Opérations sous hypnose

Dernière mise à jour 12/06/19 | Vidéo
Vous devez vous faire opérer? Et si au lieu d’une narcose, vous tentiez l’hypnose? Une méthode simple et naturelle, qui permet de réduire drastiquement la dose d’anesthésiques chimiques.

Elle diminue aussi les douleurs post-opératoires. Et elle a bien d’autres vertus, comme celle de calmer la peur du dentiste. Pourtant l’hypnose est encore trop peu répandue, victime de son image d’attraction pour cabaret. Or il s’agit d’un mécanisme cognitif parfaitement observable, qui fait appel à des zones bien précises de notre cerveau.

Une émission 36.9 - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PMS_hypnose_dix_questions

L’hypnose en 10 questions

Tour à tour intrigante, mystérieuse, voire sulfureuse, l’hypnose vit une réhabilitation sans précédent, se glissant jusqu’aux couloirs des hôpitaux pour atténuer les douleurs, soulager l’anxiété et même accompagner certaines anesthésies. Et si l’hypnose était, en réalité, déjà présente dans nos quotidiens et ne demandait qu’à se déployer? Tour d’horizon d’une pratique potentiellement aussi simple que puissante, avec le Pr Éric Bonvin, psychiatre, psychothérapeute, directeur général de l’Hôpital du Valais et spécialiste de l’hypnose depuis plus de trente ans.
bloc_sous_hypnose

Au bloc sous hypnose

Depuis quelques années, l’hypnose a fait son entrée dans le milieu hospitalier. La technique peut même être utilisée lors de certaines interventions chirurgicales. Éclairage.
hypnose_prendre_soin_soi

«Pratiquer l’hypnose est une façon de prendre soin de soi»

Proposée à l’hôpital, mais non remboursée par l’assurance maladie, puissante mais 100 % naturelle, fascinante mais d’une étonnante simplicité, l’hypnose a de quoi déstabiliser par ses paradoxes. Pour le Pr Eric Bonvin, psychiatre, psychothérapeute, directeur de l’Hôpital du Valais et spécialiste de l’hypnose depuis plus de trente ans, elle est surtout un moyen d’apaiser la souffrance, quelle qu’elle soit. Interview.
Videos sur le meme sujet

Une opération sans anesthésie et sans bistouri aux HUG

Lʹablation dʹun nodule thyroïdien sans anesthésie et sans chirurgie vient d'avoir lieu pour la première fois aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Ma santé confinée: lʹautohypnose

Que ce soit au niveau du corps ou de la tête, le confinement ne doit pas se traduire par une dégradation de la santé.

L’inconscient tout puissant

Au travers d'une série d’expériences qui testent la perception, l'émission "Specimen" (RTS Un) du 31 mai 2017 s'intéresse à la puissance de l'inconscient.