occasionne une complication grave pour 1'000 personnes infectées. En 2011, 700 personnes ont eu la rougeole. 10% ont été hospitalisées. 4% ont eu une pneumonie et il y a eu un cas d’encéphalite en Suisse.

Pour éviter ces épidémies, l’OMS a décidé d’enrayer la rougeole de la carte européenne d’ici 2015. L’Office Fédéral de la Santé Publique lance donc une campagne de sensibilisation. L’objectif est d’atteindre une couverture de 95% de la population. Pour l’instant, en Suisse, environ 85% des personnes sont vaccinées ou immunisées contre cette maladie.

L’Antidote fait le point sur la situation avec une sociologue qui nous explique pourquoi certains parents sont réticentes à faire vacciner leurs enfants. Nous avons aussi rencontré des spécialistes qui décrivent le fonctionnement d’un vaccin et pourquoi certains médecins s’opposent à la vaccination contre la rougeole.

  

Source

L'antidote est l'émission de prévention et promotion de la santé sur Canal9. Diffusée le 07.10.2013. En partenariat avec:

Vidéo originale: http://www.canal9.ch/television-valaisanne/emissions/antidote/07-10-2013/rougeole-un-vaccin-mis-a-nu.html

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
infections_urinaires_vaccin_resistances

Vaccin prometteur contre les infections urinaires

Développé par une start-up suisse et testé aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), il pourrait limiter les résistances aux antibiotiques.
coqueluche_bebe_danger

La coqueluche met bébé en danger

La vaccination a endigué les épidémies de coqueluche. Mais des progrès restent à faire…en particulier du côté des adultes.
prevention2_quels depistages

Quels dépistages, à quel âge?

A l’heure du dépistage, l’idée n’est pas de passer sous un scanner des pieds à la tête chaque année. L’enjeu: faire «juste» ce qu’il faut quand il faut en tenant compte de ses antécédents et en restant à l’écoute de son corps. Le point avec le Pr Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne.
Videos sur le meme sujet

Une technique pour valider la sécurité et l’efficacité d’un vaccin contre Ebola

Une équipe internationale de chercheurs dirigée par la professeure Claire-Anne Siegrist a mis au point ce qu’on appelle désormais "la formule de Genève".

Pour la conservation des vaccins à température ambiante

Pour rester efficaces, les vaccins antiviraux doivent être conservés au froid.

Un nouveau vaccin contre l'hépatite C

Pour la première fois en Suisse une personne a été vaccinée contre cette forme très sévère d’hépatite, cela c’est passé le 21 juillet 2015 à l’Hôpital Cantonal de Saint-Gall.