L’Antidote anime la santé

Dernière mise à jour 20/09/12 | Article
L'Antidote anime la santé
Toutes les semaines sur Canal9, l’émission l’Antidote propose une enquête sur une thématique de santé. Son producteur-réalisateur nous fait faire le tour du plateau.

Un rendez-vous santé hebdomadaire le lundi soir sur la chaîne valaisanne Canal9, c’est le rôle que joue depuis 2007 l’émission l’Antidote. En 136 épisodes à ce jour, elle a traité des thèmes aussi variés que l’arrivée d’un bébé, la chirurgie plastique ou la dépression saisonnière. A l’heure où elle démarre sa sixième saison, son producteur-réalisateur Stéphane Wicky dévoile les coulisses de ce programme dont les numéros sont visibles sur les sites de canal9.ch et planetesante.ch.

Un jonglage permanent

Loin des effectifs pléthoriques que l’on imagine parfois être la norme à la télévision, quatre personnes seulement constituent l’équipe de l’émission: le réalisateur-producteur Stéphane Wicky, deux réalisateurs-monteurs à temps partiel et la journaliste Marianne Tremblay (qui a succédé à Pierre-Armand Dussex en 2011). Leur rythme de travail? «Les émissions ne sont font pas l’une après l’autre, détaille Stéphane Wicky. Au contraire, nous en avons toujours entre quatre et six “sur le feu". Nous passons de l’une à l’autre selon les disponibilités de nos intervenants et celles des lieux de tournage.» Mis bout à bout, compter trois semaines pour mettre un numéro de l’Antidote en boîte.

L'Antidote anime la santé

Dans la nouvelle formule du magazine, lancée l’an dernier, l’émission prend la forme d’une enquête, les témoignages de personnes touchées par le sujet tenant néanmoins une place importante. Est-il difficile de trouver à chaque numéro un nouveau thème de santé? «Pas du tout, répond Stéphane Wicky. Plusieurs fois par an, nous réunissons un collège avec des acteurs de la santé en Valais et de nombreux thèmes y sont proposés.»

La prévention au cœur

L’Antidote traite les problématiques de santé sous l’angle de la prévention, nous détaille-t-il encore. Un axe clair motivé par le fait que les financeurs du programme sont le Service cantonal valaisan de la santé, Addiction Valais et Promotion santé Valais. Si le sujet abordé ne se prête pas à des informations préventives, l’Antidote mettra l’accent sur les ressources pour être aidé.

Dans son travail de vulgarisation, l’équipe de l’Antidote doit relever deux défis. Tout d’abord, la contrainte de mettre en image les sujets. Il faut ainsi trouver des environnements pour filmer les témoignages. Pour une émission sur la pollution par les ondes, l’entretien a ainsi eu lieu dans un train, un lieu que l’électrosmog n’épargne pas.

Enfin, la matière médicale peut être «très technique» admet Stéphane Wicky. «Nous nous efforçons d’expliquer les choses simplement et pour ce faire nous rencontrons toujours les spécialistes avant de tourner leur intervention. Nous avons une manière spécifique d’aborder les interviews. Autant que possible, nous nous mettons dans la peau du téléspectateur.» Preuve que l’Antidote y parvient, elle a reçu en 2010 un prix de journalisme pour un numéro consacré à l’obésité chez les jeunes.

L'antidote

L’antidote est l’émission santé et prévention, produite avec le Service Cantonal de la Santé Publique du canton du Valais, Addiction Valais et Promotion Santé Valais. Plus d’information sur www.canal9.ch

Retrouvez les émissions sur www.canal9.ch et www.planetesante.ch

A LIRE AUSSI

Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Caisse et assurance maladie
Chirurgie de l’obésité: quelle prise en charge par l’assurance de base?

Chirurgie de l’obésité: quelle prise en charge par l’assurance de base?

La chirurgie de l’obésité est prise en charge par l’assurance-maladie de base à certaines conditions....
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
humanitaire_innovation

Médecine humanitaire: l’innovation low cost

Pour certaines régions du globe, prendre en compte les conditions dans lesquelles on utilisera les équipements médicaux est fondamental.
Ebola: l'OMS dépassée par la vitesse de propagation du virus

Ebola: l'OMS dépassée par la vitesse de propagation du virus

L'Organisation Mondiale de la Santé, monstre onusien et bureaucratique, fait de la communication mais ne maîtrise pas la situation.
experts_tele

«Les Experts» dans la vraie vie, mieux qu'à la télé

Sur petit écran, le médecin légiste démasque l’assassin en un temps record, aidé d’une technologie clinquante. Dans la réalité, tout va moins vite, mais les prouesses se révèlent bien plus impressionnantes. Contre-enquête menée avec la professeure Silke Grabherr, directrice du Centre universitaire romand de médecine légale.
Videos sur le meme sujet

Sur les pas d'un médecin dans la bataille

Le 22 août 1914, la France connaissait sa journée la plus meurtrière de l’histoire.

L'hybridation en question

Un cœur humain développé dans le corps d'un cochon pourra-t-il bientôt être greffé à un patient? Des recherches qui combinent cellules humaines et animales sont en cours depuis plusieurs années. Mais où faut-il mettre la limite à la création de ces chimères?

Ingénieurs et médecins, un duo gagnant pour les hôpitaux au Cameroun

Comment les hôpitaux des pays du sud peuvent offrir de meilleurs soins dans des conditions difficiles? En développant des technologies spécifiquement dédiées, efficaces et robustes.