Qui nous soignera demain ?

Dernière mise à jour 06/03/13 | Vidéo
Prédite depuis 20 ans, la pénurie de médecins est là.

Or la Suisse ne forme que la moitié des blouses blanches dont elle a besoin. Elle est donc contrainte à engager à tour de bras des étrangers qui permettent aux hôpitaux de fonctionner. Plus problématique : l'installation des praticiens étrangers en cabinet dont certains ne répondent pas aux standards de formation suisse mais obtiennent un droit de pratique.

Un reportage 36.9° - RTS Un

A LIRE AUSSI

Fin de vie et soins palliatifs

Soins palliatifs: vivre le temps qui reste

Les soins palliatifs, c’est une démarche qui vise à aider les personnes gravement malades atteints de maladies incurables à maintenir une certaine qualité...
Lire la suite
Génétique

Consanguinité et maladies rares

Dans l’esprit collectif, la consanguinité est synonyme de mal formations et de maladies graves.
Lire la suite
Génétique

Le secret de la longévité de certains Amish est génétique

Huma Khamis se penche sur le mystère de la longévité chez les humains, un mystère dont certains secrets sont révélés grâce à un groupe d’Amish de Berne…...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PULS_soins_intensifs_apres

Les soins intensifs, et après?

Émerger peu à peu du brouillard… C’est ce qu’expérimentent la plupart des patients qui quittent les soins intensifs et qui doivent souvent faire face à des séquelles physiques, psychologiques, voire même psychosociales et socio-économiques.
PULS_humain_soins_intensifs

L’humain au cœur des soins intensifs

Lorsqu’un événement conduit à une hospitalisation aux soins intensifs, c’est souvent synonyme d’une vraie cassure. Techniques de pointe, personnel hautement spécialisé et humanisation des soins: tout est mis en œuvre pour améliorer le devenir des patients ainsi bousculés dans leur existence. Plongée dans le service de soins intensifs des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Dossier médical: les droits du patient

Le patient peut-il exiger du médecin la suppression de certains éléments du dossier médical, voire sa destruction? Éléments de réponse.
Videos sur le meme sujet

Des masques chirurgicaux qui permettent de sourire aux patients

«Rire, c’est bon pour la santé», comme le disait très justement Johann Schneider-Ammann.

Les évolutions du métier d’infirmier-ère

Le système de santé évolue pour faire face à la transition épidémiologique et aux besoins des patients et de leurs proches. Les infirmiers-eres contribuent à cette transformation.

L'hôpital du futur

A quoi ressemblera l'hôpital du futur?