Le lait maternel n’est pas à vendre

Dernière mise à jour 12/06/19 | Vidéo
L’échange de lait maternel sur internet se développe en Suisse. Une pratique risquée, qui met cependant en lumière le manque de banques de lait sécurisées dans notre pays.

(Texte: Aude Raimondi)

Si la plupart des femmes en Suisse allaitent leur bébé à la sortie de la maternité, elles ne sont que 26% à continuer après cinq mois. Face à l’absence d’une politique d’encouragement à l’allaitement et de banques de lait bien organisées, certaines mères se mobilisent. La plateforme «Human milk 4 human babies», accessible en Suisse, organise des dons de lait maternel sans visée commerciale. Des échanges basés sur la confiance, qui échappent pour le moment à toute réglementation. Malgré les risques sanitaires que cela comporte, de plus en plus de parents sont séduits par cette solution.

Les bienfaits du lait maternel

Il faut dire que le lait maternel est particulièrement adapté aux besoins du nouveau-né. En plus de l’apport nutritionnel, il renforce le système immunitaire des tout-petits et influence positivement la composition de leur flore intestinale. Et pour cause, le lait maternel contient une grande variété de sucres complexes, impossibles à reproduire artificiellement et introuvables tels quels dans le lait animal. Autant de propriétés qui encouragent certains parents à se tourner vers le don de lait sur internet.

Échanges non-sécurisés

La pratique n’est toutefois pas sans danger. «Dans ces conditions d’échange, le lait est à risque d’être contaminé par des bactéries ou de contenir des virus comme le VIH ou l’hépatite», avertit la Dre Céline Fischer Fumeaux, spécialiste en néonatologie au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Pourtant, malgré la demande grandissante, peu de banques de lait sécurisées existent actuellement en Suisse. Le pays en compte sept, mais aucune en Suisse romande.

L’exemple scandinave

La politique est toute autre en Scandinavie, où la culture de l’allaitement est bien ancrée. En particulier en Norvège, où tout est fait pour que chaque enfant prématuré puisse recevoir le lait d’une donneuse, jusqu’à ce que la lactation de sa mère se mette en place. Les banques de lait sont rodées : certaines recueillent jusqu’à 80 dons par jour. Ceux-ci sont ensuite testés, préparés et stockés avant d’être redistribués aux maternités. Et ce n’est pas tout. Les Norvégiens bénéficient de 59 semaines de congé parental, dont 10 sont réservées aux papas. Autant de mesures qui encouragent les mères à allaiter.

----

Une émission 36.9 - RTS La Première

Articles sur le meme sujet
Les principales infections du sein

Les principales infections du sein

Les femmes souffrent souvent d'une infection du sein. Il s'agit, le plus souvent, d'une mastite ou d'un abcès. Mais l'implant d'une prothèse mammaire peut aussi être à l'origine du problème.
Allergie à l’arachide: la traiter avant la naissance

Allergie à l’arachide: la traiter avant la naissance

Contrairement à ce que l’on croyait les femmes enceintes ne devraient pas éviter de consommer des arachides (ou des noix). Une exposition du fœtus aux allergènes de ces aliments durant la grossesse réduirait le risque ultérieur des manifestations allergiques alimentaires chez l’enfant. Explications.
Les mystères du lait maternel

Les mystères du lait maternel

L’allaitement fait toujours l’objet de nombreuses croyances. La science n’a pas fini d’éclairer ses mystères.
Videos sur le meme sujet

Les vertus du lait maternel pour les prématurés

Stéphane Délétroz se penche sur les bienfaits du lait maternel, en particulier pour les enfants nés avant terme.

L'allaitement en question et en expo

Allaiter, quoi de plus naturel et de plus simple pour nourrir un bébé.