Les maladies liées à la flore intestinale

Dernière mise à jour 30/05/12 | Article
Maux de ventre
La flore intestinale – le microbiote – contribue à nous maintenir en bonne santé. A condition toutefois que les différentes populations bactériennes qui la composent vivent en bon équilibre. Si cet ordonnancement est rompu, diverses maladies peuvent se développer. Quelques exemples.

Obésité

Il ne fait plus de doute aujourd’hui que les bactéries intestinales sont l’une des causes de l’obésité. Elles contribuent au stockage des graisses et influencent les dépenses d’énergie.

Diabète de type 2

Cette maladie étant associée à l’obésité, il n’est pas surprenant que le microbiote intervienne, indirectement, dans son développement. Après l’ingestion de repas riches en graisses, des substances contenues dans la paroi de certaines bactéries (les lipopolysaccharides ou LPS) passent dans le sang et déclenchent une réaction inflammatoire, une hyperglycémie et une résistance à l’insuline. Autant de facteurs qui favorisent le diabète de type 2.

Diabète de type 1

C’est sans doute parce qu’elle influence le fonctionnement du système immunitaire que la flore intestinale joue un rôle dans l’apparition du diabète de type 1, une maladie auto-immune, (due à un dérèglement des défenses naturelles). Signe qu’en la matière, le microbiote a un effet protecteur, des expériences ont montré que des souris non obèses et aux défenses immunitaires affaiblies n’avaient pas de diabète de type 1, mais qu’elles développaient plus facilement la maladie lorsqu’elles avaient été privées de leur flore intestinale.

Maladies inflammatoires chroniques intestinales

La flore intestinale protège contre ces maladies. Preuve en est que des enfants exposés très jeunes à des antibiotiques (qui détruisent certaines des bactéries du microbiote) ont plus de risques de développer la maladie de Crohn (inflammation qui peut concerner tout le tube digestif). Quant à la colite ulcéreuse (qui atteint le sternum et parfois le colon), elle semble liée au déséquilibre du microbiote.

Cancer du côlon

Longtemps suspecté, le lien entre la flore intestinale et le cancer du côlon se confirme aujourd’hui. On a en effet constaté que les antibiotiques modifient la composition du microbiote, mais qu’ils affectent aussi l’expression de gènes qui favorisent la prolifération des cellules tapissant l’intérieur du côlon.

Maladies du foie

Le foie étant le premier organe exposé aux substances produites par la flore intestinale, il n’est pas étonnant que le microbiote soit impliqué dans certaines pathologies hépatiques. Il a été notamment mis en cause dans le développement de la stéatose hépatique non alcoolique,  une maladie qui se manifeste lorsque le foie contient trop de graisse et qui affecte notamment les personnes obèses.

A LIRE AUSSI

Chirurgie de l'obésité
Les effets inattendus du by-pass gastrique

Les effets inattendus du by-pass gastrique

Carences, problèmes psychologiques et esthétiques, prise de poids font partie des effets secondaires...
Lire la suite
Paracétamol
Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Intoxication au paracétamol: quels sont les risques?

Vous ne connaissez peut-être pas le paracétamol et, pourtant, vous en avez déjà sûrement ingurgité. En...
Lire la suite
Anti-inflammatoires
Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Guérir d'une épaule douloureuse demande de la patience

Fréquents et douloureux, les problèmes à l'épaule prennent du temps à guérir. L'origine de la douleur...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
innovations_diabétiques

Ces innovations qui améliorent la vie des diabétiques

En matière de prise en charge du diabète, la révolution est pour bientôt. Un certain nombre de nouveautés simplifient déjà le quotidien des patients diabétiques de type 1 et 2. Passage en revue avec le professeur Jacques Philippe, chef du Service d’endocrinologie, diabétologie, hypertension et nutrition aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
Maladies sur le meme sujet
Diabete

Diabète

Le diabète est une anomalie de l’utilisation du sucre (glucose) en raison d'un manque d'insuline ou d'une moins grande sensibilité de l'organisme à l'insuline.

Un côlon

Cancer du côlon (carcinome rectal)

Chaque année en Suisse, près de 4000 personnes développent un cancer du côlon, ce qui correspond à 11% de toutes les maladies cancéreuses.

Symptômes sur le meme sujet
J'urine beaucoup et souvent

Polyurie

J’urine beaucoup et souvent