Les gènes influencent le goût

Dernière mise à jour 24/02/16 | Audio
Loading the player ...
Et si tout ce que vous mangez et buvez était dicté par vos gènes?

Une étude de nutrigénomique publiée dans le "European Journal of Genetic" révèle que les femmes seraient plus enclines que les hommes à aimer le vin blanc. Cet attrait serait inscrit dans le génome.

Quentin Bohlen recueille l'éclairage de Murielle Bochud, médecin cheffe à l'Institut de médecine sociale et préventive du CHUV, spécialiste en épidémiologie génétique.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Anti-inflammatoires

Le comment du pourquoi: médicaments à jeun

Pourquoi faut-il prendre certains médicaments à jeun?
Lire la suite
Prothèses, implants et greffes

Réapprendre à marcher après une paralysie des jambes

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont réussi à restaurer la marche chez des rats dont la moelle épinière avait subi une...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_pharmacogenomique

La pharmacogénomique au secours des douleurs chroniques

En partie à cause de différences génétiques qui influencent la réponse individuelle à une substance, chaque patient répond différemment à l’administration d’un médicament.
Le regard

L’orientation sexuelle? Elle est dans la prunelle!

Découverte américaine: la mesure de la dilatation de votre pupille – dans certaines circonstances bien particulière – permet de savoir où vous vous situez dans le vaste éventail de la sexualité humaine.
Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Une prise de sang pour dire le temps qu’il vous reste à vivre

Jadis on lisait les lignes de la main. Demain on mirera une goutte de sang. Avec sans doute une plus grande précision.
Videos sur le meme sujet

La génétique pour les nuls

Le 14 avril 2003, la Maison Blanche annonçait la fin du séquençage du génome humain, l'achèvement d'un projet amorcé en 1990.

Génome et dépistage des maladies

Un des grands espoirs du séquençage du génome humain est de pouvoir dépister de nombreuses maladies.

Les craintes et les applications du séquençage du génome humain

Nos invités s'expriment sur la protection des données génétiques et sur les vraies et fausses promesses de cette avancée scientifique.