Planète Ciné, des films pour parler de santé

Dernière mise à jour 10/09/18 | Questions/Réponses
Burnout, addictions, médecine du futur… De nombreuses productions cinématographiques récentes abordent des questions de santé. Grâce à une dizaine de projections et des tables rondes animées par des experts, le cinéma fait son entrée au salon Planète Santé live. Trois questions à Alexandre Wenger, spécialiste en humanités médicales, professeur à la faculté de médecine de l’UNIGE et responsable de Planète Ciné.

Au salon Planète Santé live

du 4 au 7 octobre 2018
Palexpo, Genève

Quelle est la place du cinéma dans un salon comme Planète Santé live?

Le cinéma influence nos représentations du monde en général et aussi du domaine de la santé. Il façonne les attentes du public envers son médecin et envers le système de soins. Les tables rondes qui suivront les projections seront l’occasion d’apporter des connaissances et de réinterpréter toutes ces images qui circulent autour de nous.

Comment les films ont-ils été choisis?

Faire cette sélection a nécessité du temps. Avec un comité d’experts en cinéma (lire encadré), nous avons pris soin de choisir des films convaincants, intéressants et plaisants. Accessibles à tout un chacun, ils portent tous sur une thématique forte afin de susciter la discussion.

Le cinéma est-il un moyen d’aborder des sujets douloureux par exemple?

Oui, la fiction permet de parler de choses intimes, sans avoir besoin de trop se dévoiler. On peut parler de soi à partir du cinéma. Dans le cursus universitaire de médecine, étudier le cinéma apporte un souffle réflexif. On ne devient pas meilleur médecin grâce aux films, mais ceux-ci permettent de soulever des questions importantes.

Comité d’organisation de l’événement

Dr Gérard Calzada, psychiatre et chef de clinique au service d’addictologie des HUG.

Alfio di Guardo, directeur adjoint des Cinémas du Grütli.

Alexandre Wenger, professeur de Medical Humanities à la Faculté de médecine de l’UNIGE, Responsable de «Planète Ciné».

Dre Melissa Dominicé Dao, interniste généraliste et médecin adjointe au service de médecine de premier recours, responsable de la consultation transculturelle aux HUG et co-responsable de Ciné-Diversités (le ciné-club du Réseau santé pour tous des HUG).

________

Paru dans Planète Santé magazine N° 30 – Août 2018

A LIRE AUSSI

Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Tatouages connectés: gadget ou révolution?

Serons-nous tous tatoués demain? Le tatouage que l’on connaît aujourd’hui, esthétique et silencieux, pourrait bien devenir technologique et interactif.
Videos sur le meme sujet

La réalité virtuelle pour apprendre des gestes médicaux

Stéphane Délétroz présente un outil pour parfaire l’enseignement destiné aux professionnels ou futurs professionnels de la santé: la réalité virtuelle.

Détecter la malaria grâce à l'analyse d’images en direct de la HEIG-VD

Durant l'été 2018, Sarah Dirren vous propose de faire le tour de quelques innovations "Made in Switzerland" issues principalement des Hautes écoles spécialisées de Suisse occidentale (HES).

Une IRM géante en construction près de Paris

Stéphane Délétroz vous emmène près de Paris à la découverte de l’IRM la plus puissante du monde.