Une semaine pour comprendre l'ADN: le séquenceur

Dernière mise à jour 09/09/05 | Audio
Loading the player ...
Bastien Confino vous propose une semaine sur le séquençage de l’ADN.

L'occasion de comprendre comment sont lues ces 3 milliards de lettres ACTG qui représentent, en quelque sorte, notre mode d’emploi.
Dans ce troisième volet, Alexandre Reymond, directeur du Centre intégratif de Génomique et professeur associé à l’Université de Lausanne, explique comment fonctionne un séquenceur d'ADN.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Prothèses, implants et greffes

Réapprendre à marcher après une paralysie des jambes

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont réussi à restaurer la marche chez des rats dont la moelle épinière avait subi une...
Lire la suite
Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_applications_resolutions_realite

Apps santé: les alliées partielles de nos bonnes résolutions

Mieux manger, pratiquer du sport, arrêter de fumer ou améliorer son sommeil… De nombreuses applications pour smartphones et objets connectés promettent de nous motiver et de nous permettre de tenir nos résolutions. Des moyens qui peuvent nous soutenir pour changer certains comportements, mais qui ne sont qu’une partie de la solution.
BV_lampe_a_fente

La lampe à fente: l’outil de base des ophtalmologues

Toutes celles et ceux qui ont consulté un ou une ophtalmologue en ont fait l’expérience: le visage calé à un appareil par un appui frontal et une mentonnière, il s’agit de fixer un rai de lumière de l’œil droit, puis du gauche, en regardant successivement dans toutes les directions. Cet examen à la lampe à fente est systématiquement pratiqué dans tous les cabinets d’ophtalmologie.
PULS_IA_service_sante

IA: un outil puissant au service de la santé

À l’ère du numérique, où le volume de données médicales ne cesse de croître, l’intelligence artificielle (IA) offre de nouvelles opportunités. Ses multiples applications apportent potentiellement un soutien précieux pour traiter et analyser ces grandes quantités d’informations. Aide au diagnostic, prédiction des risques, optimisation des traitements: le but de l’IA est, au final, d’améliorer la prise en charge des patientes et des patients et d’optimiser la recherche scientifique.
Videos sur le meme sujet

Et si nos problèmes cardiaques étaient dʹorigine génétique?

Les maladies cardiaques forment un large groupe dʹune vingtaine de pathologies environ.

La nouvelle plateforme de neurosciences cellulaires humaines NeuroNA voit le jour

Ce 24 avril 2023, une nouvelle plateforme de neurosciences cellulaires humaines, soutenue par la Fondation NeuroNA, est inaugurée sur le Campus Biotech à Genève.

Impression en 3D de lʹépiploon pour comprendre la propagation du cancer de lʹovaire

"Lʹépiploon", nommé aussi "omentum", est un repli du péritoine, la membrane qui tapisse lʹintérieur de lʹabdomen et qui enveloppe les organes abdominaux.