Notre système de santé est-il malade?

Dernière mise à jour 24/09/18 | Article
dispute_systeme_sante_malade
Les coûts de la santé semblent hors de contrôle. Des solutions urgentes doivent être trouvées. Au salon Planète Santé live, une «dispute» pour réinventer le système de santé présente des projets concrets et prometteurs. Trois questions à son initiateur, Charles Kleiber, ancien secrétaire d’Etat à l’éducation et à la recherche.

Au salon Planète Santé live

du 4 au 7 octobre 2018
Palexpo, Genève

Dispute: «Réinventer le système de santé»
Comment soigner, financer le système de santé, vivre avec la maladie et aborder la fin de vie, différemment?
Vendredi 5 octobre 13h30-16h30

Un tel échange sur les coûts de la santé a-t-il sa place dans un salon grand public comme Planète Santé live?

Oui, c’est exactement sa place. La population vit au quotidien la qualité, les difficultés et les contradictions de notre système de santé. Pour retrouver un contrôle démocratique, il est important de s’adresser directement à ceux qui votent, comme les visiteurs du salon.

En quoi cette dispute sera-t-elle différente des débats habituels dans les médias?

J’ai la conviction qu’une conférence d’un soir ou un pugilat médiatique ne permettent pas de comprendre les enjeux actuels. Comprendre, c’est «prendre avec». Cette dispute, c’est donc l’occasion de donner la parole à celles et ceux qui sont sur le terrain, inventent et proposent des solutions nouvelles. Il faut quitter le débat idéologique, souvent trop éloigné de la vraie vie, pour privilégier le réel.

Selon vous, quelle est la clé pour reprendre le contrôle sur les coûts de la santé?

Je ne crois pas aux changements «magiques». Il faut ouvrir un espace où le soignant et le soigné peuvent participer à la transformation du modèle actuel. Expérimenter, c’est la clé de la réussite. D’où l’objectif de cette dispute: montrer à la population et mettre en question de nouvelles manières de soigner, de vivre avec la maladie et de financer les soins.

Une «dispute» en trois actes

La «dispute pour réinventer le système de santé» du salon Planète Santé live est initiée par Charles Kleiber, en collaboration avec l’Académie suisse des sciences, l’Académie suisse des sciences médicales, l’Académie suisse des sciences humaines et sociales et la plateforme SantéPerSo.

Pendant trois heures, des présentations de projets concrets et les interventions de nombreux experts (soignants, soignés, éthiciens, politiques, économistes, etc.) se succéderont.

Au programme:

  • Ouverture de la dispute: introduction et projection d’un documentaire.
  • Premier atelier: «Le défi culturel: vivre avec la maladie et l’incertitude»
  • Deuxième atelier: «Le défi organisationnel: mettre en œuvre des organisations plus efficaces correspondant aux valeurs et aux contraintes émergentes»
  • Troisième atelier: «Maîtriser les dépenses, améliorer l’efficacité et démocratiser le système de soins»

Avec notamment la participation exceptionnelle de:

Daniel Scheidegger président de l’Académie suisse des sciences médicales Isabelle Moncada RTS modératrice Pr Joachim Marti économiste de la santé à l’UNIL Pr Philippe Eckert chef du service de soins intensifs, CHUV Pre Bara Ricou cheffe de service des soins intensifs, HUG Pr Gian Domenico Borasio chef du service de soins palliatifs, CHUV Pr Vincent Barras historien de la santé, CHUV Pr Francesco Panese sociologue de la santé, UNIL Pr François Ansermet pédopsychiatre Dr Philippe Schaller réseau Delta Dr Marc Cikes Medbase Dr Heinz Locher économiste de la santé Et d’autres personnalités du monde de la santé, de la science et de la politique!

________

Paru dans Planète Santé magazine N° 30 – Août 2018

A LIRE AUSSI

Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Don du sang

Don du sang: vrai ou faux?

Le sang est un thème fortement émotionnel. Il draine toutes sortes de fausses croyances. Certaines peuvent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
couts_sante_cache

Coûts de la santé: ce que l’on vous cache

Peu de gens le savent, mais les primes d’assurance-maladie augmentent deux fois plus vite que les coûts de la santé. À qui la faute? De manière paradoxale, à des mesures d’économie efficaces et favorables aux patients qui modèrent un peu la facture des Cantons, mais alourdissent beaucoup celle des assurés. (TEXTE: Dr Philippe Eggimann, Président de la Société Vaudoise de Médecine)
combien_coute_vie

Combien coûte une vie plus longue?

La question du coût du système de santé ressurgit inlassablement dans le débat politique. Et si, changeant de perspective, on s’interrogeait pour une fois sur ce qu’il nous donne pour notre argent? (TEXTE*: POLITIK+PATIENT)
Notre société face à un «tsunami gris»

Notre société face à un «tsunami gris»

Le vieillissement des baby-boomers, un véritable «tsunami gris», questionne de plein fouet notre système de santé. Comment prendre en charge cette vague de personnes âgées et leurs besoins en matière de soins? Les réponses de la Dresse Stéfanie Monod, cheffe du Service de la santé publique du canton de Vaud.
Videos sur le meme sujet

A qui profite la Journée internationale de la NASH?

La stéatose hépatique non alcoolique (NASH), baptisée "maladie du soda" ou "maladie du foie gras non alcoolique", est mise à l’honneur le 12 juin 2018 avec une première Journée internationale qui lui est dédiée.

Psychiatrie hospitalière: la folie des tarifs réglementés

Depuis le 1er janvier 2018, les hôpitaux psychiatriques doivent appliquer un nouveau système tarifaire, le Tarpsy, qui les incite à raccourcir la durée des hospitalisations.

Surendettement: une vie à crédit

En Suisse, un jeune sur quatre est endetté. Les situations de surendettement touchent 15% de la population jeune. Bien que l’économie, les banques et l’argent soient au centre de notre société, on aborde peu ces questions à l’école ou en famille.