Petits trucs et grandes manœuvres pour vendre des médicaments inutiles

Dernière mise à jour 17/10/07 | Vidéo
Les nouvelles molécules mises au point sont souvent d'un intérêt incertain pour le patient.

Comme l'explique Philippe Pignarre, ancien cadre dans l'industrie pharmaceutique: «Si vous inventez un médicament qui est vraiment utile, qui traite une maladie qu'on ne traitait pas jusqu'à présent, votre budget communication est réduit à zéro, la communication se fera toute seule.» L'importance des sommes consacrées au marketing serait donc la conséquence directe des difficultés que rencontrent les firmes pharmaceutiques à mettre au point de réelles innovations thérapeutiques.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Rééducation

Nouvelle vie après accident: aller de l’avant malgré tout

750000 personnes sont victimes d’un accident chaque année. Certains accidents sont graves et vont avoir des répercussions sur la vie et sur le travail...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
P21-04_invitée_Burton-Jeangros

«Il est important d’étudier la santé dans son contexte social»

Sociologue spécialisée dans la santé et la médecine à l’Université de Genève, la Pre Claudine Burton-Jeangros est une experte du risque et des inégalités sociales. Rencontre avec cette passionnée de l’humain et des parcours de vie.
LMD_Sclérose_plaques

Sclérose en plaques: un espoir pour les patients atteints d’une forme progressive

Si les avancées en matière de traitements de la sclérose en plaques se sont accélérées ces vingt dernières années, il reste difficile de ralentir les effets des formes dites «progressives» de la maladie, qui concernent près d’un tiers des patients. Une récente étude, ciblée sur la protection du système nerveux central, ouvre néanmoins des perspectives encourageantes.
Gener_preuves_scientifique_débat

Les preuves scientifiques, l’éternel débat?

De nombreuses études prouvent le bien-fondé des médecines complémentaires, selon le Dr Marc Schlaeppi, médecin oncologue et responsable du Centre de médecine intégrative de l’Hôpital cantonal de St-Gall. Interview.
Videos sur le meme sujet

Lʹépigénétique pour contrer la douleur

Des scientifiques de lʹUniversité de Genève (Unige) et de la Clinique romande de réadaptation de Sion ont cartographié les biomarqueurs de différents types de douleur, afin de pouvoir les catégoriser et les traiter dans le futur.

Le Nobel de médecine pour le système nerveux

Le prix Nobel 2021 de médecine et de physiologie a été décerné à David Julius et Ardem Patapoutian pour leurs découvertes sur la façon dont le système nerveux ressent la température et le toucher.

Vers un nouvel antiparasite

Un potentiel nouvel outil pour lutter contre des maladies parasitaires comme le paludisme ou la toxoplasmose a été développé à lʹInstitut Paul Scherrer (PSI).