Une semaine pour comprendre l'ADN: le traitement informatique du sequençage

Dernière mise à jour 10/09/15 | Audio
Loading the player ...
Bastien Confino vous propose une semaine sur le séquençage de l’ADN.

L'occasion de comprendre comment sont lues ces 3 milliards de lettres ACTG qui représentent, en quelque sorte, notre mode d’emploi.

Pour cet avant-dernier épisode, découvrez comment les hôpitaux utilisent le séquençage ADN pour détecter des maladies génétiques bien précises.

Avec Adam Molyneaux, directeur IT chez Sophia Genetics, et Pierre Huter, chef du Service de génétique médicale de l’Hôpital du Valais.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Amputation

Reconstruction de la vessie

Certaines affections de la vessie, telles un cancer, une perte de la fonction de vidange ou de recueil des urines, peuvent nécessiter son ablation. Il...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Toujours plus de couples se rencontrent sur internet

Toujours plus de couples se rencontrent sur internet

Réseaux sociaux, sites de rencontres, blogs : de plus en plus de personnes trouvent l’amour sur internet. Un phénomène qui gagne du terrain et intéresse les chercheurs.
Plutôt transhumain que mort

Plutôt transhumain que mort

Pour le Dr Laurent Alexandre, chirurgien, fondateur du site médical Doctissimo et président de la société de séquençage ADN DNAVision, les avancées technologiques et médicales en cours, et à venir, vont métamorphoser les simples mortels que nous sommes en transhumains à l’espérance de vie décuplée. Interview.
Les gènes de la goutte

Les gènes de la goutte dans les mailles du filet

Un consortium de plus de 150 équipes, parmi lesquelles des chercheurs lausannois, ont mis en commun les données de 140000 patients pour identifier 18 nouveaux «variants génétiques» impliqués dans l’augmentation du taux d’acide urique dans le sang, elle-même responsable de la goutte.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Luca Fumagalli, un spécialiste de la génétique des populations

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Un nez artificiel pour détecter des maladies

Diagnostiquer un malade en analysant son haleine sera sans doute bientôt possible.

Vieillir? Jamais sans mon robot

Aujourd’hui déjà, quelques EMS en Suisse romande utilisent des robots comme outils thérapeutiques. Certains robots de compagnie apaisent des angoisses et permettent de réduire certaines médications.