Mobiliser le système immunitaire pour lutter contre le cancer

Dernière mise à jour 01/12/14 | Article
Mobiliser le système immunitaire pour lutter contre le cancer
L’immunothérapie a été qualifiée de «percée de l’année 2013» par la revue Science. Cette nouvelle approche de la thérapie anti-cancéreuse consiste à mobiliser le système immunitaire pour qu’il lutte efficacement contre la tumeur. Et elle suscite en effet de très nombreux espoirs.

Armée et police

Véritable armée de notre organisme, le système immunitaire nous défend contre les agents pathogènes (virus, bactéries, parasites) qui pénètrent dans notre corps. Mais il est aussi policier et est censé nous protéger contre les agresseurs internes, en particulier les cellules cancéreuses qui menacent notre santé. Parfois, il y parvient. Toutefois, bien souvent, il est débordé par la tâche à accomplir et les cellules malignes réussissent à se multiplier, formant des tumeurs ou même des métastases. C’est là qu’intervient l’immunothérapie. Celle-ci cherche à augmenter l’efficacité du système immunitaire dans sa lutte contre les «ennemis de l’intérieur».

L’une des pistes explorées consiste à débloquer les freins qui entravent son fonctionnement et à l’aider à reconnaître les cellules tumorales, afin de mieux les détruire.

Une autre voie de recherche passe par la vaccination «thérapeutique». Ces vaccins, qui visent à traiter la maladie, et non pas à prévenir son apparition, ressemblent pourtant à ceux qui protègent contre la grippe et la rougeole. A à cette différence près qu’au lieu de renfermer un morceau de virus ou de bactérie, ils contiennent un fragment de la tumeur du patient.

Des «bombes» anti-cancéreuses

Pour booster le système immunitaire, on essaye par ailleurs de transformer certains de ses composants en véritables «bombes» susceptibles de détruire les cellules malignes. Le choix s’est porté sur des globules blancs particuliers, les lymphocytes T, qui ont de multiples talents. Ils peuvent se déplacer dans tout l’organisme pour poursuivre leur cible. Ils ont aussi de la mémoire et s’attaquent plus efficacement à un type de cellule tumorale qu’ils ont déjà eu l’occasion de rencontrer.

Pour mettre à profit ces facultés, on extrait quelques lymphocytes du patient et on les modifie en laboratoire afin de les aider à mieux reconnaître leur cible. Ensuite, on multiplie ces bombes pour en fabriquer plusieurs milliards que l’on injecte dans le sang du patient. Ce traitement est toxique, lourd et coûteux, mais en combinaison avec la vaccination, il a déjà permis de guérir quelques patients souffrant de mélanome malin avec des métastases, un cancer quasiment incurable.

Une tout autre stratégie vise les cellules tumorales qui, malignes, se préparent à l’arrivée des policiers pour mieux les désarmer et même les utiliser à leur profit. Dans ce cas, on mobilise des «services spéciaux»: les anticorps du système immunitaire, dont on fabrique des milliers d’exemplaires à partir d’une seule cellule, clonée –d’où leur nom d’anticorps monoclonaux. Certains d’entre eux ont déjà reçu une autorisation de mise sur le marché dans le domaine du mélanome métastatique.

Les approches de l’immunothérapie sont donc multiples et, combinées entre elles ou avec des chimiothérapies, elles pourraient permettre d’offrir aux patients cancéreux des traitements personnalisés.

_________

Pour en savoir plus

A paraître: «J’ai envie de comprendre… Le cancer». Pierre-Yves Dietrich, Elisabeth Gordon et Angela Pugliesi-Rinaldi. Editions Médecine et Hygiène.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
immunotherapie_poumon

L’immunothérapie, une arme contre le cancer du poumon

De tous les cancers, celui qui touche les poumons est le plus mortel. Chaque année en Suisse, 3000 personnes y succombent. L’immunothérapie, visant à renforcer les défenses naturelles, donne à espérer.
cancer_sein_union

Contre le cancer du sein, l’union fait la force

Hétérogène à tous égards, le carcinome mammaire nécessite, pour être soigné, une prise en charge multidisciplinaire et des traitements de plus en plus personnalisés.
immunothérapie_miracle_mélanome

L’immunothérapie fait des miracles contre le mélanome

Une personne sur cinq en Suisse développe un cancer de la peau au cours de sa vie. Mais de nouvelles thérapies augmentent significativement la survie des patients atteints de mélanome sévère.
Videos sur le meme sujet

Cancer: tour d’horizon des nouvelles thérapies

La mortalité due au cancer diminue fortement depuis une quinzaine d’années.

La pilule contre le cancer de la thyroïde

Anouck Merz présente le résultat d'une large étude épidémiologique menée en France.

Dix jours de sensibilisation au cancer de l'ovaire

Toute cette semaine, le service de gynécologie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et la Ligue genevoise contre le cancer se mobilisent en organisant les 10 jours du cancer de l’ovaire.
Maladies sur le meme sujet

Mélanome

Le mélanome est un cancer de la peau. Il se développe à partir de grains de beauté qui changent d'aspect (forme, couleur, taille, épaisseur, etc.) ou en l’absence de lésion pré-existante.

Symptômes sur le meme sujet
grain de beauté

Grain de beauté

J’ai un grain de beauté / une tache qui m’inquiète