Des applications smartphone pour votre santé

Dernière mise à jour 09/11/16 | Article
smartphone_sante
Les applications dédiées à la santé fleurissent dans les stores des téléphones portables. Sont-elles utiles et fiables pour prévenir et contrôler des maladies?

Prendre soin de sa santé grâce à son smartphone. L’idée est séduisante, mais avant de transformer votre téléphone en médecin mobile, deux questions se posent. La première est de trouver une application utile, qui corresponde vraiment à vos besoins; la seconde, trouver une application validée et développée avec une certaine rigueur scientifique.

En juillet 2015, les 150 applications santé les plus téléchargées en France ont été analysées. Les résultats donnent une triste image de la qualité des applications que l’on nous propose: seules 62% d’entre elles précisaient clairement leur utilisateur cible. Aussi, si 62% comportaient un contenu médical ou scientifique, seules 19% d’entre elles citaient leurs sources. Seules 24% des applications déclaraient l’intervention d’un professionnel de la santé au moment de leur conception, un chiffre proche de zéro lorsqu’il s’agissait des patients. Enfin, près de 60% avaient une fonction évidente de recueil de données (pathologies, adresse mail, sexe, poids, traitement, géolocalisation), mais 42% ne donnaient aucune information en lien avec le traitement des données.

Chercher la fiabilité

Parmi les initiatives qui devraient permettre de trouver des applications de confiance, le programme scientifique européen de validation mHealth Quality est particulièrement prometteur*. Ce groupe a lancé en août sur l’App store et sur Google Play une application intitulée mHealth go regroupant justement toutes les applications évaluées et fiables en matière de santé. Elle est destinée autant au grand public qu’aux professionnels de la santé. Par un moteur de recherche, l’application permet à chaque utilisateur de rechercher une application par plateforme (iPhone, iPad...), prix, profil (grand public et patients ou professionnel de santé), par certification (application labellisée mHealth Quality ou non) et par mot-clé (diabète, contraception, etc.). Le nombre d’applications, encore faible au moment où nous écrivons ces lignes, devrait très rapidement augmenter.

Moovcare, le bel exemple

Parmi les applications fiables on trouve Moovcare, utilisée par les patients souffrant d’un cancer du poumon. L’une des difficultés pour ces patients est d’être pris en charge suffisamment vite en cas de rechute. L’idée simple mais brillante de l’application est de demander au patient de remplir chaque semaine un très court questionnaire de santé avec douze symptômes simples à décrire, comme la fatigue, la perte de poids, la fièvre ou encore la toux. S’il y a une aggravation des symptômes, l’équipe médicale est avertie et le patient convoqué plus rapidement que prévu. Moovcare a démontré son efficacité dans une étude : au bout d’un an, le taux de survie était de 75% chez les utilisateurs de l’application, contre 49% pour les patients qui n’avaient fait qu’un scanner régulier.

Des applications santé à télécharger

Voici une liste d’applications médicales à télécharger. Certaines sont utiles en cas d’urgences, d’autres vous aideront à mieux prendre en charge votre santé ou celle de vos proches. Vous trouverez enfin des applications destinées à un problème médical particulier: les pollens, les tiques, les apnées du sommeil, le diabète, l’insuffisance cardiaque ou l’accident vasculaire cérébral.

Pour les urgences

  • Medical ID permet de gérer toutes vos informations médicales dans une seule application: votre carte de donneur d'organes mais aussi la carte Emergency ID avec des informations médicales importantes comme vos allergies et vos médicaments.
  • Echo112. En cas d’urgence,l’application envoie votre position aux services de secours, dans le monde entier. Comment est-ce que cela fonctionne? Lorsque vous ouvrez l’application, Echo112 sait dans quel pays vous êtes et présente les bons numéros d'urgence. Vous appelez le numéro d'urgence en appuyant sur le bouton approprié. Votre position est transmise à l'opérateur téléphonique qui peut alors vous localiser et vous envoyer des secours plus rapidement.
  • Urgences Lausanne (CHUV, PMU). Cette application permet aux Vaudois de trouver le centre d’urgences lausannois le plus disponible et le plus proche. Vert, jaune ou rouge, trois indicateurs vous donnent le taux d’occupation de chaque centre.
  • SmartHUG (HUG). Cette application permet d’avoir sur votre mobile de nombreuses informations sur les Hôpitaux universitaires de Genève: se renseigner sur les consultations, consulter les délais d'attente aux urgences, suivre et communiquer avec les HUG sur les réseaux sociaux, trouver des informations sur la santé et le réseau genevois.

