Cathéter veineux central

Dernière mise à jour 29/07/11 | Article
Cathéter
Le cathéter est utilisé principalement dans le cadre de la dialyse. Il s'agit d'un petit tube en plastique introduit soit au bas de la clavicule, soit au niveau de la cuisse ou encore au cou. Explications.

Un cathéter est un tube creux de plastique souple que le médecin place dans une veine du cou (veine jugulaire), de l’épaule (veine sous-clavière) ou de la cuisse (veine fémorale). Placé provisoirement ou de façon permanente, il constitue un accès pour réaliser une dialyse.

Cathéter provisoire

Il peut être utilisé immédiatement après sa pause. Réservé à la pratique de l’hémodialyse, ce cathéter sert de manière temporaire, en cas d’urgence ou dans l’attente de la création d’une fistule. Il peut rester en place de 10 jours à 3 semaines. Sa pose est réalisée sous anesthésie locale par des médecins néphrologues expérimentés. La durée de l’intervention varie de 30 à 45 minutes. Un pansement est ensuite mis en place et doit le rester en permanence. A la fin de la procédure, un contrôle radiologique peut être effectué pour vérifier la position du cathéter dans la veine.

Cathéter tunnelisé

Ce cathéter constitue un accès permanent pour vous dialyser quand toutes les possibilités de la fistule sont épuisées. La mise en place d’un cathéter permanent se fait au bloc opératoire sous anesthésie locale par des médecins néphrologues expérimentés. Lors de son implantation, un trajet sous la peau est réalisé afin de diminuer au maximum les risques infectieux.

La durée de l’intervention est d’environ une heure. Un pansement est ensuite posé et ne doit pas être enlevé. Un contrôle radiologique sera effectué après la pose pour vérifier son positionnement.

Surveillance et conseils de soins

Sont valables pour les deux types de cathéter:

 • la réfection de votre pansement se fait à chaque dialyse

 • ne pas mouiller le pansement du cathéter (soins d’hygiène adaptés)

ezembed

 • le pansement doit être toujours présent et fermé

 • éviter de tirer sur le cathéter

 • si douleurs, température, démangeaisons et/ou écoulements au niveau du cathéter, prévenir immédiatement votre centre d’hémodialyse (cf. procédures d’urgence)

Source

Brochure d'information destinée aux proches Vous débutez un traitement pour insuffisance rénale, publication des Hôpitaux Universitaires de Genève

Article original: http://www.hug-ge.ch/_library/pdf/Actualite_sante/broch_insuffisance_renale.pdf

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Anesthésie
Une banane

Circoncision: à quoi sert le prépuce?

La circoncision, du latin circumcisio, signifiant «découper autour», consiste en l’ablation du prépuce,...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet

Consultation préanesthésique: évaluer les risques opératoires

La consultation préanesthésique sert à choisir la technique et à assurer le suivi postopératoire le plus approprié.

Le cœur, pompe autonome mécanique et électrique

Plus que tout autre organe du corps humain, le cœur est vital. L’entraîner en pratiquant une activité physique régulière et en mangeant sainement est utile pour prévenir les maladies qui peuvent le toucher.
machine_coeur_poumon

Perfusion vasculaire: la machine «cœur-poumon»

Pour réaliser une opération à cœur ouvert, la machine «cœur-poumon» est indispensable. La spécialiste en perfusion vasculaire, Eleonora De Stefano, cheffe perfusionniste au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), nous en détaille les fonctionnalités.
Videos sur le meme sujet

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop peu nombreux et les coûts de la santé continueront de prendre l’ascenseur. Dès lors, quelles sont les mesures adoptées par le monde médical pour répondre à ces problématiques?

Vaccins: quelle utilité?

Se faire vacciner n'est jamais un plaisir, ça pique, ça gonfle, et parfois on se sent un peu patraque. Mais pourquoi se vaccine-t-on au juste? Le point avec l'antidote.

Rougeole: faisons la disparaitre!

Faire disparaitre durablement le spectre d'une maladie contagieuse, c'est l'objectif de bien des responsables de santé publique à travers le monde. Par le passé ils y sont parvenus, et ils comptent bien récidiver. Cette émission vous en apprend plus sur l'une de ces maladies : la rougeole.