Cancer: des biomarqueurs pour prédire le succès d'une immunothérapie

Dernière mise à jour 11/01/18 | Audio
Loading the player ...
La moitié environ des patients atteints d'un cancer ne réagit pas à une immunothérapie tout en en subissant les effets secondaires.

Des chercheurs zurichois ont identifié des biomarqueurs sanguins qui pourraient permettre de prédire le succès ou non de ce type de traitement.

Les explications d'Olivier Michielin, chef de l’oncologie personnalisée analytique au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

Plus d'infos sur le cancer dans le dossier de RTS Découverte

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Anti-inflammatoires

Le comment du pourquoi: médicaments à jeun

Pourquoi faut-il prendre certains médicaments à jeun?
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
genetique_expliquer_complexite

Génétique: expliquer simplement la complexité

Reconnue dès les années 1970 aux États-Unis, la profession de conseiller en génétique ne compte encore que huit représentants en Suisse romande. Présidente de l’Association suisse créée en 2016 et conseillère au Service de médecine génétique des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), Anne Murphy estime que ce métier va connaître un fort développement dans les années à venir.
genetique_service_cancers

La génétique au service des cancers

Les cancers sont des maladies génétiques, car ils résultent d’une atteinte de certains gènes dans les cellules tumorales.
immunotherapie_poumon

L’immunothérapie, une arme contre le cancer du poumon

De tous les cancers, celui qui touche les poumons est le plus mortel. Chaque année en Suisse, 3000 personnes y succombent. L’immunothérapie, visant à renforcer les défenses naturelles, donne à espérer.
Videos sur le meme sujet

La radiothérapie Flash fait son entrée dans le monde médical

Le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) reçoit des spécialistes de la radiothérapie pour un workshop international les 12 et 13 septembre 2018.

La protonthérapie, des protons contre des tumeurs

L’Institut Paul Scherrer (PSI) inaugure une nouvelle plate-forme de traitement par protonthérapie, le Gantry 3.

Couper les vivres aux tumeurs

Comment priver de manière ciblée les cellules cancéreuses de leur nourriture et de leur oxygène?