Un examen ciblé pour détecter la fibrillation auriculaire

Dernière mise à jour 10/10/16 | Article
La fibrillation auriculaire est un trouble du rythme cardiaque très fréquent dont le dépistage est complexe, en particulier lorsqu’il n’y a pas de symptôme apparent. La meilleure solution reste l’examen ciblé des patients de plus de 65 ans.

La fibrillation auriculaire, cette maladie qui provoque la contraction rapide, irrégulière et anarchique du cœur et son incapacité à pomper correctement le sang, est la forme la plus répandue d’arythmie cardiaque. Il en existe trois types: permanente, lorsque les cas durent plus d’un an et que le médecin renonce pour diverses raisons à rétablir un rythme normal; paroxystique, lorsque les épisodes commencent et s’arrêtent d’eux-mêmes; silencieux, lorsqu’aucun symptôme n’est perçu –ce qui ne signifie aucunement que le cas soit moins grave.

Une épidémie aux graves conséquences

Cette arythmie du cœur représente un risque accru de mortalité et augmente de quatre à cinq fois le risque d’accident vasculaire cérébral. Un lien au long cours entre le développement de la fibrillation auriculaire et celui de l’insuffisance cardiaque a aussi été démontré chez certains patients. Enfin, celles et ceux qui souffrent de fibrillation cardiaque sont plus exposés à la démence, surtout s’ils ont déjà souffert d’un accident vasculaire cérébral.

Cette arythmie a donc un impact potentiellement néfaste pour les malades. Elle représente aussi un enjeu majeur de santé publique puisqu’il s’agit de l’arythmie la plus répandue dans la population: 4,5 millions de personnes en seraient touchées dans l’Union européenne. Un individu sur quatre la développera au-delà de 40 ans, ce qui pousse certains à qualifier la fibrillation auriculaire d’épidémie.

De nouvelles pistes

Le dépistage unique ou qui ne repose que sur les symptômes ne détecte qu’un nombre restreint de fibrillations auriculaires, notamment celles dites «silencieuses», soit lorsqu’aucun symptôme n’est perçu. La détection de ce type d’arythmie a été facilitée par les dispositifs de monitoring cardiaque en continu, souvent encombrants voire invasifs. Pour pallier à ces inconvénients, plusieurs compagnies ont développé des dispositifs d’autocontrôle du rythme, notamment de petits enregistreurs permettant un suivi sur quelques semaines.

Un examen en cabinet pour les plus de 65 ans

Cependant, il n’y a à l’heure actuelle que peu d’études montrant le bénéfice d’une stratégie de dépistage systématique de la fibrillation auriculaire dans la population générale. Les bénéfices cliniques et économiques éventuels ne sont donc pas démontrés.

La manière la plus pertinente de détecter cette forme d’arythmie cardiaque reste donc pour l’instant l’examen en cabinet de tous les patients âgés de plus de 65 ans, et ceci par la palpation du pouls et un électrocardiogramme si le pouls s’avère irrégulier, comme le préconise actuellement la Société européenne de cardiologie.

_________

Références

Adapté de «Stratégies de dépistage de la fibrillation auriculaire», Drs Jean Terrier et Sebastian Carballo, Service de médecine interne générale, Département de médecine interne, Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), In Revue Médicale Suisse 2015;11:1892-8, en collaboration avec les auteurs.

A LIRE AUSSI

Hypertension
Quand les reins fonctionnent mal

Quand les reins fonctionnent mal

L’insuffisance rénale chronique est une maladie grave, trop souvent ignorée des patients eux-mêmes car,...
Lire la suite
Cholestérol
Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Anti-cholestérol «naturels», levure de riz rouge: pas si anodins

Depuis plus de vingt-cinq ans les statines ont été prescrites aux patients présentant un taux de cholestérol...
Lire la suite
Chirurgie cardiaque

Fistule artérioveineuse (dialyse)

La création d'une fistule est le type d'accès vasculaire préféré pour effectuer les dialyses dans le...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Prévention_1_place_action

Prévention: place à l’action

Les cibles sont identifiées. Le public, à l’écoute. Les connaissances, à la pointe. Les volontés, bien présentes. Et pourtant, en matière de prévention, la Suisse se fait régulièrement sanctionner d’un «peut mieux faire» par les organisations internationales. Les raisons? Elles sont multiples… et en bonne partie économiques. Explications.
prevention2_quels depistages

Quels dépistages, à quel âge?

A l’heure du dépistage, l’idée n’est pas de passer sous un scanner des pieds à la tête chaque année. L’enjeu: faire «juste» ce qu’il faut quand il faut en tenant compte de ses antécédents et en restant à l’écoute de son corps. Le point avec le Pr Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne.
enveloppe_coeur_enflamme

Quand l’enveloppe qui protège le cœur s’enflamme

La cause d’une inflammation aiguë du péricarde peut être d’origine inconnue ou liée à des maladies infectieuses, des cancers, des maladies auto-immunes ou des traumatismes. Les traitements visent à calmer l’inflammation et diminuer les risques de récidive.
Videos sur le meme sujet

Révolution dans les pontages vasculaires

Des chercheurs suisses ont mis au point un gel capable de combattre l’obstruction des vaisseaux suite à un pontage vasculaire.

Une mini pompe pour les cœurs fatigués

Bastien Confino s'intéresse à une nouveauté dans la chirurgie cardiaque.

Température corporelle: un fragile équilibre

La température dans laquelle nous évoluons est rarement tout à fait à notre goût. Tant qu'il s'agit de confort, on peut faire avec. Mais si les températures deviennent extrêmes, cela peut avoir des conséquences graves. L'antidote se penche sur la question.
Maladies sur le meme sujet
Stethoscope oscultant un coeur

Insuffisance cardiaque

Quand le cœur a de la peine à se remplir ou à expulser le sang, il n'arrive plus à assurer un débit sanguin suffisant. On parle d'insuffisance cardiaque.

veines

Insuffisance veineuse chronique

L'insuffisance veineuse est un trouble de la circulation dans les veines des jambes. Elle provoque des varices, un gonflement des jambes (œdème) et parfois des thromboses.

l'hypotension

Hypotension

L’hypotension est une pression artérielle plus basse que la normale. Les personnes réagissent très différemment à une tension basse : les unes en souffriront quotidiennement alors que d’autres ne remarqueront rien.

Symptômes sur le meme sujet
Des varices

Œdème des MI

J’ai les deux chevilles enflées

Douleur thorax

J'ai mal dans la poitrine