Votre santé ou celle de vos proches

  • MyTherapy pense pour vous à vos médicaments et à tout ce qui est important pour votre santé et l’efficacité de votre traitement. Qu’il s’agisse de maladies communes telles que l'hypertension, le diabète ou le psoriasis, ou de maladies rares telles que l'épilepsie, la fibrose kystique ou la maladie de Parkinson, il convient d’être constant. Or, les traitements échouent couramment à cause du stress et des contraintes de la vie quotidienne. L’application peut vous aider: elle vous fait penser à votre traitement, vous informe et vous motive.
  • MyViavac est le carnet de vaccination électronique suisse. Il permet de créer et gérer votre carnet de vaccination électronique, pour ne plus jamais le perdre, et de savoir quels vaccins sont utiles ou non pour vous, selon votre situation personnelle (maladie, profession, entourage, voyage) ou vos choix. Il vous permet de voir immédiatement si vous êtes bien protégé ou s'il vous manque certains vaccins. Mais aussi de choisir les médecins ou pharmaciens que vous autorisez à valider ou à compléter votre carnet de vaccination. Vous pouvez même vous inscrire pour recevoir gratuitement une notification (SMS, courriel) lorsqu'un vaccin est nécessaire.
  • Documed Compendium est le compendium suisse des médicaments. Pour tout savoir sur vos médicaments.
  • Mon enfant est malade. Cette application mobile détaille les maladies courantes chez l’enfant, mais également les accidents du quotidien. Elle vous aide à reconnaître les signes d’alerte, vous enseigne les gestes de premier secours et comment administrer quelques médicaments courants.
  • Orphanet vous permet d’accéder à la liste des maladies rares, à leur description et aux ressources qui y sont associées.

Les applications destinées à un problème médical particulier

De nombreuses applications concernent une maladie particulière, et plusieurs ont été développées par les hôpitaux universitaires –les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), notamment.

  • Pour les allergiques, Pollens news. Vous y trouverez des informations concernant les prévisions polliniques pour les jours à venir (l’indication de la charge pollinique est couplée à la détection par GPS).
  • Tique. Pour tout savoir sur les tiques. «J’ai été piqué, que faire?» Zones à risque, comment se protéger, etc.
  • noSAS. Le CHUV à Lausanne a mis au point un test pour détecter l'apnée du sommeil. Ce questionnaire simple permet d'éviter, dans un premier temps, des examens coûteux et fastidieux. Le questionnaire porte sur cinq facteurs de risque.
  • Webdia (HUG) pour les diabétiques de type 1. Cette applicationpermet aux enfants de pouvoir calculer de manière autonome les injections d’insuline à réaliser. Ces calculs sont réalisés en fonction de leur glycémie, de la période de la journée et des aliments ingérés.
  • Emoteo (HUG), destinée aux personnes qui ressentent les émotions de manière trop intense et qui en souffrent. Si, lorsque vous êtes en colère ou triste, vous perdez la maîtrise de vos comportements, Emoteo peut vous aider à réguler vos émotions.
  • Appli AVC (HUG). Vous avez eu une attaque cérébrale, aussi appelée AVC (accident vasculaire cérébral)? Cette application vous aide à connaître et à apprendre à repérer les signes d'alerte de l'AVC, à comprendre et à agir sur vos facteurs de risques, à vous motiver pour votre rééducation/réadaptation et enfin à vous aider à retrouver une qualité de vie après votre AVC.
  • Elips IC (HUG), destinée aux patients atteints d’une insuffisance cardiaque chronique et à leurs proches pour mieux comprendre cette maladie, connaître et surveiller les signes d’aggravation, comprendre et suivre le traitement et apprendre à vivre mieux avec la maladie.

_________

*www.mhealth-quality.eu

A LIRE AUSSI

Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Automédication
paracetamol_ibuprofene_utiliser_risque

Paracétamol, ibuprofène, aspirine, etc.: comment les utiliser sans risque?

Les antalgiques font partie des médicaments les plus consommés en Suisse. Disponibles librement sans...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Le robot renifleur pour détecter les cancers

Les recherches sur l’utilisation de nez artificiels pour détecter les cancers s’accélèrent. Des chercheurs finlandais ont présenté en juin un appareil de ce type, capable de déceler les tissus cancéreux en cours d’opération chirurgicale. Explications.
technologies_service_rehabilitation

Les technologies au service de la neuroréhabilitation

Jeux vidéo, réalité virtuelle, robots : ces technologies peuvent aider à réduire l’impact des lésions cérébrales. Ludiques, elles motivent le patient et l’incitent à augmenter l’intensité et la durée de ses exercices. Personnalisées, elles s’adaptent aux progrès de chacun. Encore faut-il les évaluer. C’est l’objectif de la plateforme NeuroTech lancée par le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) à Lausanne.
jeux_video_progres

Des jeux vidéo accélèrent les progrès des patients

Des jeux «sérieux» – ou serious games –, utilisant ou non la réalité virtuelle, sont testés sur des patients souffrant de sclérose en plaques et sur d’autres ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC).
Videos sur le meme sujet

5G et santé: quels sont les dangers?

En Suisse, les ondes électromagnétiques de la 5G ne sont, pour l’instant, pas très différentes des ondes de la 3G, 4G, du bluetooth ou du WiFi. Le problème principal avec la 5G: la multiplication des objets connectés qui émettent fortement et à proximité de notre corps et de notre cerveau.

Un jeu vidéo pour diagnostiquer Alzheimer

Charlie Dupiot présente un jeu vidéo qui pourrait aider à diagnostiquer la maladie dʹAlzheimer beaucoup plus tôt!

Un nez artificiel pour détecter des maladies

Diagnostiquer un malade en analysant son haleine sera sans doute bientôt possible.