Un diagnostic plus rapide de la maladie de Huntington

Dernière mise à jour 11/01/19 | Audio
Loading the player ...
Un nouveau procédé va permettre de diagnostiquer mieux et plus rapidement la maladie de Huntington.

Cette affection cérébrale rare se traduit par une dégénérescence neurologique provoquant d’importants troubles moteurs, cognitifs et psychiatriques. Elle est aujourd’hui incurable.

Les détails avec Vincent Dion, de l’Université de Cardiff, précédemment professeur assistant au Centre intégratif de génomique de l’Université de Lausanne (Unil), interrogé par Adrien Zerbini.

Accélérer le diagnostic génétique de la maladie de Huntington (FNS)

Vincent Dion (Unil)

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
immunotherapie_ou_sommes_nous

Immunothérapie: où en sommes-nous?

Moins d’une décennie après son arrivée, l’immunothérapie suscite les espoirs les plus vifs, mais fait aussi des déçus. Explications.
radiotherapie_flash_espoir

La radiothérapie FLASH: l’espoir d’une nouvelle arme contre le cancer

Utilisant des faisceaux d’irradiation ultra-brefs, cette technique pourrait venir à bout de certaines tumeurs résistantes aux traitements.
demeces_greffe_neurones

Démences: l’espoir des greffes de neurones

Pour lutter contre les ravages des démences, la recherche scientifique s’acharne. Parmi les pistes de recherche, les thérapies cellulaires, qui suscitent un réel espoir.
Videos sur le meme sujet

Une nouvelle maladie due au changement climatique

Le réchauffement climatique serait à lʹorigine dʹune nouvelle pathologie rénale, selon deux médecins américains.

Une bactérie cousine du bacille de la tuberculose découverte à Bâle

Une bactérie, lointaine cousine du bacille de la tuberculose, a été découverte à Bâle.

Du nouveau sur les maladies intestinales inflammatoires

Des chercheurs de lʹHôpital de lʹIle, à Berne, ont annoncé avoir identifier des modifications dans la flore intestinale de personnes souffrant de maladies inflammatoires intestinales.