Forfaits hospitaliers: deux recours à Zurich

Dernière mise à jour 13/06/12 | Article
Tirelires
A Zurich, le nouveau mode de rétribution des hôpitaux a de la peine à démarrer.

Non que les partenaires, établissements hospitaliers ou assurances, contestent le nouveau système: cela n'aurait pas de sens, puisque le nouveau système de rétribution par cas a été mis en place au début de l'année dans toute la Suisse; en revanche, ils ne sont pas d'accord avec le forfait provisoire décidé par le Conseil d'Etat. Deux recours au Tribunal administratif fédéral ont ainsi été déposés, d'abord par la caisse-maladie Helsana, puis le 15 janvier par le Groupe de cliniques Hirslanden.

Le Conseil d'Etat zurichois a établi un forfait provisoire de base de 9'500.- fr. pour les hôpitaux non-universitaires. Or, pour Helsana et deux autres caisses, cette initiative est prématurée, dans la mesure où des négociations tarifaires sont en cours entre les caisses-maladie et les prestataires de soins. Elles estiment par ailleurs que les tarifs cantonaux provisoires ne devraient pas avoir la priorité sur les accords entre caisses et prestataires de soins.

Du côté du Groupe Hirslanden, on regrette également cette décision, alors même que le groupe et la communauté HSK (Helsana, Snaitas et KPT) se sont mis d'accord en décembre 2011 déjà sur un forfait de 10'250.- fr. Le Groupe Hirslanden comme les caisse-maladie redoutent un effet rétroactif redoutable pour eux comme pour les patients, dans l'hypothèse où le Conseil d'Etat relèverait le montant du forfait l'été prochain. «Ce qui est possible», concède la Direction de la Santé du canton. (phb)

A LIRE AUSSI

Génétique
Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

Génétique: nous n'héritons pas de nos quatre grands-parents de la même manière

De quoi notre identité génétique est-elle faite? La réponse la plus simple serait «de notre famille»....
Lire la suite
Don du sang
L’ABC des groupes sanguins

L’ABC des groupes sanguins

Que signifient les lettres et les signes qui désignent notre groupe sanguin? Combien y en a-t-il? Les...
Lire la suite
Droits du patient
proches_dossier_patient

Les proches peuvent-ils avoir accès au dossier médical d’un patient?

Dans certaines situations, les proches d’un patient peuvent avoir un intérêt à obtenir des informations...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
couts_sante_cache

Coûts de la santé: ce que l’on vous cache

Peu de gens le savent, mais les primes d’assurance-maladie augmentent deux fois plus vite que les coûts de la santé. À qui la faute? De manière paradoxale, à des mesures d’économie efficaces et favorables aux patients qui modèrent un peu la facture des Cantons, mais alourdissent beaucoup celle des assurés. (TEXTE: Dr Philippe Eggimann, Président de la Société Vaudoise de Médecine)
combien_coute_vie

Combien coûte une vie plus longue?

La question du coût du système de santé ressurgit inlassablement dans le débat politique. Et si, changeant de perspective, on s’interrogeait pour une fois sur ce qu’il nous donne pour notre argent? (TEXTE*: POLITIK+PATIENT)
Ce bâtiment d’un nouveau genre est une première en Europe

Un immeuble pour les hypersensibles

Leur maladie n’est pas reconnue officiellement, mais les personnes hypersensibles aux produits chimiques seraient au moins 5000 en Suisse. Atteintes de symptômes divers, elles ont beaucoup de mal à vivre dans des habitations classiques. Près de Zurich, un immeuble a été spécialement construit pour leur proposer un cadre de vie compatible avec leur maladie.
Videos sur le meme sujet

Rencontre avec Pierre-Alain Schmied, un jeune retraité de la médecine générale

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

L’honneur perdu de l’AI

Faire valoir ses droits en cas d’invalidité dans notre pays: un parcours du combattant, un cauchemar administratif ou une interminable bataille juridique.

Hôpitaux et EMS: soigner c’est aussi bien nourrir!

Hôpital ne rime pas avec gastronomie. En 2006, l'OFSP affirmait qu'un tiers des patients souffraient de dénutrition et en subissaient les conséquences.